Présentation DIF

  • Published on
    27-Jun-2015

  • View
    90

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

Dcisions d Investissements et de Financements:

Ralis par: ALIMA Florent IGIUOUCHBAR Malika ALAMI Salma CHAKIR Sanaa EL OUARRAK Tabitha

Encadr par: M. ESSALHI Amine

Pour le: 17.12.10

Problmatique de la sparation proprit/gestion La socit anonyme par action. Objectifs de l entreprise, objectifs des dirigeants L analyse de la thorie d agence

Dfinition *La socit anonyme par action Principal Vs Agent *Divergence d intrts entre les dirigeants et les actionnaires *Les objectifs des dirigeants *Logique d arbitrage des agents Lentreprise comme un n ud de contrats La relation d agence *les fondements de la thorie *Les principales hypothses *Les principales thories d agence *Les sources de la relation d agence Les cots d agence *Comment connatre les cots d agence? Les limites de la thorie d agence

La thorie de lagence ou des mandats est la branche de l conomie qui s occupe des consquences du problme principale-agent, et ce en particulier l intrieur d une mme unit conomique, administration ou entreprise. Il est donc possible d affirmer sans ambigut que cette thorie se situe au point de jonction entre l conomie industrielle et la thorie des organisations ..

Propritaires actionnaires

MANAGERS directiononseil d administration Prsident administrateurs

Assemble gnrale des actionnaires

e(s) ysi e(s) esti e ses i t r ts tiers. Agent: Pers e(s) ysi e(s) pour a ir en lieu ou place du Principal.

Pri ci

l: Pers

rale(s) rale(s)

i c a

fie la at e

i est

dans la uelle un a ent appel Principal ou mandant dl ue tout ou partie de son pouvoir ainsi ue la estion de ses intr ts un autre a ent appel mandataire ou ent

Rel ti n d gence: On appelle relation d a ence une situation

un employeur confie un travail un salari, un par nant confie la estion de son patrimoine un conseiller financier

Ex: Un actionnaire confit la estion de l entreprise un mana er,

Si les actionnaires ont des participations faibles, leur droit de vote est dilu dans la masse; Cette dilution permet des actionnaires ayant une participation relativement faible, d imposer leur point de vue, ou Aux dirigeants d imposer leur point de vue:

c est l entreprise managriale

Williamson: avantages en nature Dpenses du personnel administratif Emoluments Investissements discrtionnaires Hills and Snell: Dpenses R&D

Revenu et cot du principal

Revenu et cot de l agent Salaire

Profit en gestion directe( Cot de surveillance (S) Perte rsiduelle (R)

)

(W) Cot d obligation (O) (R*)

Rmunration supplmentaire

- (R+S)

W+R*-O

Banque client

client

Banque

fournisseurs

actionnaires

Entreprisesalari salari client

fournisseurs

Dlgation coopration les relations d agence deviennent rciproqueDlgation Dlgation

Salari

Employeur

Actionnaires

Dlgation

Dlgation

Ltude des problmes lis la relation d agence a pour origine les interrogations d Adam Smith (Classique), sur l inefficacit des socits dont la direction tait confi un agent non-propritaire:

Les directeurs de ces sortes de compagnies(les socits par actions) tant les rgisseurs de l argent d autrui plutt que de leur propre argent , on ne peut gure s attendre ce qu ils apportent cette vigilance exacte et soucieuse que des associs apportent souvent dans le maniement de leur fonds . Adam Smith

A. Berle et G. Means prolongeront donc la rflexion en montrant que la sparation entre la proprit et le contrle conduit une situation ou la divergence d intrts entre propritaires et dirigeants du capital devient problmatique. On a rait donc ne sit ation o les grandes entreprises seraient diriges par des managers q i n a raient a c ne raison d avoir les mmes objectifs q e les propritaires d capital.

Plusieurs hypothses ont t dveloppes par les thoriciens de l agence, mais pour des raisons pratiques nous n en dvelopperons que trois:

Les t oriciens de ce courant de penses ont mis en vidence le fait u il subsiste une certaine incertitude lie l impossibilit pour le principal d observer parfaitement les efforts dploys par le second. e plus, toute relation d a ence impli ue la si nature d un contrat entre les deux a ents. Or les contrats sont par dfinition incomplets. n effet la ngociation d un contrat tant coteuse, il n est possible ni d envisager toutes les occurrences ui peuvent se produire, ni l impact u elles auraient sur la ralisation du contrat. il se limite un contrat simple prvoyant un paiement en fonction du rsultat, le principal pourra penser ue l agent profitera des failles du contrat pour maximiser son utilit ses dpens.

