Sinusite aiguë

  • Published on
    21-Jul-2015

  • View
    78

  • Download
    4

Embed Size (px)

Transcript

  • Inflammation aigue catarrhale ou suppure de la muqueuse des sinus de la face.Elle peut tre dorigine:Dentaire: par propagation dun foyer apical ou la suite de manuvre iatrogne lors dextraction difficile.Rhinogne: par extension dune rhinite aigue.Traumatique: fracture trans-sinusienne, gnralement traumatisme facial.Certains facteurs favorisent le dveloppement dune sinusite aigue:Mcaniques: DCN, HC.Rhinopathies inflammatoires chroniques.Ltude de la sinusite aigue revt dun intrt important du fait, de leur frquence, facilit du diagnostic, grande variabilit des formes cliniques, la gravit des complications en absence de traitement, risque de passage la chronicit.

  • Embryologique: Lethmode constitue le centre organisateur de toutes les cavits sinusiennes. Dans les premiers mois de la vie intra-utrine le mat moyen sinvagine en infundibulum embryonnaire puis se creuse dans le massif facial.Le dveloppement des sinus se fait ds la naissance.Lthmoide est dj permable la naissance. Il atteint sa forme dfinitive lage de 12-13 ans.Le sinus maxillaire sindividualise 5-6 ans.Le sinus frontal vers 12ans et le sphnodal vers 15 ans.

  • Sinus antrieurs: Comprennent lthmoide antrieur, le frontal et le maxillaire. Drains par le mat moyen grce au mouvement ciliaire.Sinus maxillaire: Deux cavits pneumatiques creuses dans le corps du maxillaire suprieur. De forme pyramide triangulaire renverse avec une face interne et une base suprieure ou orbitaire.Un sommet externe rpondant lapophyse malaire du maxillaire supporte les racine dentaires des 2me prmolaires, 1re; 2me molaire.

  • Sinus frontal: Deux cavits asymtriques dveloppes dans los frontal, de forme grossirement triangulaire avec une paroi antrieur qui rpond au front, paisse et solide.Paroi inf correspond lorbite, mince.Paroi postrieure fine et dhiscente, recouvre la dure mre et lencphale.Paroi interne inter sinusienne.Sinus thmodal: Situ entre lorbite et la fosse nasale, au dessus et en dedans du sinus maxillaire, au dessous du sinus frontal en avant du sinus sphnodal.La racine cloisonne du mat moyen divise lthmoide en deux compartiments antrieur et postrieur.

  • Sinus postrieurs: Ethmoide postrieur et sphnodal, situs profondment sous la base du crne, se drainent par le mat suprieur.Sinus sphnodal: grossirement cubique avec:Paroi antrieure: dabord chirurgicale.Paroi infrieure: rpondant au cavum.Paroi suprieure: ou bord rpondant aux tages antrieurs et moyens du crne.Paroi postrieure: rpondant ltage postrieur du cavum.Paroi inter ophtalmique.Prsente des rapports avec les sinus caverneux et lhypophyse.

  • Le rle des sinus dans lorganisme reste encore obscur, les fonctions essentielles sont:Ventilation (change gazeux entre sinus et fosses nasales).Drainage muco-ciliaire.Augmentation de la raisonance de la voixAmortissement des chocs

  • Lobstruction de lostium sous diverses influences (inflammation, infection, allergie); va provoquer un dfaut de ventilation, crant une anoxie, un dme de la muqueuse, gnant le fonctionnement ciliaire et accentuant par la mme occasion le dfaut de drainage mcanique.Lorigine virale est frquente.

  • Age: tous les ages.Sexe: pas de diffrence.Facteurs locaux: Causes nasales: coryza, irruption septique des fosses nasales en piscine, infections nasales, allergie nasale, polypose nasale, DCN.Causes dentaires: carie dentaires, granulome, kyste dentaire, dents incluses, extraction dentaire.Cause plus rare: traumatique (fracture du maxillaire suprieur), broncho-sinusite, sinusite post opratoire.Facteurs gnraux: infections spcifiques (TBC, syphilis), HTA, diabte, dficit immunitaire, infection non spcifique, grippe.Facteurs bactriens: les sinusites aigues sont souvent mono bactrienne: HI, streptocoques, intrt de la ponction et culture + antibiogramme.

  • TDD: SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE DORIGINE NASALE CHEZ LADULTE.Motif de consultation: triade classiqueDouleur unilatrale, locale situe la rgion sous orbitaire pouvant irradier vers lorbite ou larcade dentaire suprieure.Obstruction nasale.Anosmie / hyposmie.Rhinorrhe.Interrogatoire: Age, sexe, profession, ATCD personnels ou familiaux, mode de dbut, circonstances volutives, la chronologie des signes

  • Signes fonctionnels: Dbute par un coryza banal qui se prolonge, puis apparaissent:Douleur unilatrale: le plus souvent de la rgion sous orbitaire, irradiant vers les dents et lorbite, de type pulsatile, de pesanteurs ou de tension. La douleur est augmente en position dclive, leffort, et la mastication, elle est calme par le mouchage productif et les ternuements, exagration nocturne, sdation la matine et recrudescence dans la soire.Rhinorrhe: muqueuse au dbut puis muco-purulente parfois accompagne de sang non ftide et unilatrale. Le drainage se fait par narine, mais vers le cavum en position couche.Obstruction nasale: avec hyposmie est frquente souvent unilatrale.Les autres signes: anosmie, cacosmie, sensation de scheresse pharynge.Signes gnraux: Hyper thermie, asthnie et insomnie.

