Principes fondamentaux de l’Enseignement social fondamentaux de... · principes fondamentaux de l’enseignement…

  • Published on
    16-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Principes fondamentauxde lEnseignement social catholique

    Prpar par le pre Lloyd Cummings, de larchidiocse de Kingston, le prsent document a t examin et approuv par la Commission des Affaires sociales de lAssemble des vques catholiques de lOntario.

    Chez les catholiques engags dans la pastorale de lglise pour la justice sociale, on dit souvent que lenseignement social catholique est un secret bien gard. Depuis la fi n du 19e sicle et lencyclique Rerum

    Novarum du pape Lon XIII jusquau dbut du 21e sicle et Caritas in Veritate du pape Benot XVI, lglise est intervenue clairement et avec force sur les enjeux sociaux contemporains. Les pages qui suivent exposent les principes fondamentaux de lenseignement social catholique afi n de vous faire dcouvrir ou redcouvrir ce volet prcieux de lannonce de lvangile dans lglise. En appliquant, ces principes, on comprend ce que disait saint

    Irne : la gloire de Dieu, cest lhomme vivant . Mgr John Pazak, C.Ss.R., prsident de la Commission des Affaires sociales

    de lAssemble des vques catholiques de lOntario

    Bien men, cet expos sur lenseignement social catholique nous rend tous un grand service. Les principes de la dignit humaine, du bien commun, de la solidarit et de la subsidiarit ainsi que les vertus de charit sociale et de justice sociale sont des lments fondamentaux de notre enseignement social, comme le dit clairement le

    Compendium de la doctrine sociale de lglise. Il faut tout faire pour les diffuser, car ils font partie intgrante de la foi catholique et ils sont essentiels la vie chrtienne.

    -Rv. Michael Ryan, ancien professeur denseignement social catholiqueau Sminaire St. Peter de London

    *

    Cet expos est un apport important la littrature et aux ressources scientifi ques dans le domaine complexe et diffi cile de lenseignement social catholique. Il offre un excellent outil aux ducateurs et ducatrices

    catholiques : directions dcole, aumniers, conseillers en programmes et professeurs denseignement religieux.-S. Joan Cronin, g.s.i.c. directrice de lInstitute for Catholic Education de Toronto

  • humaine, le bien commun, la subsidiarit et la solidarit joints aux vertus de justice sociale et damour social, qui les mettent en pratique (Comp. 160, 201, 207, 208). De ces principes fondamentaux d-coulent les autres principes de lESE, tels les droits de la personne (et dabord, le droit la vie), le partage universel des biens de la terre, la proprit prive, loption prfrentielle pour les pauvres, la partici-pation au gouvernement et la socit; ainsi que lapplication de ces principes la famille, ltat et la vie politique, au travail, la vie conomique, lenvironnement, la gouvernance de la communaut internationale et la promotion de la paix. LESE nous dit comment aimer notre prochain dans tous nos rapports sociaux, au sein de tous les groupes et de toutes les structures de notre socit. Matthieu 25, jai eu faim et vous mavez donn manger , sapplique aussi bien aux divers groupes de la socit quaux individus qui la composent.

    Pourquoi lEnseignement social de lglise est-il un lment essentiel de lvangile?

    Pourquoi les vertus de justice sociale et damour social accom-pagnent-elles les principes de lEnseignement social de lglise?

    Pourquoi la plupart des catholiques montrent-ils peu dintrt pour lEnseignement social catholique?

    Questions

    Le pape Benot XVI, dans Caritas in Veritate :

    La charit est la voie matresse de la doctrine sociale de lglise. Toute responsabilit et tout en-gagement dfinis par cette doc-trine sont imprgns de lamour. Il est le principe non seulement des micro-relations: rapports amicaux, familiaux, en petits groupes, mais galement des macro-relations: rapports so-ciaux, conomiques, politiques. Tout provient de lamour de Dieu, par lui tout prend forme et tout tend vers lui. (Encycl. 2) Lamour est une force extraordi-naire qui pousse les personnes sengager avec courage et g-nrosit dans le domaine de la justice et de la paix. (Encycl. 1)

    Principes de lEnseignement social catholique

    Questions

    de lEnseignement social catholique

    de lEnseignement social catholique

    Principes fondamentaux de lEnseignement social catholique

    LEnseignement social catholique moderne dbute avec le pape Lon XIII et la publication, en 1891, de lencyclique Rerum Novarum (Sur le capital et le travail) sur la condition des classes laborieuses. LEnseignement social catholique applique lvangile pour susciter la justice sociale et lamour social.

    Lenseignement et la diffusion de la doctrine sociale de lglise appartiennent sa mission dvanglisation; cest une partie essentielle du message chrtien, car cette doctrine en propose les consquences directes dans la vie de la socit et elle place le travail quotidien et la lutte pour la justice dans le cadre du tmoignage rendu au Christ Sauveur. Nous ne sommes pas en prsence dun intrt ou dune action marginale, qui sajoute la mission de lglise, mais au cur mme de sa dimension ministrielle. (Compendium de la doctrine sociale de lglise, 67) Le pape Benot XVI poursuit sur la route de lEnseignement social catholique avec son en-cyclique sur le dveloppement humain intgral dans la charit et dans la vrit.

