Reconquista 0 Septembre 2013

  • Published on
    29-Feb-2016

  • View
    12

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Bulletin papier dit par le blog Reconquista

Transcript

  • ReconquistaReconquista

    Bulletin catholique antilibral, lutant pour le triomphe et le rgne social du Christ.

    Omnia instaurare in ChristoOmnia instaurare in Christo

    Un bulletin? Prsentation

    Petrus Romanus

    Mais si je vis encore un peu et en supposant que d'ici un certain temps Rome fasse un appel, qu'on veuille nous revoir, reprendre langue, ce moment-l c'est moi qui poserai les conditions. Je n'accepterai plus d'tre dans la situation o nous nous sommes trouvs lors des colloques. C'est fini.Je poserai la question au plan doctrinal : Est-ce que vous tes d'accord avec les grandes encycliques de tous les papes qui vous ont prcds. Est-ce que vous tes d'accord avec Quanta Cura de Pie IX, Immortale Dei, Libertas de Lon XIII, Pascendi de Pie X, Quas Primas de Pie XI, Humani Generis de Pie XII? Est-ce que vous tes en pleine communion avec ces papes et avec leurs affirmations ? Est-ce que vous acceptez encore le serment antimoderniste ? Est-ce que vous tes pour le rgne social de Notre Seigneur Jsus-Christ ? Si vous n'acceptez pas la doctrine de vos prdcesseurs, il est inutile de parler.Tant que vous n'aurez pas accept de rformer leConcile en considrant la doctrine de ces papes quivous ont prcds, il n'y a pas de dialogue possible.C'est inutile. (Mgr Lefebvre (Fideliter n 66 de nov-dec 1988)

    Vingt cinq ans aprs, la publication de ce texte trs fort de Mgr Lefebvre, force est de constater que la Fraternit St Pie X, ou du moins ses suprieurs

    Ce bulletin est une publication du blog Reconquista. Pour plus d'information ou de documentation, nous vous invitons visiter notre blog l'adresse suivante: http://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/

    Pour toute question, remarque, suggestion ou proposition, n'hsitez pas nous contacter l'adresse mail suivante: resistancecatholique2@gmail.com; Notre blog et notre bulletin recherchent des collaborateurs, n'hsitez pas nous envoyer vos articles, documents et informations.

    majeurs, semblent faire fi des paroles de leur fondateur. Face la drive librale de bon nombre de suprieurs ou membres de la Fraternit, un certain nombre de prtres et de fidles se leva et s'opposa la pntration du libralisme dans le monde traditionnel. Certains de ces prtres s'unirent alors en un corps uni de prtres (abb Chazal), corps auquel se joignit au fil des mois qui suivirent, des prtres, des communauts religieuses, au sein de ce qu'il est convenu d'appeler la Rsistance. Sans vouloir fonder de Fraternit paralle, mais constatant pour eux l'impossibilit de rester dans la FSSPX officielle, ces prtres entendent continuer le combat de la Foi contre le modernisme, le libralisme, et toutes les erreurs condamnes par les papes d'avant le Concile. (suite p. 2)

    Editorial: Prsentation pp 1 et 2St Bernard: Des devoirs des anges envers nous, et du respect que nous leur devons. pp 2 4 Mgr Lefebvreet le Nouveau Code de Droit Canon (1983): pp 5 7 Le pape Franoiset les musulmans: quelques textes: pp 8 et 9Nouvelles de la Rsistance: texte et chronique: pp10 14

    Sommaire de ce numro 0 Sept. 2013

    N0; Septembre 2013

  • De manire parallle, des lacs voulurent soutenir le travail des prtres rsistants la nouvelle orientation de leur Suprieur Gnral, et ce notamment par le moyen d'internet, souvent de faon anonyme.

    Ce nouveau bulletin, publi par le blog Reconquista, se propose de porter la connaissance des membres de la Rsistance n'ayant pas accs internet, des articles d'un intrt particulier parus sur les sites de la Rsistance, notamment des traductions d'articles parus en langue trangre sur les sites de la Rsistance, ainsi que des nouvelles des progrs de la Rsistance dans le monde.Notre bulletin diffusera aussi des articles et tudes portant sur des sujets annexes la crise dans la FSSPX: enseignement, action catholique... et tous sujets relevant du domaine de notre blog.

