Rapport Assurance Dommages 090108 490

  • Published on
    03-Jul-2015

  • View
    625

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

<p>21 novembre 2007</p> <p>PREAMBULE............................................................................................................................ 3 1. Synthse ............................................................................................................................. 5 1.1. Grandes orientations........................................................................................................ 5 1.2. Problmatiques relatives aux donnes............................................................................. 6 1.2.1. Nature ....................................................................................................................... 6 1.2.2. Elments de rupture.................................................................................................. 8 1.3. Escompte des provisions ................................................................................................. 9 2. Mthodes approches (Proxies) ....................................................................................... 10 2.1. On ne dispose pas de rfrences de march .................................................................. 10 2.2. On dispose de rfrences de march ............................................................................. 10 2.2.1. sur les cots moyens de march ............................................................................. 11 2.2.2. sur les frquences de march.................................................................................. 11 2.2.3. sur les cadences de dveloppement par nature de garantie .................................... 11 2.2.4. sur les taux de S/P par survenance ou souscription................................................ 12 2.2.5. sur les sinistres exceptionnels marchs .................................................................. 12 2.2.6. sur les cadences de frais de gestion des sinistres par nature de garantie................ 13 2.3. Prise en compte de lescompte ...................................................................................... 13 2.4. Prise en compte de la rassurance ................................................................................. 13 3. Mthodes applicables par catgorie de risque.................................................................. 14 3.1. RC matrielle et dommages automobile ....................................................................... 15 3.2. Corporelle automobile................................................................................................... 16 3.3. Transport ....................................................................................................................... 18 3.4. Incendie / dommages aux biens .................................................................................... 20 3.5. RC gnrale ................................................................................................................... 21 3.6. Assistance...................................................................................................................... 22 3.7. Protection juridique ....................................................................................................... 23 3.8. Construction .................................................................................................................. 24 3.9. Evnements naturels...................................................................................................... 25 3.10. Crdit / caution ............................................................................................................ 26 3.11. Acceptations en rassurance........................................................................................ 27 ANNEXE I : Complments...................................................................................................... 28 ANNEXE II : Liste des participants au groupe de travail........................................................ 49</p> <p>PREAMBULEContexte 1. Par lettre du 11 aot 2006, le Groupe Consultatif a suggr que des groupes d'experts soient tablis au niveau national sur la dtermination de mthodes approches (proxies) pour le calcul du best estimate des provisions techniques en assurance nonvie. A ces groupes devraient participer des actuaires, des reprsentants de la profession et de lautorit de contrle. 2. Ces mthodes approches permettent aux socits qui nont pas les moyens suffisants pour calculer le best estimate (expertise actuarielle, systme dinformation, manque de donnes, taille du portefeuille insuffisante,) de disposer dune valuation compatible avec les exigences de la future directive de Solvabilit. Ces mthodes approches sont temporaires et se substituent, titre provisoire, aux mthodes statistiques requises dans la future directive.