Said Abdelli Tidwirin

  • Published on
    12-Nov-2014

  • View
    486

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

<p>Said ABDELLI(Imani ANNAG)</p> <p>TidwirinAmmud isefra</p> <p>Asqamu Unnig n Timmuza 2009</p> <p>Tidwirin</p> <p>TAZWART SAID ABDELLI : Son apparition dans les mdias Les premires prsentations du pote dans la presse sont dues ses multiple activits, savoir : membre du jury lors des concours de posie, animateur de plusieurs galas Alger notamment celui de Cherif Kheddam en 1992 et celui de Matoub Lounes, la salle Atlas en 1993 et de multiples passages sur les ondes de la chane II. Et cest suite toutes ses apparitions sur la scne publique que plusieurs journaux lui ont consacr des pages pour le faire dcouvrir au public. Quant la premire notice sur le pote Abdelli Said, elle a t faite par Y. Nacib (1993) Lanthologie de la posie kabyle. Puis une autre publication de ses pomes est apparue dans la revue Awal N15 en 1997. Son enfance Sad est n 1949 Tawrit Amrouche commune de Tifra, Dara de SidiAiche. Il a pass son enfance Tawrirt jusquau 1957. Pendant la rvolution 19541962, avec la politique franaise de dplacement et de regroupement de la population, le village a t bombard, son pre tomb au champ dhonneur, sa famille se rfugia alors au village de Tifra puis Tinebdar, chez son oncle maternel. Cest Tinebdar, 1963 1964, quil a frquent pour une courte dure lcole primaire dite cole de ramassage du fait quon constituait des classes htroclites avec des lves de tout ge. Aprs lindpendance, ne pouvant vivre au village et avec laide dun proche, la famille se dplaca Alger o elle vit jusqu ce jour.6</p> <p>Tidwirin</p> <p>Ses proccupations Amoureux de la Kabylie, il ne peut sen loigner pour une longue priode. En effet, il effectue des va et vient sans cesse entre Alger et Tawrirt ou il aime se ressourcer et amenuiser un peu sa nostalgie. Actuellement, en retraite, aprs avoir exerc comme agent du bureau O.P.U (Office des Publications Universitaires) Alger, il consacre son plus grand temps libre la composition, recherche la jeunesse. A cette jeunesse, il rend un hommage pour son sacrifice et son courage, pendant le printemps noir de la Kabylie, dans un long pome dont le refrain est : Tarwa n yimesdurar I dan leruc S yifassen d ilmawen Ttqabalen akaruc Les jeunes montagnards Fils dignes des rouchs Avec des mains nues Affrontent les balles</p> <p>Il croit fermement que sil y a quelque chose dutile faire, cest uniquement destination de cette jeunesse quil faut protger de lintgrisme rampant et de loisivet. Il se donne alors corps et me pour elle. Pour les uns, ce sont des encouragements dans le cadre de la posie ou de la musique, pour les autres cest un encadrement sportif car, en dpit de ses 58 ans, il fait toujours partie de lquipe de football du village. En effet, chaque t, il est impatiemment attendu pour mettre sa touche dambiance au village natal et ses environnants. Par dessus tout il aime tre prsent et actif partout o quelque chose se fait pour la culture amazighe. Son entre dans larne potique On ne peut parler de Sad Abdelli sans se rfrer, en mme temps, sa famille. Dabord sa grandmre Faiza Amrouche et son frre cadet qui a commenc prcocement la composition. Son initiation la rime la doit, ds son enfance, sa grandmre paternelle Faiza. Mais Sad a laiss cogiter cette muse pendant des annes. Il attendait, il rflchissait, il7</p> <p>Tidwirin</p> <p>observait et se posait moult questions : peutil se mesurer tous les tnors de lpoque quil frquentait Alger ? Estce que tout na pas t dit ? Comment pouvaitil poser sa propre pierre dans cet difice gigantesque de la posie kabyle ? Autant de questions ressasses qui, au dpart, lavaient sclros chaque fois quil tente de composer, dautant plus quil ne pouvait se laisser emporter par les thmes battu et rebattus