STRUCTURATION PROFESSIONNELLE DE LA FILIERE rongead/ifci structuration professionnelle de la filiere anacarde une contribution durable a la paix – cote d’ivoire. aysatou ndiaye juillet 2008

  • Published on
    15-Mar-2018

  • View
    215

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p> 1</p><p>RONGEAD/IFCI </p><p>STRUCTURATION PROFESSIONNELLE DE LA FILIERE ANACARDE UNE CONTRIBUTION DURABLE A LA PAIX COTE DIVOIRE. </p><p>Aysatou Ndiaye </p><p> Juillet 2008</p></li><li><p> 2</p></li><li><p> 3</p><p>Sommaire </p><p>1 Sigles et acronymes ......................................................................................................................... 4 </p><p>2 Droulement de la mission et structures rencontres ...................................................................... 5 </p><p>3 Introduction ..................................................................................................................................... 6 </p><p>4 Contexte .......................................................................................................................................... 6 </p><p>5 Le projet .......................................................................................................................................... 7 </p><p>5.1 Formulation ............................................................................................................................. 7 </p><p>5.2 Objectif .................................................................................................................................... 7 </p><p>5.2.1 Objectif global ................................................................................................................. 7 </p><p>5.2.2 Objectifs spcifiques ....................................................................................................... 8 </p><p>5.3 Stratgie................................................................................................................................... 8 </p><p>5.4 Synthse des activits .............................................................................................................. 8 </p><p>5.4.1 Activit 1 Professionnalisation de la production de noix ................................................ 8 </p><p>5.4.2 Activit 2 : dveloppement du dcorticage artisanal....................................................... 9 </p><p>5.4.3 Activit 3 : Coopration avec le secteur public et priv pour le dveloppement de la filire industrielle. ........................................................................................................................... 9 </p><p>6 Organisation de la filire ............................................................................................................... 10 </p><p>6.1 Les producteurs ..................................................................................................................... 10 </p><p>6.2 Les exportateurs .................................................................................................................... 10 </p><p>6.3 Les intermdiaires ................................................................................................................. 10 </p><p>7 Transfert de comptences .............................................................................................................. 12 </p><p>7.1 Transfert des fonctions conomiques .................................................................................... 12 </p><p>7.1.1 Lamlioration de la qualit et du prix au producteur. .................................................. 12 </p><p>7.1.2 Une meilleure valorisation de la noix............................................................................ 13 </p><p>7.1.3 Renforcement des capacits de ngociation. ................................................................. 13 </p><p>7.2 La matrise des fonctions syndicales ..................................................................................... 13 </p><p>7.3 La matrise des fonctions administratives ............................................................................. 14 </p><p>8 analyse des performances du projet............................................................................................... 14 </p><p>8.1 Limpact du projet ................................................................................................................. 14 </p></li><li><p> 4</p><p>8.1.1 Impact sur les producteurs et leurs organisations.......................................................... 15 </p><p>8.1.2 Impact sur les questions dquit et de genre ................................................................ 16 </p><p>8.1.3 Impact sur les autres acteurs.......................................................................................... 17 </p><p>8.2 Pertinence du projet............................................................................................................... 18 </p><p>8.3 Efficacit du projet ................................................................................................................ 19 </p><p>8.4 EFFICIENCE ........................................................................................................................ 