    Le plan de lexpos qui suit sinspire du Compendium de la doctrine sociale de lglise , directoire qui runit et rsume de manire cohrente la doctrine sociale de lglise.

    LEnseignement social de lglise (ESE) repose sur quatre principes fondamentaux -- la dignit de la personne

    On peut commander le Compendium de la doctrine sociale de lglise au Service des ditions de la CECC : via son site Web, cccbpublications.ca, par tlphone au 1-800-769-1147 ou par courriel a publi@cccb.ca. On peut aussi en consulter le texte complet sur le site Web du Vatican www.vatican.va.

  • Dieu nous a crs son image, homme et femme il nous a crs. (Gense 1, 27)

    Nous sommes tous enfants du seul et unique Dieu. Nous sommes frres et surs. Le respect de la dignit de la personne humaine est le principe fondamental de lEnseignement social catholique. Les droits humains dcoulent de notre dignit de personnes humaines. Le droit la vie de la conception la mort naturelle est le droit humain fondamental, la condi-tion pralable lexercice de tous les autres droits de la personne, tels le droit qua lenfant de vivre dans une famille unie et dans un milieu moral, le droit la nourriture et une eau non pollue, au vtement et un toit, le droit de se marier et davoir une famille, la libert de parole, le droit de participer la socit et ltat, et la libert de religion.

    Aux droits de la personne correspondent des devoirs : envers nous-mmes, celui de devenir ce que Dieu nous appelle tre et, envers les autres, celui de reconnatre et de respecter ces droits et daider ces personnes atteindre le libre et plein exercice de leurs droits, si elles en sont prives.

    Le concile du Vatican a dclar : Tout ce qui est offense la dignit de lhomme, comme les conditions de vie sous-humaines, les emprisonne-ments arbitraires, les dportations, lesclavage, la prostitution, le com-merce des femmes et des jeunes ; ou encore les conditions de travail dgradantes qui rduisent les travailleurs au rang de purs instruments de rapport, sans gard pour leur personnalit libre et responsable : toutes ces pratiques et dautres analogues sont, en vrit, infmes. Gaudium et Spes [La joie et lesprance], 27

    La dignit humaine

    Comment respectez-vous la dignit des autres la maison, au travail, dans les groupes dont vous faites partie?

    Comment rsistez-vous linfl uence des strotypes qui nous incitent mpriser certaines personnes, par exemple, les pauvres, les gens de couleur, les autochtones, les immigrants?

    Comment pouvez-vous appuyer les efforts faits pour contrer les violations des droits de la personne que sont lavortement, le fait de payer les travailleurs en de du salaire minimum, limpossibilit de trouver un logement abordable? Pouvez-vous vous dvelopper et grandir dans votre dignit humaine et votre personnalit, btir sur la dignit que Dieu vous a donne?

    Questions

    Nous ne serons capables de produire une rflexion nouvelle et de dployer de nouvelles n-ergies au service dun vritable humanisme intgral que si nous nous reconnaissons, en tant que personnes et en tant que commu-nauts, appels faire partie de la famille de Dieu en tant que fils et filles. (78)

    Le pape Benot XVI, dans Caritas in Veritate :

    La dignit de la personne de-mande quon se donne comme objectif prioritaire laccs au tra-vail La mise lcart du travail pendant une longue priode, tout comme la dpendance prolonge vis--vis de lassistance publique ou prive, minent la libert et la crativit de la personne ainsi que ses rapports familiaux et sociaux avec de fortes souffrances sur le plan psychologique et spirituel. (32, 25)

    REFLECTIONS

    Numro 1:

    Questions

    La dignit humaineLa dignit humainePrincipes fondamentaux de lEnseignement social catholique

  • Chacun reoit le don de manifester lEsprit en vue du bien de tous. (1 Corinthiens 12,7)

    Le bien commun consiste mettre en uvre les conditions qui permettent chacune et chacun de se raliser pleine-ment comme personne et de devenir tout ce que Dieu veut pour elle/lui. Dcoulent du principe du bien commun : le droit de tous aux biens de la terre, le droit la proprit prive et sa fonction sociale, loption prfrentielle pour les pauvres et leurs besoins, le souci de lenvironnement, et la promotion de la paix.

    Le souci de lenvironnement et la libert religieuse devien-nent des enjeux de plus en plus importants pour le bien commun.

    La protection de lenvironnement constitue un dfi pour lhumanit tout entire: il sagit du devoir, commun et uni-versel, de respecter un bien collectif. (Comp. doct. soc., 466)

    Vatican II a dclar : Que personne ne se contente dune thique individuali-ste. Lorsque chacun, contribuant au bien commun selon ses capacits propres et en tenant compte des besoins dautrui, se proccupe aussi, et effectivement, de lessor des institu-tions publiques ou prives qui servent amliorer les con-ditions de vie humaines. Gaudium et Spes [La joie et lesprance], 30

    Le bien commun

    Comment aidez-vous les autres dvelopper leur plein potentiel en tant que personnes dans les diffrents groupes dont vous faites partie, commencer par votre famille, -- en favorisant le plus possible la vie du groupe?

