profession thérapeute

  • Published on
    20-Oct-2015

  • View
    438

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

profession thrapeute magazine

Transcript

<ul><li><p>Trim</p><p>estriel </p><p> mars 2</p><p>013 8 </p><p>DOSSIERSe spcialiser dans laccompagnement des enfantsIntERvIEwIsadora Guardiaune thrapeute proche des familles </p><p>JuRIDIquELesrecoursfaceauxarnaques</p><p>ORganISatIOnCommuniquersansbudget,cestpossible</p><p>vISItEDECabInEtunlieumodulableddilart-thrapie</p><p>gEStIOnquelstatutchoisir?</p><p>N17priNtemps2013</p><p>pth17_01-02_47-48_une_ok.indd 1 05/03/13 19:33</p></li><li><p>pth17_01-02_47-48_une_ok.indd 2 05/03/13 19:33</p></li><li><p>Un sabotage invisible</p><p>notre belle France est loin de limage de la dmocratie parfaite. Chaque jour, dans lombre de nos consciences, se droule un travail de sape extrmement minutieux. Tout dans ce pays nous pousse vers une uniformisation des opinions, de la pense et des modes de vies. Il ne faut pas se mentir, on nest pas loin du terrorisme intellectuel.</p><p>Jai dailleurs un exemple trs concret. Il y a quelques semaines, un blog tenant des propos diffamatoires lgard dun thrapeute a vu le jour sur la Toile. Des millions de rumeurs circulent sur linternet. Mais celle-l a pris une ampleur des plus inattendues. Ce praticien, que je connais bien, tait rgulirement interview sur RTL. Il a prcipitamment reu un coup de fil de la rdaction de cette radio pour annuler lmission. Courageux mais pas tmraires, les journalistes ont eu peur de voir entacher leur si belle rputation. Trouvez-vous normal quun mdia bnficiant dautant de crdibilit aux yeux du public se laisse influencer par le premier racontar qui circule ? Lorsque cela touche aux approches de sant naturelle, apparemment le danger plane</p><p>Autre exemple, vous avez srement entendu parler de lenqute parlementaire qui se tient en ce moment, et vise auditionner les acteurs concerns par la sant et les drives sectaires . Cette quatrime enqute ne fait quentretenir la psychose qui rgne autour de ces approches de sant et de lide mme du dveloppement personnel. La MIVILUDES peut tre fire, son travail porte ses fruits. Sous le couvert de mener une lutte antisecte, ces organismes sment des graines de manipulation collective. Et le plus dplorable dans cette histoire, cest que la France, utilise les mdias dans lobjectif de diaboliser ces approches. Pour reprendre les propos de Jean-Luc Martin-Lagardette, journaliste spcialis, dans sa lettre ouverte aux responsables de la commission denqute : La France, pays des Lumires et des droits de lHomme, mne une politique discriminatoire envers toute une srie dapproches diffrentes, quelles soient spirituelles, thrapeutiques, cologiques, ou ducatives. Encore plus grave : La France est un des rares pays dpenser des dizaines de millions deuros pour stigmatiser des groupes de prire ou de mditation, et dresser des listes dassociations qualifies de sectes. </p><p>Chers thrapeutes, en restant terrs vous contribuez votre marginalisation. Alors faites parler de vous ! Confrres journalistes, retrouvez un minimum desprit critique afin de ne plus tomber dans lautocensure. Ce sabotage participe, dans lombre, maintenir une dictature sur notre systme de sant. </p><p>Nathalie Lefvre</p><p>La France est discriminatoire envers </p><p>toutes une srie dapproches.</p><p> 4 Lactualit 7 Portraits 8 Dossier La prise en charge thrapeutique </p><p>des enfants : quels avantages ? 14 Organisation Une communication </p><p>qui vous ressemble 16 coles LInstitut franais dhypnose </p><p>ericksonienne 18 Cahier gestion Quelle structure juridique </p><p>pour exercer ? 22 Outil Un appareil laser pour lacupuncture </p><p>et la rflexologie 24 Nouvelle thrapie Arlette Lefebvre, cratrice </p><p>de la Mtareflexologie 26 Juridique Dmarchage : pige thrapeutes ? 