20 </p><p>8.5 Durabilit............................................................................................................................... 21 </p><p>8.6 Au niveau des institutions publiques..................................................................................... 22 </p><p>8.7 Au niveau des organisations de producteurs ......................................................................... 23 </p><p>1 SIGLES ET ACRONYMES </p><p>ACE : Audit control et expertise </p><p>ANADER : Agence Nationale dAppui au Dveloppement Rural </p><p>APACI : Association des Producteurs Agricoles de Cte dIvoire </p><p>ARECA : Autorit de Rgulation du Coton et de lAnacarde </p><p>CA : Conseil dAdministration </p><p>COOGES : Cooprative Gnrale de Spingo </p><p>COPABO : Cooprative des producteurs agricoles de Bondoukou </p><p>DDDR : Direction Dpartemental du Dveloppement Rural </p><p>DUS : Droit Unique de Sortie </p><p>FENOPACI : Fdration Nationale des Organisations de Producteurs Agricoles de Cote dIvoire </p><p>FIRCA : Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et du Conseil Agricole </p><p>IFCI : Inades Formation / Cte dIvoire </p><p>OTIFA : Organe Transitoire de l'Interprofession de la Filire Anacarde </p><p>RENACOPACI : Rseau National des Coopratives de Producteurs Agricoles de Cte dIvoire </p><p>RONGEAD : Rseau des ONG Europennes dAppui au dveloppement </p></li><li><p> 5</p><p>2 DEROULEMENT DE LA MISSION ET STRUCTURES RENCONTREES </p><p>Dates Activits Observations 7 avril 2008 AM Arrive </p><p>Sance de travail IFCI Abidjan </p><p>8 avril 2008 Rencontre : ARECA Commission europenne </p><p>Abidjan </p><p>9 avril 2008 Rencontre avec FIRCA Voyage sur Bondoukou Rencontre avec le CA de la COPABO </p><p>Nuite Bondoukou </p><p>10 avril 2008 Visite des units Nuite Bondoukou 11 avril 2008 Rencontres Kiendi-ba, Kanworo, </p><p>Cooges Rencontre avec le Directeur Rgional du dveloppement rural Rencontre avec le responsable des OPA de lANADER </p><p>Nuite Abengourou </p><p>12 avril 2008 Voyage sur Korhogo Nuite Bouak 13 avril 2008 Visite Cooprak Nuite Korhogo 14 avril 2008 Sance de travail avec la cooprative </p><p>Klognomon de Ferkessedougou avec la collaboration de lONG Chigata. Sance de travail avec la plateforme </p><p>Nuite Korhogo </p><p>15 avril 2008 Rencontre avec APACI Rencontre avec lONG Notre Enfance Bouak Discussion avec M Kamagat, superviseur des diffrentes units de transformation. </p><p>Nuite Bouak </p><p>16 avril 2008 Retour sur Abidjan rencontre avec FENOPACI Rencontre avec lInter cajou Rencontre avec le SG dINADES International Elaboration de laide mmoire </p><p>Abidjan </p><p>17 avril 2008 Finalisation et prsentation de laide mmoire </p><p>Abidjan </p><p>18 avril 2008 Dpart pour Dakar </p></li><li><p> 6</p><p>3 INTRODUCTION </p><p>1. A La demande de RONGEAD, Aysatou Ndiaye, socio-conomiste1, consultante indpendante a sjourn en Cte dIvoire du 7 au 17 avril 2007 pour faire lvaluation finale du projet structuration professionnelle de la filire anacarde : une contribution durable la paix (tdr annexe 1). </p><p>2. Lobjectif de lvaluation est de rendre compte de lutilisation des fonds communautaires allous pour la ralisation du projet excut entre le 1er avril 2004 et le 31 mars 2008. Il est attendu de lvaluation finale lanalyse de son impact et de sa durabilit en relation avec sa pertinence, son efficacit et son efficience. </p><p>3. Afin datteindre les objectifs assigns, des visites ont t organises Bondoukou, Katiola, Korhogo et Ferkessdougou. </p><p>4. A Bondoukou, des runions ont t organises avec le conseil dadministration de COPABO. Des entretiens ont t organiss avec les directeurs des coopratives Kanworo et COOGES. Les units de transformations de Taoudi, de Kiramiss, de Kpanan, de Kiendi-ba, de Spingo ont t visites. Des runions ont t organises avec les groupements fminins impliques dans la transformation des noix de cajou dans les villages de Taoudi, Kiramiss et Kpanan. </p><p>5. Dans la rgion de Bouak, la nouvelle unit de transformation de Katiola en cours de construction a t visite. Une runion a t tenue dans la mme ville avec le groupement des femmes et les producteurs membres de la cooprative. La consultante a rencontr le prsident de lAPACI, une des organisations fatires identifies. </p><p>6. Dans la rgion des savanes, Ferkssdougou, lunit en cours de construction a t visite et une runion avec les cooprateurs organise. Une rencontre dchanges a t tenue avec la plateforme des coopratives de la Rgion des Savanes. </p><p>7. A Abidjan diffrentes rencontres avec les organisations faitires de producteurs (la FENOPACI, le RENACOPACI) ont t organises. Mme DIOP a rencontr lARECA, La Commission Europenne, le FIRCA, CODINORM. </p><p>8. Les visites et runions sur le terrain ont t organises avec la prsence de Mme Kon Kadidja directrice dIFCI. Cela a permis des changes fructueux sur le projet et ses conditions de mise en uvre. Quelle soit chaleureusement remercie ainsi que les partenaires de terrain du projet (les organisations de producteurs la base, les leaders paysans des coopratives). Nos remerciements tous les collaborateurs et partenaires institutionnels du projet (FIRCA, ARECA, CODINORM) les organisations fatires (APACI, FENOPACI, RENACOPACI). </p><p>4 CONTEXTE </p><p>9. Les premires plantations danacarde en Cte dIvoire remontent la fin des annes 50. Elles constituaient une rponse la