RÉSULTATS DE L’OBSERVATOIRE TECHNICO ?· Depuis 2000, l’observatoire technico-économique du RAD…

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Les essentiels du Rseau agriculture durable</p><p>RSULTATS DE LOBSERVATOIRETECHNICO-CONOMIQUE BOVIN-LAITDU RSEAU AGRICULTURE DURABLESynthse 2015 - Exercice comptable 2014</p><p>Depuis 2000, lobservatoire technico-conomique du RADcompare les performances des exploitations de son rseauavec les rsultats du RICA.Les exploitations du RAD sont caractrises par des systmesconomes et autonomes en intrants.En levage, ces systmes reposent sur loptimisation de laressource fourragre, notamment par la maximisation dupturage, et sont ainsi appels systmes herbagers.</p><p>Sur lexercice comptable 2014,lchantillon bovin laitspcialis du RAD est constitude 155 fermes des rgions Hauteet Basse-Normandie, Bretagneet Pays-de-la-Loire.Lchantillon du RAD comporteun nombre important de fermesherbagres (107) en agriculturebiologique, et cette part vavraisemblablement augmenteravec la chute du prix du laitconventionnel entame fin2014. Lchantillon RICA nedistingue pas les exploitationsen agriculture biologique maisen comporte une proportionbien moindre. Cest pourquoinous avons choisi de mentionnerles rsultats des sous-chantillons du RAD : herbagersnon bio et herbagers bio. Onpourra ainsi constater que lesdiffrences avec lchantillon RICA suivent les mmes tendances. Cestdonc avant tout le caractre conome et autonome des systmesherbagers du RAD qui font leurs performances, la valorisation du lait parles prix bio renforant la viabilit de ces fermes.</p><p>Pour la 3me anne conscutive, le contexte climatique aura trelativement favorable la production fourragre. Aprs un hiver bienarros mais doux, le printemps a t prcoce et a offert de belles</p><p>RICA</p><p>. Rseau dinformationcomptable agricole du Mi-nistre de lAgriculture,alimente les informationsstatistiques type Agreste. OTEX 45 Bovin lait. Echantillon cibl de 350fermes (37 de Haute-Nor-mandie, 94 de Basse-Nor-mandie, 138 de Bretagne &amp;81 des Pays de la Loire)reprsentatif de 21308 fer-mes</p><p>RAD</p><p>. Bovin Lait (OTEX 45 ; Tauxde spcialisation* &gt; 80%). 155 fermes (3 de Haute-Normandie, 9 de Basse-Nor-mandie, 97 de Bretagne, 46de Pays de la Loire). prise en compte des fer-mes avec plus de 6 moisdexercice comptable sur2014</p></li><li><p>2</p><p>fentres mto pour faire les travaux culturaux, suivi par un tpluvieux et frais favorable la production dherbe. La scheresse de findt a ensuite laiss place une belle arrire-saison fourragre. Aufinal, lherbe a pouss en abondance et sur une priode plus longue quela rfrence : au niveau national, lcart au rendement fourrager derfrence est de +13,5 % (Agreste - Isop Mto-France Inra). Parailleurs les prix du lait, suprieurs 2013, nont commenc chuterquen fin danne.</p><p>La comparaison se fait entre les moyennes des rsultats conomiquesglobaux de ces exploitations spcialises du RAD avec celles du RICA surles mmes rgions. Lanalyse dindicateurs technico-conomiquespermet dclairer les diffrences de performances socio-conomiquesconstates entre les chantillons.On constate alors que les rsultats globaux lactif et encore plus lhectare sont bien suprieurs dans les fermes du RAD : il y a plus derichesse cre (valeur ajoute) par les systmes de productionherbagers et celle-ci est prioritairement ddie la rmunrationdu travail plutt quinvestie dans loutil de production etlaccroissement du capital. Ces rsultats caractrisent des fermesplus viables et plus transmissibles, qui crent donc de lemploi surles territoires.Ces performances sexpliquent par lefficacit conomique de cessystmes de production, permise par des conomies de chargesralises en sappuyant sur la valorisation de lherbe pture.</p><p>Structures des exploitations : des moyens deproduction toujours infrieurs au RADLes exploitations du RAD engagent moins de moyens de production parunit de main duvre que celles du RICA. Ainsi un actif doit grermoins de surfaces (-14%), dUGB (-20%) et de lait (-24%).