Profession Transmissions hydrauliques et ?· transmissions hydrauliques, mécaniques, pneumatiques et…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 0

    5

    10

    15

    Rsultats globaux

    18 actions gres en 2011 dont :

    - des actions de veille informative et technologique en hydraulique et pneumatique,- un support aux actions de normalisation de la profession, dans le cadre de lISO TC131: accompagnement exprimental,

    thorique et rdactionnel dans le cadre des travaux sur les normes ISO 6358, ISO 6953 et de la normalisation des accumulateurs olopneumatiques,

    - des actions de R&D : stockage et rcupration dnergie hydraulique, biolubrifiants, suivi dune thse sur la Caractrisation et lIdentification des Sources Sonores dans les Composants Hydrauliques, caractrisation acoustique des silencieux dchappement pneumatiques.

    7 thmatiques prioritaires identifies en 2008 par le Comit Programme Transmissions et Roulements :

    Instrumentation sans fil des composants, nettoyage par voie sche des composants, co-conception, optimisation en vue de ladaptation du fonctionnement des composants leurs environnements et applications, simulation multi-physique, recherche de lois de comportement des nouveaux matriaux pour la simulation, mise en uvre et assemblage des nouveaux matriaux.Un montant de 272 K de prestations individuelles ralises par le Cetim en 2011.

    ProfessionTransmissions hydrauliques

    et pneumatiques

    Commissions : Commission Transmissions hydrauliques mixte Artema / Cetim, Groupe technique pneumatique Artema.

    Prsidents : Roger J. Spri (Etna Industrie) pour lhydraulique, Thierry Filley (ASCO Numatics) pour la pneumatique.

    Charg de profession : Estelle Castille.

    Membres de la commission : 16 entreprises pour les transmissions hydrauliques, 9 entreprises pour les transmissions pneumatiques et un reprsentant du syndicat Artema.

    Comit programme : Transmissions et roulements regroupant les professions des transmissions hydrauliques, mcaniques, pneumatiques et roulements.

    Collaboration entre industriels et le Cetim, les Comits programme doivent optimiser les moyens consacrs la R&D en fdrant les thmes communs plusieurs commissions professionnelles.

  • 0

    5

    10

    15

    2

    Technologies prioritaires 2015 en mcanique

    Dans le prolongement de lexercice Technologies Cls 2015 pour lindustrie franaise du ministre de lIndustrie, la FIM et le Cetim, en partenariat avec le Cetiat, lInstitut de soudure et le LRCCP, ont identifi 41 technologies prioritaires pour les entreprises de mcanique lhorizon 2015. Ces technologies qui font ou feront la diffrence demain sont compiles sous forme de fiches et sont consultables sur le cetim.fr.

    Slection des membres des Commissions du Comit programme (2011) : Gestiondelinformationstratgiquedelentreprise,co-conception,efficacitnergtiquedesproduitsetprocds,

    composites thermoplastiques, lastomres nanochargs, procds de formage Near Net Shape, usinage hautes performances, assemblage multi-matriaux, conception et simulation mcatronique, capteurs autonomes et communicants, simulation et optimisation numrique produit ou procd, techniques avances de CND, tlsurveillance et pilotage distance.

    Quelques rsultats dactions en 2011

    E VEILLE INFORMATIVE HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE

    Cette action, reconduite annuellement par la profession, doit permettre aux hydrauliciens et pneumaticiens didentifier plus rapidement et aisment des axes de rflexion ou dorientation de leur politique industrielle. Elle consiste surveiller les informations sur les dveloppements et les progrs techniques dans les contenus disponibles sur Internet et via les brevets. En 2011, le Cetim a notamment couvert les thmes : emploi des composants hydrauliques dans les nergies renouvelables (ENR), hydraulique mobile, modlisation des systmes hydrauliques, lutte contre la contamination des fluides hydrauliques, prototypage et robotique pneumatique, commandes, stockage dnergie

    La Foire de Hanovre, le congrs SICFP et le congrs JFPS dOkinawa ont galement t couverts dans le cadre de cette action et ont donn lieu la diffusion de notes de veille relatives aux rcents dveloppements en hydraulique, pneumatique et robotique, lhydraulique hybride, et la pneumatique mdicale.

    Valorisation Diffusion dune vingtaine de lettres informatives et notes de veille via le site internet du Cetim. Restitution lors de la Journe Transfert Transmissions et Roulements le 24 mai 2011.