et autres clichs relatifs lamour, lmigration, etc. Il faudra attendre lanne 1979, date laquelle les prmisses de la revendication Amazighe se font sentir de manire plus au moins manifeste, dans tous les milieux artistiques et universitaires, pour que la pote brise sa coquille et surmonte tous ses doutes qui lont jusqu' l inhib. Il fait alors son entre sur le terrain de la posie. Sa grande impulsion, il la doit surtout sa jalousie pour sa culture et son identit qui sestompent de plus en plus. Cette crainte pour son identit sagrandit dautant plus que, vivant Alger, il y constate, aussi bien quen Kabylie mme, que tant de Kabyles dantan nont plus aucune existence effective. Il lui arrive mme de sadonner des calculs arithmtiques trs simples : combien de mots archaques connus et usits disparaissent en un laps de temps trs court et se font supplanter par des emprunts ? Combien de familles kabyles ont compltement perdu tout attache avec leur origine et ntant reli par aucun fibre leur culture, tant que le phnomne de lacculturation se rpand une vitesse vertigineuse ? Combien de mariage sont lorigine de la perte du terrain de la langue kabyle ? Autant dindices qui montrent comment la culture et lidentit se meurent. Le pomecl dans lequel il traite de ce phnomne est celui de Taqbaylit, thme qui constitue son souci majeur et quon retrouve en filigrane dans ses compositions. Et cest aussi pour cette raison quil passe de longs moments avec des personnes ges et monolingues pour glaner un lexique, des proverbes, etc., encore enfouis dans leurs mmoires, leffet de quoi il prte loreille attentivement aux vieillards. Voil galement la raison pour laquelle la plupart des journalistes qui lont interview lont prsent comme un pote chercheur.8</p> <p>Tidwirin</p> <p>Ses compositions Ces compositions consistent en de longs pomes font gnralement le tour du thme choisi. Sa posie se caractrise aussi par une recherche pointue des archasmes et de tous les mots qui, ses yeux, risquent de tomber jamais dans loubli. Depuis quil a commenc composer, Sad na cess de le faire. Mais comme le pote ne court pas aprs la gloire, ses premires compositions ntaient connues que dun cercle restreint de proches et damis. Toutefois, cet tat na pas entam sa motivation. Qui peut mettre un frein la muse tant que le pote a gros sur le cur, touch par ce quil voit disparatre de jour en jour ? Contre tous ces virus culturels pour sen immuniser il porte un burnous quil met toujours et dont il se sert comme un rempart : un symbole multiples fonctions qui lui fait prendre le pseudonyme Bu ubernus. Mise en chanson de sa posie En 1985, il rencontre Alger Timlilit, un groupe de jeunes musiciens pour lequel il composera des pomes, convaincu que le vent a tourn et que le moment tait venu de faire connatre son art potique et de transmettre ainsi son message. Malheureusement le groupe ne rsiste pas longtemps, et disparat aprs avoir organis quelques galas et avoir enregistr un album. Pour Said Abdelli, cest le premier espoir mais aussi la premire dception. En 1987 il rencontre un jeune chanteur de Boghni, Sehnoun Ali, dont le style musical sied bien au Verbe du pote, ils constituent alors un duo de deux talents qui a donn naissance un album, dabord connu la chane II puis commercialise. Apres cette union, il a compos pour le groupe Imual. Actuellement, Alger, avec dautres artistes, ils essaient de donner une assise solide un groupe constitu de deux jeunes. Ce groupe sest donn comme nom GAM, nom est compos des initiales des membres du groupe, savoir : G de Gareche Lounis compositeur, A de Abdelli Said pote enfin M de Mokhdani Farid et Fateh, deux frres interprtes.9</p> <p>Tidwirin</p> <p>Said le Potothrapeute Enfin, Said Abdelli, tout dvou quil est pour la posie, dcouvre celleci une autre vertu, il sagit bel et bien dune