</p><p>Libell RICA RAD RAD %RICARAD non</p><p>AB RAD AB</p><p>SAU 92 76 -17% 65 81</p><p>UTH 1.9 2.0 2% 1.7 2.1</p><p>SAU/UTH 48 41 -14% 41 42</p><p>Lait produit 436 837 309 279 -29% 323 198 303 036</p><p>Vaches laitires 64 59 -9% 55 60</p><p>UGB 117 88 -25% 82 91</p><p>Productivit(Litres produits/VL)</p><p>6 846 5 317 -22% 5 886 5 061</p></li><li><p>Rsultats conomiques : moins de produit maistoujours plus de rsultat pour les systmesherbagers</p><p>Afin de comparer des exploitations de taille diffrente et pour mettreen lumire lefficacit du travail, nous ramenons tous les rsultatsconomiques lactif.</p><p>La comparaison des moyennes des rsultats globaux des fermes du RADet du RICA ramens lactif montre un Produit dActivit* (PA) bieninfrieur (-27%) mais des rsultats conomiques bien suprieurs : +14%de Valeur Ajoute* (VA), +22% dExcdent Brut dExploitation* (EBE) et+ 73% de Rsultat Courant* (RC) ! 3</p><p>Les fermes herbagres ont plus de disponibilit de main duvrepour exploiter leurs moyens de production, ce qui permet unegestion plus fine, adapte aux spcificits des animaux et des terres.Elles produisent moins de lait par vache mais comme nous le verrons,ce lait est produit bien plus en autonomie partir des ressources dela ferme.</p><p>11 500 de Rsultat Courant en plus avec 31 000 de Produit dActivit en moins !</p></li><li><p>4</p><p>Pour mieux comprendre ces diffrences, on peut analyser plus en dtailles diffrentes lignes du compte de rsultat. On constate que les fermesherbagres ont :</p><p>- des produits moins importants, avec beaucoup moins de culturesvendues ;- des aides un peu plus leves, de par les aides contractuelles du secondpilier de la PAC (Mesures Agro-Environnementales et Climatiques) ;</p><p>- des charges infrieures sur quasi tous les postes, avec des diffrencesparfois trs marques (-79% de charges daliments !) ;</p><p>CHARGES RICA RAD RICA%RADRAD non</p><p>AB RAD AB</p><p>Consommations debiens &amp; services 152 377 76 370 -50 % 75 947 76 560 </p><p>Charges aliments 38 301 8 035 -79 % 10 736 6 824 Frais d'levage 23 603 14 531 - 38 % 15 142 14 257 </p><p>Charges cultures devente 14 701 3 274 -78 % 3 494 3 175 </p><p>Charges fourragres 23 337 12 347 -47 % 12 079 12 467 Charges mcanisation 25 115 16 410 -35 % 14 971 17 055 </p><p>Autres charges destructure 25 020 17 948 -28 % 16 012 18 816 </p><p>Entretienbtiments et foncier 2 300 3 825 +66 % 3 514 3 965 </p><p>Charges lies l'outilde production 62 124 49 350 -21 % 43 083 52 161 </p><p>Fermages 14 436 10 587 -27 % 8 564 11 494 Impts &amp; taxes 1 959 1 963 0 % 2 104 1 900 </p><p>Amortissements 37 742 31 678 -16 % 27 939 33 355 Frais Financiers 7 986 5 121 -36 % 4 476 5 411 </p><p>Main d'uvre* 17 525 20 478 +17 % 14 566 23 130 </p><p>PRODUITS RICA RAD RICA%RADRAD non</p><p>AB RAD AB</p><p>Produit dactivi-ts 226 908 158 082 - 30 % 144 840 164 023 </p><p>Produit lait 162 408 126 840 -22 % 116 189 131 618 Produit viande 30 073 24 523 - 18 % 23 795 24 850 </p><p>Produit culturesde vente 22 202 3 889 - 82 % 3 499 4 064 </p><p>Produit fourrager 2 567 1 591 - 38 % 959 1 875 Produit divers 9 659 1 239 - 87 % 398 1 616 </p><p>Aides 29 861 32 110 + 8 % 26 864 34 464 </p><p>Aides 1er pilier 27 515 25 047 - 9 % 21 735 26 533 </p><p>Aides 2nd pilier 2 346 7 063 +201 % 5 129 7 931 </p><p>Produit annexe 2 562 1 275 - 50 % 1 283 1 272 </p></li><li><p>5</p><p>- leffet cumul des rsultats sur chaque ligne de charges pour aller dela valeur ajoute au rsultat courant, hormis pour les charges lies la main duvre sur lesquelles nous reviendrons, explique alors lesdiffrences notables de rsultat courant entre RAD et RICA.</p><p>De plus, ces carts se creusent par rapport aux annes prcdentes.En effet par rapport aux rsultats 2013, les rsultats des fermes du RADont augment (+6% de PA, -3% de consommations de biens &amp; services,stabilisation des charges lies loutil de production) alors quils ontglobalement diminu dans les fermes du RICA (+2% seulement de PA,+4% de consommations de biens &amp; services, +6% de charges lies loutil de production).