    Question

    Le pape Benot XVI, dans Caritas in Veritate :

    ct du bien individuel, il y a un bien li la vie en socit: le bien commun. Cest le bien du nous-tous, constitu dindividus, de familles et de groupes intermdiaires qui forment une com-munaut sociale

    Cest une exigence de la justice et de la charit que de vouloir le bien commun et de le recher-cher. On aime dautant plus efficacement le pro-chain que lon travaille davantage en faveur du bien commun qui rpond galement ses besoins relsCest l la voie institutionnelle politique peut-on dire aussi de la charit, qui nest pas moins qualifie et dterminante que la charit qui est directement en rapport avec le prochain. (7)

    REFLECTIONS

    Numro 2:

    Principes fondamentaux de lEnseignement social catholique

  • Notre corps forme un tout, et pourtant nous avons plus-ieurs membres, qui nont pas tous la mme fonction ; de mme, dans le Christ, tous, tant que nous sommes, nous

    formons un seul corps, nous sommes membres les uns des autres. (Romains 12, 4-5)

    Le corps humain se compose de plusieurs membres, et non

    pas dun seul Or vous tes le corps du Christ et, chacun pour votre part, vous tes les membres de ce corps.

    (1 Co 12, 14.27)

    Le principe de la subsidiarit signifie que chaque groupe ou corps social doit avoir la libert et les moyens de faire ce quil est le mieux en mesure de faire lui-mme, sans que cette activit soit assume par un organisme ou un niveau de gouvernement suprieur. En dautres mots, ne prenez pas le contrle de ce que les autres peuvent faire par eux-mmes .

    Au principe de la subsidiarit correspond le principe de la participation la socit et au gouvernement, qui permet au citoyen, soit individuellement soit en association avec dautres (un syndicat, par exemple), de partici-per la vie culturelle, conomique, politique et sociale de la collectivit. Il est absolument ncessaire de promouvoir la participation des plus dfa-voriss. La participation la vie communautaire est lune des meilleures garanties du bon fonctionnement du systme dmocratique.

    La subsidiarit favorise la cration et lessor de groupes et dorganismes intermdiaires entre ltat et lindividu, ce qui est indispensable la vital-it de la socit. La socit doit se fonder sur linteraction entre groupes subordonns et coordonns qui uvrent tous pour le bien commun.

    De mme que chaque membre du corps humain remplit sa fonction pro-pre tout en tant uni au reste de lorganisme et en contribuant au bien commun de tout le corps, les groupes et les organisations intermdiaires doivent fonctionner dans la socit comme des organes subsidiaires.

    La subsidiarit

    Voyez-vous des situations o des individus ou des groupes sarrogent ce que dautres individus ou dautres groupes pour-raient faire par eux-mmes? Quest-ce qui devrait se passer dans ce genre de situations?

    Quels avantages y a-t-il pour un groupe rsoudre lui-mme ses problmes, sans recourir une autorit suprieure?

    QuestionsEt le pape Benot XVI, dans Caritas in Veritate :

    La subsidiarit est avant tout une aide la personne, travers lautonomie des corps intermdiaires. Cette aide est propose lorsque la personne et les acteurs sociaux ne russissent pas faire par eux-mmes ce qui leur incombe et elle implique toujours que lon ait une vise mancipatrice qui favorise la libert et la participation en tant que responsabilisation. (57)

    Le pape Pie XI a dclar :

    Toute activit sociale devrait venir en aide aux membres du corps social et ne jamais les dtruire ou les absorber. De mme que cest une grave erreur denlever aux individus ce quils peu-vent accomplir par eux-mmes, pour le confier la communaut, cest une injustice de confier une association plus importante et plus leve ce que peuvent faire de plus petites organ-isations.

    Quadragesimo Anno, encyclique sur la restauration de

    lordre social (79)

    Numro 3: Principes fondamentaux de lEnseignement social catholique

    REFLECTIONS

  • Dieu a organis le corps de telle faon que les diffrents membres aient tous le souci les

    uns des autres. Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance.

    (1 Corinthiens 12, 24-26)

    Le pape Jean-Paul II a dclar : Dieu nous a crs pour vivre dans la solidarit. Autrement dit, pour vivre unis les uns aux autres en nous entraidant les uns les autres, dtermins travailler pour le bien commun, cest--dire pour le bien de tous et de chacun parce que tous nous sommes vraiment responsables de tous. (Sollicitudo Rei Socialis, sur lintrt que porte lglise la question sociale, 38,4)Nous sommes tous et toutes les gardiens de nos frres et surs. Nous formons une seule grande famille. Ce qui entrane des choix qui favorisent et protgent le bien de tous.Il y a un lien troit entre la solidarit et le bien commun, e...

Recommended

View more >