fonction thrapeutique, conue par lui comme potothrapie. Car ditil : Un pote peut servir de rempart et darme contre tout oppression, de thrapie contre langoisse et le dsespoir. Enfin, on ne peut terminer sans rappeler les trois pamphlets quil rappelle chaque occasion et dclamer ses pomes : Le premier, quil utilise comme introduction en guise de prsentation : Seg Ukfadu i due aar Kkid seg Tewrirt emruc Amezruyiw yesa azal Yessen kra degs Si miruc Ma here yecbe wawal Yewzen, yemsel deg uqemmuc Jai pris source de lAkfadou De Tawrirt, sont mes racines Mon histoire a sa valeur Bien connue de Amirouche Je dis et le Verbe, beau Pes, sied aux lvres Le second pour rendre hommage aux militants du mouvement culturel : Aas i trebjem degsen Wid akken i ssexdamen alla Zunit tessetam yissen Teqqarem ur llin segne Taggara tuzzemten Teqqaremasen n tmurtnne</p> <p> 10 </p> <p>Tidwirin</p> <p>Vous avez hargneusement troubls Ceux qui lisent vie la pense Vous les trouvez de vous indignes Vous les avez chasss de votre clan A la fin vous louez leur mrite et leur labeur Et vous dites quils sont de cheznousZahir M.</p> <p> 11 </p> <p>TIMETTImi ksteqsan lebabik anda ara trezfe assa ma tesseta s tmurtik wehhiyasen er lqebla ne ma tendemme di rrayik ayer i tlule di rera</p> <p>Tidwirin</p> <p>Ccix Muqran (1986) lmuluk ad arben fellak ay uzyin a ccix Muqran aqla nunezak neknayak rquyad kra n waman aylanne merra d aylak kkes kan lehlak ma tumne jma liman ccix yeddemd abuqal yera fellas ddemyai yernayas yiwen wawal qul audu lfalaqi ssmex yura deg wuffal amuin yekker yettazzal fiel bib fiel ddwawi ma d tin yeban ad tezwe ad tzur s wul taxelwit ebrin yiss ad ierre gar lmereb d tmeddit audiwis iserre Rebbi fellas iferre azekka ad teddu d tislit ccinnne d afeli win tyeban yessen axxamis fiel bib fiel ddwawi tudertnne deg ifassenis d acul aman n Rebbi netta yettibbi win yewwin tarzeft deg ifassenis</p> <p> 14 </p> <p>Tidwirin</p> <p>Xuyled (111986) mmektad yiwet tteswira ugade a wenttidwefe wala elqe di tesga aan di lebden yessa ssumte irebbi n yemma degs alleniw ara tennedle xuyled asmi akken i dlule ur ad ie burkeniyid tezi n lemer s ubecki abar yeffe lqaa tessa a kyeg Rebbi d anemar eddan lewam meiye kra ur tssine gmid ad yecbe wexxam mmuten akk widen emmle di tmeqbert edre mi senyerra ugelzim lam grid imaniw selwie amek ara xedme a baba mmik yennedam eddan wagguren d lesnin nettu ass uzin zewe ad yecbe wexxam yemma tettu tiqucin fukent tfawtin til ad tefre s dderyas tesrefd tablat yuddin terratid er din lezen win yellan d aylaw</p> <p> 15 </p> <p>Tidwirin</p> <p>xuyled yiwen wass di tesga yemma mi tenna ruet xebbret lebabis mmi dayen ad yemmet assa tewwed ssaa ad ifak abak wulis fellas dayen lze tura imi akka i yura anef ad ggujlen warrawis lebab mi djban s amnar rrid s lexbar ufand mazal degi rru lemer yettali year qqure am wesar nnudme am wegrud di ddu ay atma i wumi ddemmar as faket aear ruet heggitd llu a wid ara yidyeslen fut felli ma eme igemmuten d irgazen ur yelli d ayen i ksane tudert akka i sttgezmen zwareniyid ad zwire</p> <p> 16 </p> <p>Tidwirin</p> <p>Teqqur tewint (051987) teqqur tewint iseg dsessen dayen a ttqqaren lwad akka i wenijerred ad ixib lqimnwen ad tettwaecdem imi aarnwen iedded tera yidwen am yir ameksa mi yewwe er lexla yettu akken ad yefi lmalis deg wemrij wessien i yeksa iqeggel i rrea lada yebed webridis mi dyuki yekker er tuga taa as terwa yufatt dayen ieitt mmi teram a teem lfakya di tebirt umi ur tgim targa qim a la ar yeww lexrif am akken ad teww s tirga ne s txatemt n lqedra a terwet yerna a tifif win ur ttnekriz di ccetwa ur yessemsed tagersa iheggi ikufan i if tera yidwen am werein yezgan ef taltin i yiij yema yiferris tudertis d tizemmarin s ufella n taltin ur iebber i tmedditis asmi iru ur twefin yessutur awin tessnem merra tamaytis 17 </p> <p>Tidwirin</p> <p>tamayt akka i ttidnemsel tban tecba adfel yal wa ifhemitt akken yeba ur tena mmis n lael winna d lefel id am tament n tzizwa tena win nehren s wenzel yefka tamgert i ddel aretas lemdawed d tuga</p> <p> 18 </p> <p>Tidwirin</p> <p>Yir ccetla (051988) zik leqqenken s yiwen assa tenzam s ujemmal a tiferi n tferinwen ay axnac yeddem uemmal tefsim am ideflawen ne aar yea wakal d li i d rrkiznwen ne d taekkazt n wuffal xxah xxah fellawen a wid ur nesi iuran laqulnwen d ilmawen tettabaem am yian kksend amkan garawen nutni wissen wi tenilan am iqerman sninken wi dyusan ad yeien am akken amenzu imenzak am akken ur kdyei wara yeayakd siwa lehlak segs ur tellu ara tegred wis sin er tferkak iefas agelzim merra mi stezzakne taermak s ssmax izzlegak tira wi dyusan ad akimel a kyini zelme afusik akken ad tenu seg uderal i lmus efkd tamgertik ef uyeffusis ur ttkel d azelma i d ccahedik ddemd tagertilt iwel ma ulac ddnub i yirik 19 </p> <p>Tidwirin</p> <p>netta yemid seg wakal ma d ke wissen ansi dtemi Rebbi fellas i yettkel i sdyenna a tyini i wiyi jeddis s wemam d amellal ma d jeddik yebges lxi ccetlas d ccetla n lelal ccetlak d tafawet ucei ammer yella cwi n leqel ammer a nmeyyez d acuya lewaya ef tidak fiel Rebbi ixleqad yesedla ma d win yexleq yedderel i zeyyedastid deg walla er tidak lemmer a teqqel anwa akka a dikken nnigne</p> <p> 20 </p> <p>Tidwirin</p> <p>Yir aar (1988) a win ibeddlen aar fellak amek ara teru teddi s tealt deg uar tbeddle axxam s utemmu telsi talaba n lar tzede tajwert ubandu am tcei deg yeer ne lecc n bururu mi ksteqsan lebabik anda ara trezfe assa ma tesseta s tmurtik wehhiyasen er lqebla ne ma tendemme di rrayik ayer i tlule di rera aru lkkaf ef tuyatik d taanimt tea twekka a tuqqi i dakyersen amek i ttezmumug wudemik yiss edd yelem edd wissen yual i laluc yisemik mi ara tkecme garasen at ubernus d atmatenik s umacahu mi dneqen ke tcuffu lenakik tbeddle amgud s weriq tebri deg ufus teri lar yewwik umedda d acewwiq si lmejra tued aar si lissa teqqle er ddiq targa tefkak i yeer anwa ara tesu d arfiq xerum ammer yerxes webar 21 </p> <p>Tidwirin</p> <p>a tawait n twua n win ur neri er lkanun amek ara iqabel azekka mi ara tidmmagren lehmum ad yeqqel i medden d taa ad yefk annuz i unezgum mi stenni ez aekka netta a kidyenher d aserdun ma yekkad wejgu deg umagraman isersif ad yewwet agejdur ad mudden medden laman wi mmuten ad yekker s lebxur ad inin anwa i dyennan zen a m imezran Busada igezzem amzur</p> <p> 22 </p> <p>Tidwirin</p> <p>A eq tawenza... (061994) a eq tawenza ne anyir akken i wenyehwa semmitas fellawen ma yettixir ef tuyatiw nekk ebbittt ar ttemyif lmut axir sletd ad awenmle tidet ur qqaret yeffe uar i webrid nesleb dayen aqla a medden s leder yeswa umayeg seg imeawen wis ma d tasart ne d zzher qqarettt kenwi nekk dayen nella nezmumeg am wiyi nea i medden ana nessen i wazal nessen i yi nefre lebab ferena a dewessu ansi i dtekki wi mdyemlan tawwurtnne yeba wuliw ad dyini i tgerjumt yeel wawal er daxel yeqber dayenni yesbur tebrek d axellal as eznen medden d tirni tiyitaw nekk tessewal mi qemce allen ay abib yiwen wemkan i ttwali d taacurt ne d lid d awezi ad dtkaki d wa i d anyir ay abib akka seg wasmi dcfi</p> <p> 23 </p> <p>Tidwirin</p> <p>taqsiiw ur ad tebda waqila akka ara ttfake awal ur szmire ara qqaretas a medden ttae d wid zizen ef tasa di yiwwas i tennelen ay abib awal fiel awal n ber i wumi tiyita tei tedel ritt as fiel nnhati amek armi i kdyeqqim leqel amek armi yebes imei ay abib ur iyidssehdar ur iyidsmektay ef imei zdatwen mi ara nhedder d leya i netteti s axxam mi yiyefka wemnar imir asd waliyi ay abib ihi ad kini di ddunit as sserwet wid tesi ne wid si laqubansen akk yiwet ke teri nekkini ri yiwen uekkaz iss nettwet ihi ad ttnfak s wakka ad ne tamsalt i babis ddunita d timerka qessiit tsuqqasis yid...</p>