</p><p>La proportion importante, et en augmentation, des exploitationsherbagres en agriculture biologique dans lchantillon RAD accentueces carts avec un prix moyen plus lev. Mais en isolant lchantillondes fermes herbagres non bio, on constate des carts djimportants avec le RICA.</p><p>La valorisation par le prix AB (+20%) permet alors de mieux rmunrerle travail ou le dvelopper sur l'exploitation (+17% dUTH par rapportau RAD non AB).</p><p>Ces rsultats tmoignent de la rduction de charges dans les syst-mes de production conomes et autonomes du RAD, et peuvent tremis en lien avec la disponibilit de main duvre voque plus haut.</p><p>De la Valeur Ajoute au Rsultat Social : de lacration de richesse pour rmunrer le travailEn produisant du lait, de la viande, des crales, le travail ajoute dela valeur aux ressources naturelles, intrants et services utiliss cettefin ; d'o la Valeur Ajoute. Elle reprsente la richesse cre, ce quien fait l'indicateur le plus pertinent pour comparer l'efficacit cono-mique des faons de produire, entre exploitations de mme OTEX.</p><p>Rsultats2014 RICA RAD</p><p>RAD%RICA</p><p>RAD nonAB</p><p>RADnon AB%RICA</p><p>RAD ABRADAB%RICA</p><p>Prix lait/1000L 377 429 +14 % 375 -1% 452 20%</p><p>PA/UTH 118 281 86 837 -27% 89 813 -24% 85 502 -28%</p><p>VA/UTH 38 884 44 179 +14 % 42 087 +8 % 45 117 +16 %</p><p>RC/UTHF 15 797 27 271 +73 % 23 795 +51 % 28 831 +83 %</p></li><li><p>- Son taux (VA / PA) value l'efficacit du systme. Pour 100 deproduits, les fermes du RAD dgagent en moyenne 18 de valeur ajoutede plus que les fermes du RICA.- Sa rpartition renseigne sur le modle de production et ses consquen-ces sur lemploi. Dans toute exploitation, main-duvre et quipementsse compltent pour gnrer de la Valeur Ajoute. Avec les primes, laValeur Ajoute a ensuite pour fonction de rmunrer le travail (salaires,cotisations sociales et prlvements du paysan) et de couvrir les chargeslies l'outil de production (fermages, impts et taxes, frais financierset amortissements des quipements), tout en dgageant une marge descurit.</p><p>Par rapport aux fermes du RICA, les fermes du RAD affectent 32% derichesses en plus la rmunration du travail.</p><p>Un nouveau SIG* : le Rsultat SocialCe rsultat affect la rmunration de tout le travail, exploitantcomme salari, direct (salaires et prlvements) ou diffr ( travers lesprestations sociales),ainsi qu une margede scurit, nousavons dcid de lenommer le RsultatSocial (RS) et delintgrer dans nosindicateurs deperformance socio-conomique.Cela correspond cequi est disponiblepour rmunrer ceuxqui, par leur travail,ont cr ce rsultat. Il conditionne ainsi l'emploi et la prennit del'exploitation. Il revient ensuite lagriculteur de lutiliser enprlvements, salaires ou den maintenir une partie dans la fermecomme scurit de fonctionnement face des alas techniques ouconomiques.Le choix dattribuer en priorit la valeur ajoute la main duvre noussemble une cl danalyse primordiale dans la dynamique actuelledagrandissement des structures agricoles.</p><p>RICA RAD RAD%RICARAD non</p><p>ABRADAB</p><p>Efficacit conomique(VA/PA)</p><p>33 % 51 % +56 % 47 % 53 %</p><p>Rmunration du travail*(Rsultat social/(VA+aides))</p><p>43 % 57 % +32 % 55 % 58 %</p><p>6</p></li><li><p>Des exploitations viables et robustes pour lemploiagricolePlus de valeur ajoute prioritairement ddie la rmunration dutravail : on constate en effet que les fermes du RAD sont plus viables,que lon passe par une approche conomique avec le Rsultat Social etle Rsultat Courant, ou par une approche financire avec le RevenuDisponible* (RD).</p><p>Si les fermes du RAD reoivent en moyenne un peu plus daides par actif(+12%) que celles du RICA, nous avons vu quelles sont surtout compo-ses daides contractuelles dans le cadre de MAEC. Lindicateur desensibilit aux aides montre que la part daides dans le rsultat socialdgag est infrieure au RAD. Autrement dit, les aides sont plus effica-ces pour rmunrer du travail dans les exploitations herbagres.