    Ne pouvant compter sur aucun relais de diffusion, notre quipe compte sur ses lecteurs pour faire connatre et diffuser ces bulletins auprs de leurs connaissances, par mail ou sur support papier.

    Ce bulletin sortira normalement tous les mois, parfois un peu plus, en fonction du temps que peuvent y consacrer nos collaborateurs.

    Pour nous contacter(ce quoi nous vous invitons vivement) : resistancecatholique2@gmail.com

    En vous assurant de notre dvouement et de nos prires toutes les intentions de nos lecteurs,

    Viva Cristo Rey!

    Spiritualit:St Bernard de Clairvaux

    Premier sermon pour la fte de Saint Michel: Des devoirs des anges envers nous, et du respect que nous leur devons.

    1. Nous faisons aujourd'hui la fte des saints anges, et vous rclamez de moi le sermon qui vous est d, en pareille solennit. Mais que dirai-je des esprits angliques, moi qui ne suis qu'un chtif ver de terre? Je crois, et je tiens de foi certaine qu'ils ont le bonheur de jouir de la prsence et de la vision de Dieu, et qu'ils sont combls d'une flicit sans fin dans les biens du Seigneur que l'exil n'a point vus, dont l'oreille n'a point entendu parler, et dont le coeur de l'homme n'a pu mme concevoir le dsir. Qu'est-ce donc qu'eu simple mortel peut dire sur ce sujet des hommes mortels comme lui? Il ne saurait se former lui-mme une ide de ces choses-l, et, pour eux, ils ne sauraient les entendre, Assurment, si la bouche parle de labondance du coeur; il faut que la langue se taise faute de penses qui linspirent. Mais si c'est trop pour nous parler de l'clat et de la gloire dont les saints anges jouissent en eux-mmes, ou plutt dont ils dpassent nos coeurs en Dieu, nous pouvons vous entretenir du moins de la grce et de la charit que nous trouvons en eux. Car dans les esprits clestes, on rencontre non-seulement une dignit admirable, mais encore une condescendance pleine d'amabilit. Il est juste, en effet, mes frres, que, ne pouvant nous lever jusqu' la comprhension de leur gloire, nous nous: attachions d'autant plus troitement la misricorde, dont nous savons, de science certaine, que les familiers de Dieu, les citoyens du Ciel, les princes du Paradis, sont remplis. D'ailleurs, l'Aptre lui-mme qui fut ravi jusqu'au troisime ciel, et qui vit, de ses yeux, la cour des bienheureux, et en connut les secrets, nous assure que tous les anges sont des esprits qui tiennent lieu de serviteurs, et de ministres, et qui sont envoys pour exercer leur ministre, en faveur de ceux qui doivent tre les hritiers du salut (Heber. I, 14).

    2. Il ne faut pas qu'on le trouve incroyable, d'autant plus que le crateur, le roi mme des anges est venu, non point pour tre servi, mais pour servir, et pour donner son me pour une foule d'hommes. Pourquoi donc se trouverait-il quelqu'un parmi les anges qui ddaignt un semblable ministre, quand ils s'y voient prcds par celui qu'ils servent eux-mmes dans les cieux, avec une extrme ardeur et une flicit entire? Ne doutez pas du moins qu'il en soit ainsi, car le Prophte vous dit : Un million le servaient, et un autre million se tenaient debout devant lui (Dan. VII, 10). Un autre Prophte, en parlant du Fils au Pre, a dit: Vous l'avez abaiss un peu au dessous des anges (Psal. VIII, 6). Il convenait, en effet, que celui qui l'emporte sur eux par la grandeur, l'emportt aussi par l'humilit ; qu'il ft d'autant infrieur aux anges qu'il s'est dvou un ministre infrieur au leur, et qui ft d'autant plus excellent qu'il a reu un nom plus diffrent du leur.

