Systematics, ecology and the biodiversity crisis

  • Published on
    14-Sep-2016

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>388 </p><p>GEOBIOS 26-3, 1993 - Ana lyse d 'ouvrage </p><p>SYSTEMATICS, ECOLOGY AND THE BIODIVERSITY CRISIS. </p><p>N. ELDREDGE (ed.). </p><p>Columbia University Press, 1992, 220 p. ISBN 0-231-07528-6. Prix : $ 61.50. Apr~s avoir dtd, durant les deux ou trois demi~res ddcennies, dddaignde voire l'objet dkm condescendant mdpris, la systdmatique effectue actuellement un certain retour en force depuis que conscience a dtd prise de la "crise de la biodiversitd", c'est-~-dire de la r(~luction dramatique du nombre des esp~ces vivantes pour laquelle des naturalistes avaient pourtant, mais en vain, donnd l'alerte depuis longtemps. Je garde, personnellement, le souvenir prdcis d~m petit ouvrage sur ce sujet, publid fl y a quelque quarante arts, par R. Heim qui dtait alors, Directeur du Museum national d'Histoire naturelle. Quoi qu'fl en soit, la crise de la biodiversitd est ddsormais censiddrde, ainsi que le dit N. Eldredge, comme un phdnom~ne mdritant une minutieuse attention et qui doit 6tre examinde tant par une approche dcologique que systdmatique. C'est ce que refl~te le titre de ce petit ouvrage, fruit des rdflexions d'un colloque tenu en 1990 sur le th~me "Le rSle des musdes dans la crise de la biodiversitd" dlargies aux contributions d'autres systdmaticiens. </p><p>Ce sont, finalement, treize contributions qui permettent d'examiner les divers probl~mes de la biodiversit~ et de la protection- conservation de celle-ci. L'ouvrage se ressent de cette rdalisation en deux 6tapes et l'ensemble en est, fmalement, assez h~tdrog~ne, tant pour le contenu que pour le niveau des articles. Des considerations d'ordre g~n~ral sont d~veloppdes par quelques auteurs. Ainsi J. Cracraft s'applique ~ montrer combien sont ddterminantes les ~chelles temporo-spatiales des ph~nom~nes inducteurs des taux de sp~ciation et d'extinction ; il privildgie un module de diversification ind~pendant de la diversit6 et le rSle des changements g~ologiques pour les grandes extinctions. De m~me, J J . Sepkoski Jr. dresse un rapide bilan des facteurs phylog~n6tiques et ~cologiques darts les processus de diversification et de crises qui ont affect~ les faunes marines au cours du Phan~rozolque, pour rappeler.que l'aspect global des fluctuations de la diversitd int~gre l'ensemble des donn~es des dcosyst~mes locaux et que cette biodiversitd s'est globalement beaucoup accrue. C'est aussi ~ d'intdressantes consid6rations g~n~rales sur les relations entre les aspects gdn~alogiques (6volutffs) et ~cologiques que se livre N. Eldredge dans l'artMe introductif avec la considdration des hierarchies "~conomiques" et "gdn~alogiques" dans les syst~mes biologiques. Dans le mSme esprit, I. Tattersall veut rdconcilier les deux approches, $cologique et systdmatique, d'apr~s l'exemple des l~muriens malgaches et il insiste, en corollaire, sur la n~cessit~ pour les musdes de ne pas limiter leur action a la simple compilation taxinomique de leur mat6riel mais d~y adjoindre toutes les informations ~cologiques disponibles. G. Stevens qui s'interroge sur les causes de l'augmentation de la biodiversit~ depuis les latitudes dlevdes jusqu'aux tropiques (loi de Rapoport), attache une importance essentielle au rSle des esp~ces survivantes dont l'abondance relative biaise les ph$nom~nes de compdtition dans les communaut~s de basses latitudes ; la fragilitd de ces esp~ces explique, par alUeurs, que la constitution de rdserves naturelles ne peut su i te ~t emp~cher leur extinction. </p><p>D'autres articles sont plus restreints ou d'ordre plus technique. M.J. Novacek prdsente un plaidoyer en faveur de la systdmatique pour rappeler l'ampleur du champ qui reste ouvert aux investigations. Dans un ordre d'id~es voisin, G.F. Barrowlough fournit d'int~ressantes donn~es, comme la r~partition num~rique des systdmaticiens face a l'importance relative des divers groupes, avant de montrer le r81e des conservateurs des musdes dans les probl~mes de r~serves. J.E. Winston falt le point sur nos connaissances taxinomiques pour le milieu marin et sur les mesures de protection ~ prendre en faveur des oceans. </p><p>Quelques contributions apportent diverses informations ou r~flexions sur les mesures de protection ~ Cuba (G.S. Taboada), le rSle des parcs zoologiques et des jardins botaniques (N.R. Flesness) ou celui des mus~es du Tiers Monde (P.E. Vansolini). Enfin, un article consacr$ ~ l'analyse phylogdndtique des poissons Cichlidae (M.L.J. Stiassny) n'a que des rapports plus lointains avec le sujet de l'ouvrage. </p><p>Au total comme je le disais d'entrde, un petit livre un peu h~t~rog~ne dans lequel le lecteur aura l'occasion de grappiUer d'int~ressantes r~flexions en privil~giant certains articles. </p><p>Analyse Claude BABIN </p></li></ul>