  • Signes physiques: Inspection: normale en absence de complication, parfois coulement nasal, dme de la zone palpbrale, rougeur de la peau, tumfaction de la lvre suprieure.Palpation: dclenche une douleur sous orbitaire la pression. Rhinoscopie antrieure: DCN.Congestion des cornets.Scrtion muco-puruletes plus ou moins abondantes dans la fosse nasale.Mat moyen rduit laissant sortir du pus.Crotes dessches au niveau du mat moyen qui une fois dtaches laissent sortir du pus.Flexion de la tte en avant donne lieu un issu du pus abondantParfois polype faisant issu au niveau du mat moyen.

  • Rhinoscopie Postrieure: en absence de la participation des SP, cet examen est normal, part le fait de la prsence de scrtions. Lsion buccale , de lhypopharynx, caries dentaires et scrtions purulentes postrieures.Otoscopie: otorrhe tubaire.Laryngoscopie Indirecte: scrtions.La ponction est contre indique durant la phase aigue.

  • Examens complmentaires:Biologie: NFS: hyper leucocytose.VS: acclre.ECB du pus et antibiogramme.Radiologie: But: visualiser les lsions, leurs siges, leurs tendues et ventuelles complications.Incidences: NMP, NFP, crne de profil, HIRTZ, panoramique dentaire, scanner.Rsultats: Epaississement en cadre.Opacit homogne.Niveau hydro-arique.Endoscopie matale Rhinographie

  • Traite: se fait vers la gurison avec disparition progressive de la symptomatologie, les signes gnraux et physiques en 8 jours. La rhinorrhe devient muqueuse et se traite en 2-3 jours.Les squelles sont possible: anosmie, douleurs rebelles, coryza spasmodique.Non traite: Le grand danger est le passage la chronicit cause du mauvais drainage.Atteinte ethmodale associe.Terrain: mauvais tat gnral.Virulence du germe.

  • Complications: Extriorisation.Complication orbitaire:Cellulite orbitaire.Dacryocystite.Conjonctivite.Kratite.Phlegmon extra priost.Phlegmon intra orbitaire.Complications intra crniennes: Mningite purulenteAbcs extra dural, Abcs crbraux du lobe frontal, Thrombophlbite du sinus caverneux (syndrome septicmique, dme palpbral, exophtalmie, douleurs oculaires).

  • thmodites aigues:Particulirement chez le jeune enfant (2-4ans).Commence par une rhinopharyngite banale, puis apparat un dme ros inflammatoire palpbral unilatral sans conjonctivite associ une rhinite purulente.Radiologie montre une opacit thmodale.Impose un traitement immdiat pour viter les complications oculaires.

  • Sinusite frontale: Secondaire une thmodite antrieure, rarement isole.Dbute par un coryza banal de 5-6jours, puis apparaissent des douleurs caractristiques de latteinte du sinus frontal: douleurs sus orbitaires unilatrales prsentant une double priodicit journalire, augmentent progressivement dans la journe, un mouchage purulent abondant fait rgresser la douleur, une recrudescence suie pendant la nuit.Ces douleurs sont accompagnes par une hyper esthsie cutane, larmoiements, douleurs la mobilit oculaire.Lvolution est favorable sous traitement.NB: craindre les complications mninges et osseuses: intrt dun NMP.

  • Sinusite sphnodale:Exceptionnelle chez lenfant.Caractrise par les cphales occipitales, troubles ophtalmologiques dus une atteinte du nerf optique (scotome central, rtraction au FO, atteinte de loculomotricit), signes rhinologiques (anosmie) ou exceptionnellement le patient consulte pour des troubles endocriniens.Radiologie du crne profil, HIRTZ: opacit du sinus sphnodal.Sinoscopie: a un intrt diagnostique et thrapeutique.Atteintes associes:Atteinte de deux sinus la fois.Pansinusite: radiologie opacit de tous les sinus du mme cot.

  • Rhinite aigue.Adnodite.Epistaxis si hmosinus.Pousse de rchauffement.Algie craniofaciale.

  • But:Evacuation du pus.Lutter contre linfection.Gurison des lsions.Soulager le patient.Eviter le passage la chronicit, aux complications et les rcidives.

  • Moyens:Mdicaux:Locaux: Antiseptique.Vasoconstricteur.Pulvrisation darosols associant ATB, anti-inflammatoires.Gnraux:Antalgiques.ATB (amoxi/ amoxi-acide clavulanique / C1G, C2G ZINNAT*, C3G /quinolones ciflox*, oflocet*/ clarithromicine zeclar*).Anti-inflammatoires: AINS, ou CTC en cure courte.Physiques: cure thermale, climatisation, humidifications de lair.

    Chirurgicaux: les complications justifient le drainage et l'vacuation de la collection suppure:Par voie endonasale: sous control endoscopique, thmoidectomie antrieure pour librer le canal craniofacial avec ou sans matotomie moyenne.Par voie externe transcutane.