    En l'honneur de St Michel que nous fterons le 29 septembre, nous publions, quoiqu'un peu long, ce sermon de St Bernard, pour honorer ce grand archange.

    2 Reconquista N 0 Sept. 2013

  • 3. Il n'en est pas ainsi de ce serviteur plus sublime, et en mme temps plus humble que tous les autres; il s'est offert lui-mme en sacrifice de louange, en donnant son Pre son me, et nous, tous les jours de la vie, sa propre chair. Grce cet illustre serviteur, il ne faut pas nous tonner si les saints anges se montrent pleins de bienveillance, d'empressement mme nous servir. Ils nous aiment, en effet, parce que Jsus-Christ nous a aims. Il y a un dicton populaire qui dit : quiconque m'aime, aime aussi mon chien. Or, anges bienheureux, nous sommes les petits chiens de ce Seigneur que vous aimez tous, oui, de petits chiens qui dsirons nous nourrir des miettes qui tombent de la table de nos matres qui ne sont autres que vous. Ce que je dis l, mes frres, c'est pour vous donner une plus grande confiance encore , dans les bienheureux anges, et pour que, dans vos besoins, vous invoquiez leurs secours avec plus d'amour; c'est aussi pour que vous ayez plus fort coeur de vivre convenablement en leur prsence, de vous concilier tous les jours davantage leur faveur et leur bienveillance., et de vous assurer leur clmence. C'est dans la mme pense que je crois bon d'indiquer encore votre charit les autres motifs que les saints anges ont de s'occuper de nous avec sollicitude; sans anxit pour eux , il est vrai , mais noir point sans utilit pour irons; sans rien perdre de leur propre bonheur, j'en conviens, mais non pas sans augmenter nos moyens de salut.

    4. Il est hors de doute que les mes humaines, qui sont des mes raisonnables et capables de la batitude, sont un lien de parent , s'il m'est permis de parler ainsi, avec la nature des anges ; et il ne vous conviendrait pas, esprits bienheureux, de ddaigner au mpris du prcepte de la charit, votre espce que vous devez visites, lors mme qu'elle se trouve comme vous le voyez vous-mmes, tombe dans un extrme abaissement. D'ailleurs, je ne puis croire non plus que vous voyiez avec plaisir, citoyens. du ciel, les brches faites votre cit, et la ruine de vos murs patente vos regards. Si vous dsirez les voir relever, comme il n'est que trop juste, faites entendre frquemment, je vous en supplie, au pied de trne de gloire, ce cri de prire : Seigneur, traitez favorablement Sion , faites-lui sentir les effets de votre bont, afin que les murs de Jrusalem soient rebtis (Psal. L, 20). Si vous aimez, ou plutt puisque vous aimez la beaut de la maison de Dieu, manifestez votre zle pour les pierres vivantes et raisonnables qui seules peuvent tre employes avec vous, la construction. de cette maison. Voil , mes chers frres, le triple bien qui attire vers nous du haut des cieux, pour nous consoler, nous visiter et nous aider, la surminente charit des anges, pour Dieu , pour nous et pour eux-mmes. Pour Dieu d'abord, dont ils imitent, comme il n'est que trop juste, les entrailles de misricorde notre gard ; pour nous, en qui ils reconnaissent, avec un sentiment de commisration, leur propre ressemblance; pour eux enfin, car leur plus grand dsir est de parvenir recruter, parmi nous, assez d'hommes pour combler les vides de leurs rangs. Car c'est de la bouche des enfants qui ne se nourrissent encore que de lait, non d'aliments solides, que doit tre complte la louange qui appartient sa majest, cette louange dont les esprits angliques ont les prmices qui les couvrent d'un bonheur extrme. Mais plus ils nous attendent pour cela avec impatience, plus ils sont presss du dsir et du besoin d'en voir la consommation.