forte dgradation des sols du fait de la dforestation. Conues lorigine comme un moyen damlioration des cosystmes, les plantations danacardes vont gnrer une spculation de rente, la noix de cajou. Cette production de rente dabord moyen de diversification des revenus pour les populations du nord, va progressivement devenir un produit de substitution au coton, doublement affect par la dsintgration de la filire au niveau national et la dprciation constante du prix au producteur. Larbitrage de stratgies de </p><p>1 Mme Diop Aysatou Ndiaye, socio conomiste consultante </p></li><li><p> 7</p><p>production entre les deux cultures de rente va ainsi progressivement tre favorable lanacarde. </p><p>10. Cest dans ce contexte que le RONGEAD en partenariat avec INADES formation, soutient depuis 1997, la filire anacarde dans le nord de la Cote dIvoire. Les premires interventions de RONGEAD remontent 1993. Depuis cette date, il a dvelopp une expertise certaine dans la filire, faisant des rsultats obtenus une rfrence pour lensemble des acteurs de la filire. </p><p>11. Le dveloppement de la culture de lanacarde sest opr de faon autonome. Ce nest que trs tardivement (aprs 2000) que lEtat ivoirien sy est intress sans stratgie relle de structuration de la filire et sans paquet technique permettant damliorer les capacits techniques des planteurs. </p><p>12. Le projet dans sa phase actuelle se dploie dans un contexte de partition du pays en deux zones et de quasi absence de services publics dans les principales zones de production de lanacarde. Cette situation se double dun dsengagement de ltat du conseil agricole et labsence dune politique de dveloppement de la filire. </p><p>13. Rongead et INADES ont continu dintervenir dans la rgion malgr le conflit convaincus que le dveloppement, cest le nouveau nom de la paix. (Directeur de RONGEAD). </p><p>5 LE PROJET </p><p>5.1 Formulation </p><p>14. En 1997, un premier projet de RONGEAD en partenariat avec IFCI est conduit dans la rgion du Zanzan. Il ciblait alors les groupements de producteurs de deux cents villages, sur une dure de trois ans. Limpact de cette intervention est lexcellente rputation de la noix de Bondoukou qui bnficie dune sur cte au niveau national permettant aux producteurs de cette zone de vendre la noix jusqu 100 FCFA par kilo au dessus du prix moyen national. </p><p>15. Les excellents rsultats de ce projet ont encourag RONGEAD et lIFCI largir lexprience dans quatre autre rgions : Le Denguele, les Savanes, la Valle du Bandama et le Worodougou 2. </p><p>16. Le projet sest ds le dpart inscrit dans une logique conomique, faisant de la structuration de la filire anacarde lossature de son intervention. La promotion de la noix de cajou permet par les revenus gnrs damliorer le niveau gnral des revenus dans les villages et sa transformation damliorer la part de lanacarde dans la formation du PIB de la Cte divoire presquexclusivement exportatrice de noix brute. Le projet est ainsi intervenu sous le double aspect de lamlioration de la qualit de la noix et de la promotion de la transformation artisanale, pour lexportation. </p><p>5.2 Objectif </p><p>5.2.1 Objectif global </p><p>17. Amliorer les conditions de vie des populations pauvres et lquilibre agro-cologique dans 5 rgions du Nord affectes par le conflit en amliorant les performances de la filire anacarde. </p><p>2 Document de formulation du projet. </p></li><li><p> 8</p><p>5.2.2 Objectifs spcifiques </p><p>18. Scuriser les dbouchs et augmenter les revenus tirs de lanacarde par un programme formation la qualit et la gestion auprs des groupements de producteurs. </p><p>19. Diversifier et augmenter lemploi en dveloppant le dcorticage artisanal et la consommation locale (sur la base de lexprience Bnin et dautres pays). </p><p>20. Contribuer la concertation entre acteurs publics et privs pour la mise en uvre dune stratgie et dune politique nationale de dcorticage industriel. Cet objectif a t reformul ds la deuxime anne de mise en uvre. Il sest mu en deux sous objectifs : (i) favoriser les conditions de concertation entre acteurs de la filire, et soutenir la reprsentation des producteurs dans les instances nationales, et (ii) Prparer des modules de formation aux mtiers de la filire noix de cajou, en vue dune collaboration avec les centres de formations aux mtiers ruraux. </p><p>5.3 Stratgie </p><p>21. La stratgie de mise en uvre sappuie sur un puissant partenariat entre IFCI et RONGEAD. Elle consiste organiser des ateliers priodiques de formation superviss par RONGEAD, spars par des tournes dappui conseil aux acteurs de la filire, assures par IFCI. </p><p>22. Au cours de ces ateliers IFCI et RONGEAD renforcent les capacits des leaders coopratifs qui leur tour dmultiplient les comptences acquises auprs de leurs membres par le canal des dlgus reprsentant les villages. Les ateliers de formation des acteurs et la ralisation denqutes sur les dynamiques sociales permettent de mettre jour les contraintes la structuration de la filire, les besoins et attentes des producteurs et les dfis relever. </p><p>23. IFCI assure la coordination du projet, la ralisation (ou la supervision) des enqutes, lanimation, lappui et le conseil des groupements de producteurs et de leurs coopratives. </p><p>24. Le RONGEAD assure la coordination gnrale, la supervision, le contrle, le suivi...</p></li></ul>