</p> <p>Objectifs du groupe de travail 3. Le groupe de travail a dcid dlargir son objectif initial et de prsenter des rflexions plus gnrales sur le calcul du best estimate des provisions techniques en assurance dommages. Les risques dommages corporels sont en particulier absents de ce rapport. 4. Sur le volet des mthodes approches, lobjectif est de dfinir des mthodes acceptables pour calculer le best estimate. Il convient toutefois dinsister sur la ncessit que ces ventuelles mthodes devront rester une solution temporaire, tant que toutes les socits dassurance de lUnion Europenne ne disposeront pas de connaissances actuarielles solides ou dinformations suffisantes.</p> <p>Lvaluation des passifs dassurance dans le cadre de Solvabilit 2 5. Le projet de directive actuel indique que la valeur des provisions techniques sera gale la somme du best estimate et dune marge de risque. Les modalits dvaluation de la marge de risque ne sont pas traites dans ce rapport. 6. La notion de best estimate est dfinie par lextrait suivant : La meilleure estimation est gale la moyenne pondre par leur probabilit des flux de trsorerie futurs, compte tenu de la valeur temporelle de largent (valeur actuelle probable des flux de trsorerie futurs), dtermine partir de la courbe des taux sans risque pertinente. 7. Le calcul de la meilleure estimation est fond sur des informations actuelles crdibles et des hypothses ralistes et il fait appel des mthodes actuarielles et des techniques statistiques adquates 8. Nous commencerons par dcrire les approches possibles et le modle retenu pour le calcul du best estimate des provisions techniques. Nous ne traiterons que des provisions dassurance, relatives aux primes et aux sinistres (y compris les frais de gestion des sinistres).</p> <p>3</p> <p>9. Les considrations mthodologiques incluses dans le prsent document supposent que, conformment aux pratiques observes sur le march franais, la plupart des branches sont gres par exercice de survenance1 et que la rpartition par exercice des donnes statistiques disponibles est homogne avec le mode de gestion de la branche. 10. Afin d'assurer la cohrence de l'analyse conjointe des volutions des primes et des charges de sinistres, un retraitement de la rpartition par exercice (de survenance, de souscription ou autre) des donnes statistiques peut cependant s'avrer ncessaire dans certains cas, notamment lorsque le portefeuille tudi est en forte volution ou comporte une proportion significative de contrats atypiques (pluriannuels...) 11. A la date de rdaction de ce document, la proposition de Directive suggre une valuation des provisions techniques en "current exit value", qui ncessiterait -entre autres- l'estimation des flux futurs de trsorerie par exercice de souscription. 12. Ensuite, nous dcrirons les problmatiques relatives aux donnes. Nous voquerons leur nature (sinistres, primes bruts et nets de rassurance) ainsi que les lments de rupture, de tendance et la problmatique des donnes manquantes. 13. Puis, nous abordons lune des principales modifications apportes par le projet de directive, savoir, lescompte des provisions techniques. 14. Nous traiterons ensuite la question des mthodes approches en proposant, en fonction du niveau de connaissance du portefeuille, des solutions envisageables tout en prcisant les avantages et les inconvnients principaux. 15. Enfin, en guise de conclusion, nous proposons des rsums adapts chaque catgorie de risque sous forme de fiches par nature de garantie. 16. Une annexe complte le prsent document. Elle prcise les problmatiques rencontres et dveloppe certains des points que nous voquons dans la premire partie.</p> <p>1</p> <p>Except certaines branches gres en souscription ou en dclaration Construction, Transport, Crdit, Caution ainsi que la RC professionnelle et la protection juridique et les aspects spcifiques des acceptations en rassurance</p> <p>4</p> <p>1. Synthse1.1. Grandes orientations17. Comme voqu prcdemment, la dfinition du projet de Directive europenne indique que La meilleure estimation est gale la moyenne pondre par leur probabilit des flux de trsorerie futurs, compte tenu de la valeur temporelle de largent (valeur actuelle probable des flux de trsorerie futurs), dtermine partir de la courbe des taux sans risque pertinente. 18. Le calcul de la meilleure estimation est fond sur des informations actuelles crdibles et des hypothses ralistes et il fait appel des mthodes actuarielles et des techniques statistiques adquates 19. En dautres termes, les provisions techniques sont lesprance des flux futurs de rglements actualiss. Pour raliser ce calcul, les mthodes utilises peuvent tre : soit stochastiques, impliquant lvaluation de la distribution des flux futurs, dont la moyenne actualise conduit la dfinition du best estimate ci-dessus ; soit dterministes, avec lvaluation de la sinistralit ultime moyenne ou la plus probable permettant, aprs application de cadences et de la courbe des taux, de dduire la valeur actualise des flux futurs. 20. En raison de leur simplicit et de leur robustesse, les mthodes dterministes sont souvent privilgies pour la dtermination de lesprance. Pour cette raison, les prconisations effectues dans le prsent document concernent principalement les mthodes dterministes. 