    5. Puisque les choses sont ainsi , songez, mes bien chers frres, avec quel soin nous devons travailler nous rendre dignes de leur commerce, et quelle vie nous devons mener en prsence des anges, de peur de blesser la saintet de leurs regards. Malheur, en effet nous, si nos pchs nous rendent indignes leurs yeux de recevoir leurs visites et de jouir de leur prsence, car il ne nous restera plus qu' pleurer et nous crier avec le Prophte : Mes amis et mes proches se sont levs et dclars contre moi ; ceux qui taient proches de moi, s'en sont tenus loigns, et ceux qui cherchaient m'ter la vie, usaient de violence pour me la ravir (Psal XXXVIII, 12).

    Mais peut-tre me demanderez-vous en quoi il a t abaiss un peu au dessous des anges, puisque, aprs tout, il n'est pas venu pour servir, car, ainsi que je l'ai rappel plus haut, ce sont eux qui nous sont envoys comme ministres de Dieu ? Pour ce qui est de ce que, non-seulement il servit, mais encore qu'il ft servi, celui qui servait tait le mme que celui qui tait servi. Aussi, est-ce avec raison que l'pouse des Cantiques a dit : Le voici qui vient, sautant sur les montagnes, passant par dessus les collines (Cant. II. 8); quand il sert, il saute au milieu des anges, mais quand il est servi, alors il passe par dessus eux. Si les anges servent, ce n'est point de leur propre fond, ils offrent Dieu de bonnes couvres, non les leurs, mais les ntres, et nous rapportent sa grce. Voil pourquoi, quand l'criture dit : Et la fume des parfums compose des prires des saints, s'levant de la main de l'ange, monte devant Dieu (Apoc. VIII, 4), elle a soin d'ajouter : Et on lui donna une grande quantit de parfums. Or ces parfums ce sont nos sueurs, non les leurs; les larmes qu'ils offrent Dieu, ce ne sont pas leurs larmes, mais les ntres, et les prsents qu'ils nous rapportent, ne sont point leurs prsents, mais ceux de Dieu. Saint Bernard de Clairvaux

    Spiritualit 3

  • contraire, nous ne devons faire qu'un seul corps en Jsus-Christ, et nous montrer comme tant les membres les uns des autres.

    6. Aussi n'est-il rien qui offense plus les anges et excite davantage leur courroux que les discussions et les scandales qu'ils peuvent remarquer parmi nous. coutez, ce sujet, les paroles de saint Paul aux Corinthiens : Puisqu'il y a parmi vous des jalousies, des disputes et des divisions, n'est-il pas visible que vous tes charnels, et que vous vous conduisez selon le vieil homme (I Cor. III, 3) ? Dans l'ptre de l'aptre saint Jude, nous lisons galement : Ce sont des gens qui se sparent eux-mmes des hommes sensuels qui n'ont point l'esprit de Dieu (Jud. I, 19). Vous savez comment l'me de l'homme vivifie tous les membres du corps, tant qu'ils demeurent unis les uns aux autres; sparez-les, et vous verrez si elle continue entretenir la vie en eux. Ainsi en est-il de quiconque dit anathme Jsus, ce qu'on ne peut faire en parlant dans le Saint-Esprit, attendu que tout anathme est une sparation (I Cor. II, 4). Oui, il en est ainsi, je le rpte, de tous ceux qui se sparent de l'unit, on ne peut douter que l'esprit de vie ne se retire d'eux. C'est donc avec vrit que les aptres appellent ceux qui se sparent eux-mmes et sment la division, des hommes charnels et animaux, et disent qu'ils n'ont point l'esprit de Dieu. Ces saints anges, ces esprits bienheureux disent donc, quand ils trouvent quelque part des dissensions et des scandales : que peut-il y avoir de, commun entre nous et cette gnration dpourvue de l'esprit de Dies ? Si cet esprit se trouvait l prsent, il y rpandrait la charit et empcherait le lien de l'unit de se rompre; nous ne saurions, au grand jamais, demeurer parmi de tels hommes, ils sont tout charnels. Quel rapport peut-il y avoir entre la lumire et les tnbres ? Nous sommes habitants d'un royaume de paix et d'union, et nous esprions que ces hommes entreraie...