30 Un praticien, un cabinet LArrt Cration, espace </p><p>ludique et modulable 32 Parcours Alain Tardif, lintello </p><p>de la naturopathie 34 Ides neuves 36 Courrier des lecteurs 37 Les annonces formation</p><p>Service abonnementsProfession Thrapeute123 rue Jules Guesde, CS 70029 92309 Levallois-Perret CedexTl. : 01 44 84 80 52Fax : 01 42 00 56 92Publicit et petites annoncesCristela Ribeiro. Tl. : 01 40 46 00 46.Ml. : cristela.ribeiro@santeportroyal.comRdaction65 rue Claude-Bernard, 75005 ParisTl. : 01 40 46 00 46. Fax : 01 40 46 05 93Ml. : contact@santeportroyal.comdit par SANT PORT-ROYAL SASgalement diteur de Principes de Santet de Plantes &amp; Sant.RCS Paris B 434 728 952.CPPAP n 0611 T 89888. N ISSN : 2100-1723Dpt lgal : parution.Directeur de la publication : Alexandre Imbert.Rdacteur en chef : Thomas Frangin.Rdactrice en chef adjointe : Nathalie Lefvre.Ont collabor ce numro : Michal Benedick, Perrine Roux, Sophie Picard, Jasmin Bikoro, Audrey Manesh, Clment Pierre.Secrtaire de rdaction : Philippe Boissart.Conception maquette : Thierry Laurent.Maquette : Caroline Lesage, Cristina Purcarete, Sabrina Pezzot.Crdits photos : Xavier Lachache (couverture, p. 11, p. 33, Thomas Kuchel (p. 14) Paul Blind (p. 3, p. 12 et p. 16-17).Illustrations : Michal Szlazak (p. 12, p. 19) michalweb. free.fr.</p><p>Imprim en France par Chevillon (Sens, 89).Prix au numro : 8 . Abonnement 1 an (4 numros) : 32 (TVA 2,10 % incluse).</p><p>sommaire dito</p><p>n 17 Profession Thrapeute 3n 17 Profession Thrapeute 3</p><p>pth17_03_edito-corr.indd 3 05/03/13 18:46</p></li><li><p>4 Profession Thrapeute n 17</p><p>en bref</p><p>ltats gnraux de lostopathie</p><p>Les 29 et 30 mars prochains se tiendront les tats gnraux de </p><p>lostopathie. Deux journes consacres lostopathie, o </p><p>les professionnels pourront venir sinformer, dbattre et </p><p>changer autour de divers ateliers, confrences, dbats, exposants. Une belle occasion de renouer </p><p>lentente entre tous ces syndicats qui se font concurrence. </p><p>Plus dinformations sur www.le-clef.fr</p><p>Pas radi mais suspenduIl y a quelques mois, nous avions </p><p>voqu la radiation de deux mdecins anthroposophes </p><p>pratiquant les mdecines naturelles. Finalement, la chambre disciplinaire </p><p>de lOrdre national des mdecins a rform la dcision prise en premire instance. Le tribunal </p><p>reconnat quilnestfaittataudossierdaucuneplaintelencontre</p><p>duDrRhulmann,quiproduitpoursapart170attestationsdepatientsexprimantleursatisfactionquant</p><p>auxsoinsquilaassurs. Une tentative rate de mettre sur la </p><p>touche un mdecin ne pratiquant pas sa science comme lentend le Conseil de lordre. Il cope tout de mme de trois mois ferme </p><p>dinterdiction dexercer.</p><p>Les 6 et 7 novembre derniers, les professionnels du secteur de lacupuncture se sont retrouvs Bruxelles pour un grand rendez-vous avec la direction gnrale de la sant de la Commission europenne. Lobjectif de ces deux jours : Dresser un bilan de la situation en Europe et poser les premires pierres dune reconnaissance par les institutions de lUnion europenne. Comme lexplique Bernard Avel, prsident du Centre culturel de recherche et dtudes en acupuncture traditionnelle : Les praticiens doivent garder la main sur leurs formations et les conditions dexercice de leurs mtiers </p><p>sils souhaitent tre reconnus dans leurs pays respectifs. Tapis dans lombre, les lobbyistes de Pkin sactivent pour tendre linfluence de la Chine dans ce domaine et cherchent imposer des formations valides par les seuls matres chinois. </p><p>Les acteurs de lacupuncture rassembls Bruxelles</p><p>Rpondez notre enquteLe groupe de presse Sant </p><p>Port-Royal, est lorigine de nombreux supports permettant la promotion des thrapeutes, dont un annuaire en ligne. En tant que </p><p>praticien, vous avez sans doute une ide prcise des actions, des </p><p>contenus ou des services qui pourraient encore renforcer les </p><p>liens entre thrapeutes ou aider la profession se structurer. Afin