Asymtrie =Df ut de symtrie, dsquilibre, i g lit . Asymtrie de l i form tio =Dsquilibre de l i form tio

Cette notion dsigne le fait ue dans une relation contractuelle l un des deux cocontractants a un meilleur niveau d information que l autre. Il s agit donc de situations dans lesquelles un acteur peu utiliser dans son intr t ce que l autre ne sait pas. Cela lui permettra de manipuler les circonstances et ventuellement dguiser la ralit pour en tirer avantage.

En tant quagent de lactionnaire, le dirigeant a en thorie une vocation grer lentreprise dans le sens de lintrt de celui-ci. Or dirigeants et actionnaires possdent des fonctions dutilit diffrentes et agissent de faon maximiser leur utilit respective. Le dirigeant aura plutt tendance sapproprier une partie des ressources de la firme sous forme de privilges son propre usage. Les dveloppements ultrieurs ont ainsi mis en vidence la volont des dirigeants de renforcer leur position la tte de lentreprise. Il pourrons par exemple prfrer la croissance du chiffre daffaire celle du profit, et ainsi donc employer plus de personnel que ncessaire. Leur but est plus de satisfaire les intrts sociaux de lentreprise avant de satisfaire ceux des actionnaires.

Asymtrie de l information Slection adverse Opportunisme naturel de l homme

Principe selon lequel l agent peut disposer d informations privilgies et s en servir pour passer des contrats qui peuvent lser les principaux.

Incompltude des contrats

Ala moral

Principe selon lequel le principal ne peut en aucun cas s assurer que l agent mettra tout en uvre pour excuter son contrat et ne poursuivra pas ses propres objectifs.

En r nse l r l ti e nonce dans la diapositi e prcdente les t oriciens de lagence se sont proposs dexpli er les for es organisationnelles et contract elles tout dabord comme mode de rduction des cot dagence (Thorie positive ), et par la suite proposer des mcanismes de contr le et dincitation visant rduire les cots(Thorie normative).

Thorie fonde par Jensen et MecklingCaractristiq es de la thorieDmontrer l efficience des formes organisationnelles caractristiques du capitalisme. Fonde sur des systmes de rapports contractuels libres

Principes de la thorieLes firmes et les organisations sont considres comme des n uds de contrat Existence de relation entre complexit, processus de dcision et assomption du risque

Consq encesLa firme n a pas d existence vritable; La q estion des frontires de la firme est sans objectif, on ne disting e pl s l intrie r de l extrie r de la firme; Il n y a ici pl s d opposition fondamentale entre firme et march.

Selon Eisenhard, existence de trois principales stratgies de contrle disponibles pour les organisations.Conception des contrles simples et routiniers conception des contrles plus complexes ,plus intressants et surtout investir dans le systme d information, notamment dans les systmes de budgtisation, les audits afin de mieux connaitre les comportements conception des procdures de contrles complexes et intressantes mais cette fois ci recourir une valuation

Pourquoi y a-t-il un problme d agence? Opportunisme des individus Asymtrie d informations Pour viter les problmes d agence: mise en place des dispositifs d incitation et de contrle La relation d agence gnre donc des cots: les cots d agence

Les cots d agence se constituent des: Dpenses de surveillance et d incitation (mentoring expenditures) Dpenses d obligation (bonding expenditures) De la perte rsiduelle (residual loss)

Les cots ne sont pas les mmes selon les parties. Il y a arbitrage en fonction des cots supports par chacun.

Le mcanisme de marc est un dispositif de distribution de l information et donc un mcanisme de discipline des comportements. eux marc s permettent aux agents d valuer leurs cots d agence: le marc financier le marc du travail

La thorie de l agence refuse toute ide selon laquelle la firme reposerait sur un principe hirarchique qui reprsente la base de toute firme capitaliste. L homme tant par nature insatisfait, les cots d agence ne peuvent tre optimaux, car destins tre sans cesse contests par les parties prenantes. La firme est rduite des relations interindividuelles ce qui a conduit une dilution complte de la notion mme de la firme.

Nanmoins, quelque soit la situation, Richard Allen Posner nous rappelle bien que toutes ces complications apportes la thorie de l agence ne remette pas en cause sa validit, mais rendent simplement plus confuse la mise en place du contrat optimal La notion de conflit ne doit tre prise dans un sens agressif comme l a pris la thorie d agence. Le fait que les intrts ne concide pas dans une relation ne signifie pas pour autant qu un des acteurs cherche exploiter l autre partie.

Ainsi, la thorie d agence vient donc attnuer la pense classique et noclassique traditionnelle qui considre l entreprise comme une firme automate. La thorie d agence propose donc une nouvelle approche noclassique qualifi d approche contractuelle: l entreprise