21. Nous rappelons que les analyses menes pour la dtermination des lments best estimate ne rsultent pas dun simple calcul mathmatique mais ncessitent de nombreuses tudes complmentaires (mise en place dune approche par les risques). En dautres termes, il est ncessaire dadapter les mthodes aux spcificits de la catgorie tudie et de comprendre les modalits et les volutions relatives aux lments ci-dessous afin dapprhender intgralement le droulement des diffrents lments dans le temps : Souscription : Evolution tarifaire ou de la structure du portefeuille, modification des conditions de souscription (nature des garanties, franchise,), changements au niveau des procdures de slection des risques,, Gestion des sinistres : Modalit des mthodes dvaluation tout au long du cycle de vie du sinistre, apprciation des volutions des mthodes de provisionnement Dossier/Dossier,, Rassurance : Modification du programme de rassurance dans le temps (insertion ou modification de clauses), Facteurs externes : Evolution jurisprudentielle, rglementaire et conomique (inflation, cours de change,).</p> <p>5</p> <p>22. On dispose de nombreuses mthodes dterministes. Elles sappliquent divers postes techniques pour estimer les projections : cadence de charges de sinistres et cadence de paiements accompagne dune analyse separe des recours encaisss ; approche nombre de sinistres / cots moyens ; analyse disctincte entre les sinistre attritionnels et les sinistres graves ; approche S/P ou projection des ratios dexposition. 23. Les modles dvaluation proposs ci-aprs permettent lvaluation de la plupart des provisions techniques en assurance dommages sur le march franais. Ils sont bass principalement sur ltude de triangles de liquidation (primes, rglements, charges sinistres, nombres, recours,). Les modles bass sur une projection sinistre par sinistre du droulement des rglements, bien quappropris pour lvaluation de provisions lies certains sinistres exceptionnels, ne sont pas abords dans ce document.</p> <p>1.2. Problmatiques relatives aux donnes24. La nature et la qualit ncessaires aux calculs du best estimate sont apprciables par branche. Toutefois, certaines problmatiques restent gnrales et sappliquent pour toutes les catgories de risque. 25. Toute socit doit mettre en place les outils de gestion de donnes lui permettant de disposer dun historique de donnes fiables suffisant pour les branches quelle pratique (la profondeur des historiques requis est indique dans les fiches par nature de garantie). Ce point est particulirement crucial pour les socits dont toute ou partie de la gestion est dlgue, pour les entits nouvellement cres, les branches nouvellement lances ou pour les fusions/acquisitions de portefeuille conduisant souvent la coexistence de donnes htrognes dont le traitement peut poser des difficults.</p> <p>1.2.1. Nature26. Dans la mesure du possible, la compagnie doit reconstituer les historiques de donnes afin dapprhender le droulement de la catgorie et dintgrer lensemble des lments de rupture. Les donnes ncessaires sont les suivantes (lhistorique de donnes ncessaire tant fonction de la duration de la catgorie) : Primes : historique des primes acquises et mises par exercice de rattachement Sinistres : rglements, recours encaisss, charges de sinistres, nombre de sinistres, cot moyen en distinguant les sinistres graves des sinistres attritionnels (triangles de liquidation), Frais : frais de gestion des sinistres (non allous2), commissions fixes ou variables, frais dadministration et autres frais.</p> <p>-</p> <p>27. Seul le best estimate relatif aux provisions de primes et aux provisions de sinistres est trait. Toutefois, les problmatiques concernant la provision pour frais de gestion des sinistres est voque en annexe (partie 2.9.3) ainsi que dans la partie sur les mthodes approches.2</p> <p>Il sagit des frais dits ULAE, cf annexe 2.9.3</p> <p>6</p> <p>28. Il est ncessaire de dissocier lestimation du best estimate primes du best estimate sinistres. En labsence de donnes disponibles, la compagnie pourrait utiliser un proxy (cf partie 2 de ce document).</p> <p>Principes gnraux relatifs aux primes 29. Les problmatiques relatives aux primes sont dcrites dans lannexe 2.9.2 de ce document. 30. Le code des assurances (cf article R331-6) prvoit une mthodologie d'valuation des primes non acquises. En fonction du contenu des mesures d'implmentation de la Directive (par exemple le Liability Adequacy Test ), dautres mthodes, bases sur une projection de la sinistralit, devront tre implmentes en complment. 31. Il convient de noter que l'ensemble des projections ralises dpendra du mode de rattachement des sinistres, qui pourra tre par rapport lanne de survenance ou de souscription. 32. Il conviendra de prendre en considration la part cde aux rassureurs, ainsi que les ajustements rtroactifs3 ventuels des primes en fonction de la sinistralit.</p> <p>Principes gnraux relatifs aux sinistres 33. Le best estimate sinistr...</p>