de nous aider, merci de bien vouloir </p><p>consacrer quelques minutes remplir le questionnaire </p><p> cette adresse : www.modalisa7.com/santeportroyal/</p><p>santeportroyal.htm </p><p>Commission denqute Drives sectaires et sant En ce moment est mene la quatrime enqute visant auditionner les acteurs concerns par les drives sectaires et la sant . Dans une des vidos que lon peut visionner sur le site du Snat titre Influence des mouvements caractre sectaire dans le domaine de la sant , aucun reprsentant du domaine des mdecines naturelles nest prsent pour dbattre. Des journalistes, des mdecins, des hommes daffaires tmoignent de ce quils ont mis en place pour lutter contre les drives </p><p>sectaires. Rien qui ne fasse avancer le dbat, qui reste totalement strile. Cette enqute fuit linformation et le dbat contradictoires, la politique actuellement mene contre les drives sectaires mrite dtre entirement refonde , tmoigne Jean-Luc Martin-Lagardette, journaliste spcialis. Pour linstant, difficile de connatre lavance de cette enqute puisque tout se droule de manire totalement invisible. Nous vous tiendrons au courant de ses conclusions. </p><p>Congrs des mdecines complmentairesLes 22 et 23 marsAu chteau de La Buzine, Marseille, aura lieu le 3e Congrs national des mdecines complmentaires. cette occasion, 15 experts (homopathe, psychiatre, ingnieurs, mdecins) tmoigneront et conseilleront le public sur lapport des mdecines complmentaires dans le traitement des mala-dies chroniques. Vous pourrez couter, entre autres, le Dr Jean Grard Bloch, rhuma-tologue, parler de la rduction du stress par la mditation de la pleine conscience. Ou encore le Dr Martine Garde-nal, prsidente de la Socit </p><p>des mdecins homopathes, qui tiendra une confrence sur le thme : Contrler les bactries intestinales pour prserver son immunit . Deux jours de discussions passionnantes entre acteurs des mdecines naturelles et mdecines allopathiques.Lieu : MarseilleRenseignements et inscriptions sur www.looc.fr</p><p>Colloque AyurvdaLe 13 avril</p><p>La Fdration de yoga et dayurvda (FYA) vous prsente son colloque sur le thme La dimension spiri-tuelle dans la transmission des techniques de yoga et </p><p>dayurvda . Depuis quelques dcennies, ces deux disci-plines se sont dveloppes en Occident et se sont pro-gressivement intgres dans la vie quotidienne de nos contemporains. Cette journe permettra aux professionnels de se runir, ainsi quau public de venir dcouvrir les enjeux et bienfaits de ces techniques amliorant la sant holis-tique. Une dmonstration de danse indienne sera anime par Selvi Sarkar et pour le chant, Quintette baroque. La participation incluant le djeuner sera de 50 (40 pour les adhrents de lasso-ciation). Attention le nombre de place est limit.Lieu : Paris</p><p>agen</p><p>da</p><p>pth17_04-05_actus-corr.indd 4 05/03/13 16:31</p></li><li><p>lactualit</p><p>n 17 Profession Thrapeute 5</p><p>dPasserelle dtude pour les ostopathes</p><p>Depuis fvrier dernier, lcole suprieure dostopathie de Paris ouvre la toute premire passerelle permettant aux tudiants en mdecine ou qui suivent des tudes scientifiques de se rorienter vers une formation dostopathie tout en valorisant leur premire anne ou leurs semestres dtude. Lcole slectionnera les lves sur dossier et avec un entretien, ensuite deux possibilits soffriront eux en fonction de leur stade de formation. Une opportunit qui peut permettre certains tudiants de ne pas perdre une anne. Informations sur www.eso-suposteo.fr</p><p>Certification professionnelle dart-thrapie</p><p>Lcole dArt-thrapie de Tours a russi faire rentrer le titre dart-thrapeute au sein du rpertoire national des certifications professionnelles. Dans le rfrentiel demploi relatif au titre, on peut y lire la dfinition de ce que doit tre un thrapeute travaillant avec les mdiums artistiques. On dcouvre galement un protocole trs prcis du droul dune sance type en art-thrapie : il