Sécurité Privée #17

  • View
    246

  • Download
    23

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Dossier central : Rentre 2011. Scoop la Une

Transcript

  • 1Scurit Prive

    protection rapproche

    Un secteur troit difficile cerner

    www.securite-privee.org

    { rentre 2011Scoop la Une

    septembre / novembre 2011 # 17Scurit PriveLe magazine dinformation des acteurs de La profession

    aps, tLsurveiLLanceune rentre sous Le signe de La nouveaut !

    aLternance

    Tous gagnants !

  • { septembre / novembre 20112 Scurit Prive

    PRVOYANCESANT

    PARGNE RETRAITE

    LE CONT-RAIRE DE CHACUN POUR SOIAG2R LA MONDIALE, vous propose des off res de protection sociale conues conjointement avec vos reprsentants et adaptes vos besoins.

    Vous bn ciez de la scurit dun leader de la protection sociale

    Notre mode de gestion paritaire et mutualiste vous garantit la prise en compte de vos intrts

    Notre gamme complte de produits et de services couvre tous vos besoins en matire de prvoyance, de sant, de retraite, dpargne, de dpendance et de services la personne

    Nos 7000 collaborateurs partout en France vous accompagnent au quotidien Pour plus dinformations, contactez Jol BIENASSIS Direction des Accords Collectifs 01 76 60 85 32 dac-interpro@ag2rlamondiale.fr

    PH

    OTO

    S :

    ALM

    - O

    LGA

    SA

    PE

    GIN

    A (

    FO

    TOLI

    A)

    T1000394.indd 1 13/01/10 15:33

  • 3Scurit Prive

    ditorialditorial

    a rentre rime souvent avec nouveauts. Et cette rentre 2011 ne nous dcevra pas ! No-tre secteur est en effet laube dune vaste transformation qui va modifier en profondeur les comportements de la profession. Une mu-

    tation polycphale dont les rper-cussions vont rejaillir sur la faon dexercer notre mtier mais aussi crer des convergences et nces-siter de vritables indicateurs co-nomiques de la scurit prive. Autant dlments qui conduisent lUSP voluer. Jy reviendrai...

    Le cnaps va remodeLer Le paysage de La scurit priveDepuis plus dun an, le CNAPS oc-cupe et proccupe tous les acteurs de la profession. Contest, critiqu, dfendu ou plbiscit ; machin ou pouvantail, il alimente tous les fantasmes. Mutatis mutandis, le CNAPS devient une ralit le 1er janvier 2012. Il sagit dsormais de consacrer les quelques mois qui nous sparent de cette chance lexplication, la pdagogie, lin-formation. Un des rles de toute or-ganisation professionnelle consiste- en amont - dbattre, dialoguer et ngocier avec les autorits comp-tentes lors de la proposition de me-sures nouvelles mais aussi - en aval - accompagner ses adhrents et toutes les entreprises dans leur mise en uvre. Nous sommes ren-trs dans cette phase concrte et dcisive. Nos entreprises disposent

    de trois mois pour digrer , com-prendre et apprivoiser lanimal CNAPS. LUSP va les accompagner. Dans ce cadre, Scurit Prive y consacrera son prochain numro. Nous organiserons galement un colloque au mois de dcembre dans ce but.

    hommes et technoLogies : convergence en voie de dveLoppementAutre fait marquant de cette ren-tre, la convergence encore et tou-jours renforce entre les hommes et les technologies, modifie la stra-tgie marketing de nos entrepri-ses. Quon le veuille ou non, cette volution sapparente aujourdhui plus un organisme transgnique qu une forme de convergence tant les deux agents qui le compo-sent sont devenus indissociables.Rien dtonnant en cela. Cette transformation nest quune r-ponse que les professionnels de la scurit adressent la demande dun march qui sest consid-rablement modifi : les risques auxquels sont confrontes les entreprises et les particuliers n-cessitent de plus en plus la mise en place de solutions technologi-ques des plus performantes aux plus prouves.

    Cest ainsi que la tlsurveillance fait un grand retour en force. En effet, quelle solution mieux que la tlsurveillance permet de prvenir les risques incendie, les malveillances ou encore de veiller sur les personnes qui se voient contraintes de rester domicile ?

    Le salon APS en est le tmoin visi-ble (lire en page 28). Nous y serons. Mais nous ne nous arrterons pas l. laune de ces enjeux, lUSP a pris une dcision stratgique. Nous avons donc dcid de faire vivre au sein de notre organisation une nouvelle branche : USP Tl-surveillance (lire en page 34).

    disposer de repres conomiques fiabLesLa rentre, cest aussi lheure des bilans et des rsolutions. Plus fourmi que cigale cet t, jai pu changer avec de nombreux di-rigeants, lus et journalistes sur notre mtier. Et ils sont unanimes : la scurit prive manque cruelle-ment de repres et dindicateurs conomiques fiables. Le morcel-lement du march et labondan-ce des effectifs nexpliquent pas tout. Sur ce point, une dmarche intressante a t lance, donnant le jour une nouvelle catgorie dentreprises : les Safimo, secteurs forte intensit de main duvre oprationnelle (lire en page 16). Ce nouveau-n port par le MEDEF et le Groupement pour les Services va nous apporter de nombreux atouts notamment en matire dexistence conomique . LUSP y contribue fortement. Nous vous informerons de lavance des tra-vaux en cours.