    E INSTRUMENTATION SANS FIL DES COMPOSANTS DE TRANSMISSION

    Linstrumentation des composants mcaniques vise exploiter les nouvelles possibilits offertes par les micro-technologies, et la baisse gnrale des cots associe leur croissance rapide, pour dvelopper de nouvelles fonctionnalits des produits. Les fabricants dorganes de transmission ont souhait que le Cetim tudie les possibilits dinstrumentation sans fil de composants pour des fonctions de surveillance en service ou hors service.

    Une premire phase de ltude a consist explorer les limites de la technologie RFID, mature et bas cot, applique au cas dune mesure de temprature sur un rotor, en prenant en compte les paramtres : vitesse de rotation, prsence dhuile, longueur filaire puce - capteur, longueur filaire antenne - puce RFID, et distance dinterrogation. Cette technologie savre tre bien adapte la mesure de temprature, avec certaines limitations. En particulier, des pistes de solutions ont t identifies pour repousser lactuelle limitation 250Hz en frquence dacquisition de mesures de la configuration teste. Des voies dexploration complmentaires ont t identifies et hirarchises par le groupe de travail, elles feront lobjet de travaux en 2012.

    Valorisation Un panorama des technologies disponibles en matire de communication et capteurs a t prsent lors de la Journe Transfert Transmissions et Roulements du 24 mai 2011. Publication dune synthse performance bientt disponible dans la rubrique Mcathque du site du Cetim.

    E NETTOYAGE PAR VOIE SCHE DES TRANSMISSIONS ET ROULEMENTS

    Les technologies de dgraissage par voie sche constituent des solutions prennes face aux volutions des contraintes rglementaires, notamment environnementales, et dhygine et de scurit. Ces technologies devront permettre terme de diminuer fortement limpact environnemental caus par lusage des solvants ou des lessives. Les industriels des professions des transmissions et des roulements ont souhait valuer ces technologies pour des applications de nettoyage reprsentatives de leurs besoins spcifiques. Les enjeux sont la fois dordre technique, conomique et environnemental.

    La pertinence de lutilisation de neige carbonique et de vapeur sche pour le nettoyage de pices de grande dimension a t dmontre lors dessais raliss sur des composants de transmissions mcaniques et hydrauliques. La ncessit dengager une rflexion dordre organisationnel lors de la mise en uvre industrielle de ces technologies a galement t mise en vidence.En parallle, le Cetim a labor un document de synthse des aides linvestissement dans les cotechnologies aux niveaux national et rgional, et de leurs conditions dattribution. 1

    202-

    034

  • 0

    5

    10

    15

    3

    Afin de transfrer de manire pragmatique les rsultats du projet Ecotec, visant initier et favoriser le dveloppement de technologies propres et innovantes, sept fiches de synthse en format A4 recto-verso ont t labores sur les technologies de CO2 supercritique, CO2 glace, CO2 neige, vapeur sche, laser, plasma et liquide ionique. Cinq fiches complmentaires sont prvues.

    Enfin, un outil daide au choix des alternatives de dgraissage a t ralis, o sont notes les compatibilits produit / salissures / matriaux et process / procd . Une note globale permet dapprcier le taux dadaptation au contexte tudi.

    Valorisation Dmonstration des technologies par voie sche lors de la journe technique nettoyage et propret , labellise Cleanmeca, du 28 juin 2011, mise disposition de linventaire des aides linvestissement, de loutil daide au choix des technologies et des fiches via le site internet du Cetim, rubrique Mcathque.

    E STOCKAGE ET RCUPERATION DNERGIE DHYDRAULIQUE

    Dans un contexte o lhybride hydraulique revient sur le devant de la scne, tir par des proccupations cologiques et dconomie dnergie, il sagit daider la profession des transmissions hydrauliques toffer son offre de stockage et de rcupration dnergie sur quipements mobiles, notamment grce lutilisation daccumulateurs en matriaux composites. Les travaux attendus ont t dclins suivant plusieurs axes : normalisation, recherche amont, tude technico-conomique.

    Sur le plan rglementaire, des documents internationaux ont t analyss. Llaboration dun rfrentiel normatif en matire denveloppes sous pression en composites est souhaite par la profession.