doit raliser un tat initial du patient en collaboration avec lquipe accompagnante, construire un programme dintervention dart-thrapie dans le respect des prescriptions, du protocole gnral thrapeutique </p><p>Nestl investit dans le MTC</p><p>Le groupe suisse dalimentation vient de signer un partenariat avec le groupe pharmaceutique chinois Chi-Med afin de crer une socit appele Nutrition Science Partners Limited. Lide est de crer des produits nutritionnels base de plantes botaniques issues de la pharmacope chinoise. Afin dappuyer leur campagne marketing, Luis Cantarell, directeur gnral de Nestl Health Science dclare : Cet accord donne lopportunit de dvelopper et de commercialiser des produits innovants, valids sur le plan scientifique, base de plantes pour des soins adapts au secteur gastro-intestinal. Un bon moyen pour le gant de lagroalimentaire de se placer sur le crneau de lengouement pour les mdecines traditionnelles. En terme de rsultats sur la sant, on peut sattendre au pire. </p><p>Une alliance professionnelle pour les sophrosDbut 2013, lAlliance professionnelle europenne des coles de sophrologie a vu le jour. Son but est de promouvoir les coles, qui sengagent respecter un cycle fondamental dau moins 300 heures rparties sur une dure minimum de deux ans, et une charte denseignement. lheure actuelle, lalliance se compose de 17 coles, qui conservent chacune leurs spcificits. LAPEES travaille en bonne collaboration et partenariat avec le Syndicat des sophrologues professionnels, </p><p>instance qui reprsente les sophrologues depuis 2003 et la Socit franaise de sophrologie qui reprsente la sophrologie en France depuis 1966 et qui a retenu les mmes critres minimums de formation en sophrologie que les tats gnraux pour ses coles adhrentes. Ainsi, la profession espre lever son srieux et sa crdibilit auprs du public mais galement des instances politiques. </p><p>Blog : www.apees-sophrologie.com</p><p>Renseignements sur www.federation-yoga-ayur-veda.blogspot.com</p><p>Jardin des thrapiesDu 19 au 21 avril</p><p>Le Jardin des thrapies est le premier grand salon en France ddi exclusivement aux thrapeutes et leurs pra-tiques. Cet vnement invite le public rencontrer les professionnels du bien-tre et du dveloppement personnel, et dcouvrir la large palette de leurs approches thra-peutiques. Pas toujours facile de sy retrouver et de choisir une pratique plutt quune autre. Le Jardin des thrapies a t pens et conu autour </p><p>cette volont de faire la lumire sur la diversit de ces approches afin de pouvoir rpondre aux besoins et attentes de chacun. Le salon est construit autour de deux ples : les rencontres avec les thrapeutes et les ateliers pratiques. Le magazine Pro-fession Thrapeute sera pr-sent lors de cet vnement. Soyez nombreux venir nous dcouvrir sur notre stand.Lieu : ParisRenseignements sur www.jardindestherapies.fr</p><p>Salon Mdecine douceDu 26 au 28 avril</p><p>Au parc des expositions de Toulouse, se tiendra le </p><p>2e salon Bien-tre, Mdecine douce et Thalasso. cette occasion, seront organises des confrences sur les grands sujets de sant ou de bien-tre, des ateliers pour prsenter vos produits ou vos mthodes, des cours pratiques pour initier le public des techniques de dveloppement personnel ou des pratiques corporelles. Les grands secteurs dexposition du salon seront bien-tre, sant et prvention, bien dans leau, bien dans son corps, bien dans sa tte et bien dans son environnement . Six confrences seront animes par des intervenants rgionaux et nationaux sur les thmes : alimentation, </p><p>sport et vieillissement, ostopathie aquatique, etc. Ne ratez pas lintervention de Franoise Jadas, naturopathe et bio-nutritioniste.Lieu : ToulouseRenseignements sur www.salon-medecinedouce.com/toulouse</p><p>Journes</p><p>Pour la 4e fois, le 9 avril 2013, aura lieu la journe nationale des Pratiques de sant, 500 praticiens de sant rpartis dans tout...</p></li></ul>