    Je disais que cette rentre allait tre mouvemente Elle le sera. Mais je suis convaincu que les mouvements voqus (quelques-uns seulement !) sont favorables. A nous de les suivre !

    LLa scurit prive

    en mutation

    par Claude tarlet, prsident de Lusp, union des

    entreprises de scurit prive et vice-prsident de La coess,

    confdration europenne des services de scurit

  • { septembre / novembre 20114 Scurit Prive

    Professionnels de la ScuritAssurances

    www.verspieren.comContact : Philippe BRIN - 01 49 64 10 56 / www.securite.verspieren.com

    Confiez vos assurances responsabilit civile professionnelle des spcialistes !

    Installation dalarme Contrle daccs Tlsurveillance Vidosurveillance Intervention Surveillance Gardiennage Sret aroportuaire Protection rapproche Transport de fonds

  • 5Scurit Prive

    ISSN 1055 - 1606Dpt lgal parution

    directeur de La pubLicationClaude Tarlet

    Scurit Prive Le magazine de rfrencedes acteurs de la profession est un titre appartenant lUSP (Union des entreprises de Scurit Prive) qui le fait diter sous ce nom depuis 2007.

    24, rue Firmin Gillot 75015 ParisTl. : 01 53 58 08 17 - Fax : 01 53 58 08 18E-mail : contact@uspsecurite.orgSite Internet : www.securite-privee.org

    comit de rdactionDominique Legrand, Nicolas Le Saux, Sandrine Legrand-Diez, Annabelle Ripoll, Claude Tarlet

    Scurit Prive est dit par Fluide5 rue Saint Joseph 75002 ParisTl. : 01 78 09 68 82 - Fax : 01 72 10 00 71E-mail : contact@fluide-com.frSite Internet : www.fluide-com.fr

    rdactionredaction@fluide-com.fr

    Rdacteur en chef : Sandrine Legrand-DiezTl. : 01 78 09 68 82 - E-mail : sld@fluide-com.fr

    Conception graphique : Fluide

    Crdits photographiques :Fotolia, Fluide.

    Ont collabor ce numro :Stphanie Bergouignan, Jean-Claude Delage, Michel Eynaud, Remi Fargette, Philippe Frasier, Xavier Latour, Dominique Legrand, Nicolas Le Saux, Stphanie Macedo, Franck Namy, Pierre Moreau, Annabelle Ripoll, Claude Tarlet.

    pubLicitChef de publicit :Lionnel Bennegent 01 78 09 68 85E-mail : lb@fluide-com.fr

    abonnement et diffusionLe magazine est vendu par abonnement.Pour toute demande dachat au numro,contactez : Annabelle Ripoll 01 78 09 68 83E-mail : ar@fluide-com.fr

    impressionImprimerie Montligeon61400 St Hilaire le ChtelTlphone : 02 33 85 80 00

    SommaireSommaire

    ditorial

    InstantansEntreprisesFacts&FiguresAnalyseInnovationsRendez-vous

    DcryptageProtection rapproche. Un secteur troit difficile cerner

    En couvertureRentre 2011. Scoop la Une

    Dura Lex, Sed LexLactualit du droit

    Cahier spcial vidoprotectionVidoprotection urbaine. Nouveaut et prespective

    FormationAlternance, tous gagnants !

    CosmopolitisMexique. Les grands chantiers du prsident Calderon

    Lu pour vousSlection

    3

    6 8151822

    24

    28

    43

    45

    58

    62

    65

    rentre 2011

    Scoop la Une

    dcryptageProtection rapproche,un secteur troit difficile cerner

    formationLalternance,

    tous gagnant !

  • { septembre / novembre 20116 Scurit Prive

    Entreprise

    A 42 ans, diplm de lESSEC, Marc Goetz dbute sa carrire chez Orly Restauration en 1992 en qualit de grant. Il rejoint ensuite la socit Nouvelles Frontires o il volue de 1993 2010 dans le secteur htelier. Il commence par la fonction de directeur dhtel, puis directeur rgional htellerie en 1997, et directeur gnral de la division htelire en 2005, pour finir par une mission commerciale pour un partenaire htelier du groupe bas lIle Maurice.

    A travers cette nomination, Se-curitas France souhaite donner un nouveau souffle sa filiale Securitas Accueil. Nous avons dvelopp une filiale Accueil en 1989 en raison de la rgle-mentation franaise sur les so-cits de scurit prive, nous obligeant exercer uniquement des activits scuritaires (loi du 12 juillet 83). Cest la fois une activit part entire et compl-mentaire de nos mtiers de s-curit dclare Michel Mathieu.

    cession

    Gunnebo vend ses activits Perimeter Protection

    Aujourdhui 40% des entrepri-ses en France externalisent leur accueil. Un taux qui monte 90% lorsque les structures comptent plus de 150 person-nes sur site. Ces donnes don-nent de relles perspectives de dveloppement sur un march qui confirme une reprise en 2011 aprs avoir rsist la crise conomique. Ma prio-rit est de reprendre des parts de march en donnant notre activit Accueil - qui me sera di-rectement rattache - une totale indpendance et une nouvelle dynamique commerciale. Lob-jectif est maintenant de pro-poser nos clients un service dexcellence et une offre diff-renciante. Cest le dfi que Marc Goetz et ses quipes devront re-lever dans les annes venir conclut Michel Mathieu.

    Le groupe de scurit Gunnebo vient de