    Sur le plan de la faisabilit technique, les travaux avec une rsine thermoplastique se poursuivent : des essais de caractrisation sur prouvettes et denroulement filamentaire (pour linstant sur mandrin mtallique) ont t raliss courant 2011. Les travaux avec une rsine thermodurcissable sur liner thermoplastique, moins innovants, sont quant eux plus avancs : aprs deux itrations de conception par calculs par lments finis, la pression dclatement dfinie au cahier des charges a t atteinte. Une enveloppe similaire a t ralise en vue dessais dendurance mener en 2012.

    Valorisation Une synthse des travaux est prvue terme dans la Collection Performance.

    Quelques actions sur 2012

    E NORMALISATION DES ACCUMULATEURS OLOPNEUMATIQUES

    La profession a propos la cration dune norme ISO relative aux accumulateurs olopneumatiques. Les industriels souhaitent galement la cration dun rfrentiel en matire denveloppes sous pression en matriaux composites. En parallle, la norme EN 14359 arrive en rvision courant 2012. Dans ce contexte, la profession a demand lappui du Cetim notamment sur la fatigue des enveloppes sous pression et sur les matriaux composites. Les travaux daccompagnement 2012 consistent initier la rdaction des parties dimensionnement, matriaux et conception / calculs du futur projet de norme ISO, ainsi qu participer la rvision de lEN 14359, o la profession souhaite notamment intgrer les rsultats des travaux sur la rgle de similarit, raliss dans le cadre dtudes menes prcdemment par le Cetim.

    Valorisation Dans le cadre de la normalisation de la profession

    E AMLIORATION DES PERFORMANCES NERGETIQUES DES ENGINS MOBILES

    Accrotre lefficacit nergtique des machines mobiles, augmenter leur productivit et leurs performances, optimiser leur cot total de possession et, simultanment, protger lenvironnement en les inscrivant dans une optique de dveloppement durable, constituent un vritable challenge pour le secteur des Engins Mobiles. Les Transmissions hydrauliques ont souhait sy associer dans le cadre de cette action, qui sarticule selon trois volets : veille technologique ; tudes de cas permettant la modlisation puis la simulation de consommation nergtique de diffrentes fonctions dune mini-pelle (fonctions levage, rotation tourelle) ; mise en place de moyens lis au retour dexprience.

    Les travaux 2012 consisteront principalement raliser : - des analyses technologiques sur les systmes de dpollution, les architectures de machines, la gestion et loptimisation de

    lnergie dans un environnement hybride ainsi que le processus de conception oriente simulation ; - un dmonstrateur reprenant la fonction "rotation tourelle" de la mini-pelle afin de vrifier les gains nergtiques raliss

    entre la solution initiale et une solution de rcupration dnergie cintique lors des phases de freinage.

    Valorisation Synthse des travaux dans la collection performance

  • 0

    5

    10

    15

    4

    E CARACTRISATION DES SILENCIEUX DCHAPPEMENT PNEUMATIQUES

    La norme NF E 49-340 de 1992, relative au code dessai des silencieux dchappement de distributeurs pneumatiques, arrive en rvision. De type expertise, elle est peu utilise par les industriels car juge trop contraignante dans sa mise en uvre. La profession des transmissions pneumatiques a demand au Cetim de laccompagner dans ces travaux pour aboutir un projet de norme dcrivant une mthode simplifie de contrle des performances acoustiques des silencieux, non pnalisante conomiquement, ne ncessitant pas de dispositifs exprimentaux spciaux et conduisant la dtermination dun niveau sonore caractristique pour comparaison avec les seuils rglementaires. Idalement, la mthode propose doit pouvoir tre couple avec la caractrisation en dbit par dcharge de capacit suivant la norme ISO 6358. Le Cetim propose une voie exprimentale reposant sur la mesure dun niveau sonore simple en un emplacement prdtermin en environnement acoustique conventionnel. Aprs avoir dmontr en 2011 la faisabilit de la mthode propose travers des essais sur six types de silencieux, le Cetim poursuivra ces travaux en 2012, certains points restant notamment expliciter pour un usage normatif. Ces travaux seront raliss en partenariat avec lINRS : il sagira de dvelopper la mthodologie exprimentale, reprenant le principe des essais en mode dcharge partir de la corrlation entre nergie pneumatique (dbit mesur) et nergie sonore (mesure au sonomtre), et de proposer un document prnormatif insrable en complment des normes actuelles.

    Valorisation Dans le cadre des travaux de normalisation de la profession

Recommended

View more >