</p><p>Les investissements plus limits dans les exploitations herbagres ontpour consquence directe une meilleure autonomie financire : pour100 dEBE dgag, 45 sont destins rembourser les annuits dans lesfermes du RAD, 64 en moyenne dans les fermes RICA. Les fermes duRAD ont donc plus de rsultat pour se rmunrer et faire face aux alas.Ces marges de manuvres financires offrent plus de robustessepour affronter les crises.</p><p>En ramenant le Rsultat Social au moyen de production le plus limitant, savoir le foncier, on mesure la capacit de la ferme rmunrer dutravail lunit de surface.</p><p>Les systmes de production conomes et autonomes ont une capacitbien suprieure maintenir et dvelopper lemploi dans les territoi-res (+87 % !). 7</p><p>avec productionssecondaires RICA RAD</p><p>RAD %RICA</p><p>RAD nonAB RAD AB</p><p>Rsultatsocial/UTH 23 329 35 566 +52 % 32 302 37 030 </p><p>Rsultatcourant/UTHF 15 797 28 345 +79 % 24 396 30 116 </p><p>Revenudisponible/UTHF 13 937 28 480 +104 % 22 951 30 960 </p><p>Sensibilit auxaides (Aides/RS) 68 % 47 % - 31 % 50 % 46 %</p><p>Autonomiefinancire(Annuits/EBE)</p><p>64 % 45 % - 30 % 50 % 43%</p><p>avec productionssecondaires RICA RAD</p><p>RAD %RICA</p><p>RAD nonAB RAD AB</p><p>Rsultat social/ha 493 924 +87 % 864 952 </p></li><li><p>Un capital plus facile transmettreLes fermes du RICA ont un capital plus important transmettre (+28%de capital transmissible*/UTH).</p><p>Lindicateur defficacit du capital (Rsultat Social / Capital dexploita-tion) montre la capacit de lagriculteur dgager du rsultat pourrmunrer le travail partir de son capital engag.</p><p>Pour 100 de capital engag, une ferme du RAD dgage en moyenne 12de rsultat de plus quune ferme RICA pour rmunrer du travail.</p><p>Le choix dallouer moins de richesses au dveloppement de loutil deproduction se traduit ici par le maintien dun capital plus limit.Nanmoins, il contribue efficacement dgager du rsultat dans lesfermes herbagres.</p><p>La transmissibilit des exploitations est donc favorise par ces deuxlments pour les fermes du RAD, ce qui reprsente un enjeu majeurpour maintenir des fermes dlevage.</p><p>Afin de comprendre ces diffrences de performances socio-conomiquesentre les systmes de production RAD et RICA, il convient danalyser lefonctionnement de ces systmes travers leur assolement et quelquesindicateurs technico-conomiques.</p><p>8</p></li><li><p>Lassolement, reflet de lautonomie du mode deproductionLes fermes du RAD ont une surface fourragre plus importante (88% auRAD, 74% au RICA), avec une proportion de prairies bien plus forte(seulement 7% de mas dans la SFP compars aux 33% des fermes RICA).</p><p>Cela leur permet de consacrer plus de surfaces dherbe aux animaux (69ares/UGB au RAD, 39 ares/UGB au RICA), qui, si elles sont accessibles,permettront de dvelopper le pturage.</p><p>Dans les fermes du RAD, la quasi-totalit de la surface est destine lalimentation du troupeau (94%), contrairement au RICA o 22% de lasurface est utilise pour la vente de crales.</p><p>Les systmes de production du RAD reposent donc essentiellementsur des surfaces fourragres en herbe, qui sont des prairies dassocia-tion gramines-lgumineuses majoritairement ptures fournissantun fourrage quilibr, compltes par des crales ddies lintra-consommation.</p><p>9</p><p>Libell RICA RAD RAD %RICARAD non</p><p>AB RAD AB</p><p>% SFP/SAU 74 % 88 % 19 % 88 % 88 %</p><p>% Mas/SFP 33 % 7 % -78 % 13 % 4 %</p><p>Surfacealimentaire/SAU 78 % 94 % +21 % 92 % 95 %</p><p>Chargement SFP 1.7 1.4 -20 % 1.5 1.3</p><p>Ares d'herbe/UGB 39 69 +80 % 61 73</p></li><li><p>Lempreinte alimentaire, lindicateur pourlautonomie surfaciqueAvec un chargementrelativement levde 1,7 UGB/ha de SFPet une surfacealimentaire plusrduite, les fermesdu RICA utilisent, vialachat daliments,des surfaces lextrieur delexpl...</p></li></ul>