Transfusion sanguine et transplantation

  • Published on
    29-Oct-2016

  • View
    220

  • Download
    5

Embed Size (px)

Transcript

  • Transfusion Clinique et Biologique 18 (2011) 7078

    Sance plnire

    Transfusion sanguine et transplantationood transfusion

    M. Matignon a,b,c, F. Bonnefoy d,e, P. Lang a,b,c, P. Grimbert a,,b,ca Nphrologie et transplantation, hpital Henri-Mondor, APHP, 51, avenue du Marchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Crteil cedex, France

    b Institut francilien de recherche en nphrologie et transplantation (IFRNT), hpital Bictre, 78, rue du Gnral-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bictre cedex, Franced Inserm UM

    Rsum

    Au coursJusquen 19rnale chronabandonnetransplantatiavant la grefla survie cheaigu, le risqurnaux depureconsidrersurvie longla dcouvertnouveau noen transplan 2011 Else

    Mots cls : T

    Abstract

    Pretransptransfusionsnoxious effeand 1977, impolicy of prereasons: absgraft rejectioten years hasDonor-speciimmune sys

    Auteur coAdresse e

    1246-7820/$doi:10.1016/jc Universit Paris-Est-Crteil Val-de-Marne, avenue du Gnral-de-Gaulle, 94010 Crteil cedex, FranceR 645, EFS Bourgogne-Franche-Comt, universit de Franche-Comt, IFR 133, B.P. 1937, 1, boulevard A.Fleming, 25020 Besancon cedex, France

    e Universit de Franche-Comt, 1, rue Claude-Goudimel, 25030 Besancon cedex, FranceDisponible sur Internet le 12 mars 2011

    des quarante dernires annes, la pratique transfusionnelle avant une transplantation dorgane a t un important sujet de controverses.71, les patients en attente dune transplantation rnale ont t largement transfuss tant donn lanmie induite par linsuffisanceique. Puis, un effet dltre des anticorps anti-HLA prforms sur la survie des greffons rnaux a t rapport et cette pratique a t. Entre 1972 et 1977, une amlioration de la survie des greffons rnaux lors dune transfusion de produits drivs du sang avant laon a t rapporte. Ces rsultats ont conduit ladoption par les centres de transplantation dune politique systmatique de transfusionsfe partir de 1978. Au cours des annes 1980, elle a de nouveau t abandonne pour plusieurs raisons : labsence damlioration dez les patients traits par cyclosporine, limmunisation dans le systme HLA responsable dune augmentation de lincidence du rejete de transmission de maladies virales et le dveloppement de lrythropotine recombinante. La stagnation de la survie des greffonsis dix ans et la recherche de stratgies immunosuppressives antigne-spcifique but de tolrance de lorgane greff ont conduit cette pratique et notamment la transfusion donneur-spcifique avant une transplantation par donneur vivant, qui parat amliorer laterme des greffons. Les mcanismes immunologiques impliqus dans leffet tolrogne des transfusions sont encore mal compris mais

    e rcente des proprits immunomodulatrices des cellules apoptotiques prsentes dans les produits cellulaires apporte un clairagetre comprhension des bnfices apports par ce type de stratgie et pourrait susciter des stratgies spcifiques dinduction de tolrance

    tation.vier Masson SAS. Tous droits rservs.

    ransfusion ; Transplantation ; Apoptose

    lant blood transfusion remains a controversial subject and its history can summarize the last 40 years of transplantation. Until 1971,were widely used in patients awaiting transplantation, especially due to the anemia induced by the chronic renal dysfunction. Then, act of preformed anti-HLA antibodies on renal grafts survival was reported and pretransplant transfusions were stopped. Between 1972provement of renal graft survival in patients who received pretransplant transfusions was noted. Therefore, from 1978 on, a systematictransplant transfusions was adopted by almost all centres of transplantation. During the eighties, it was again abandoned for several

    ence of graft survival improvement in patients treated by cyclosporine, HLA immunization leading to an increased incidence of acuten, risk of viral diseases transmission and human recombinant erythropoietin development. The lack of improvement in graft survival forbeen leading the transplant community to look for antigen-specific immunosuppressive strategies to achieve transplantation tolerance.

    fic transfusion may have clinical benefits, as long-term grafts survival improvement, through modulation of the recipients cellulartem and has been recently reconsidered, especially before living donor transplantation. The immunological mechanisms inducing a

    rrespondant.-mail : philippe.grimbert@hmn.aphp.fr (P. Grimbert).

    see front matter 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs..tracli.2011.02.005Organ transplantation and bl

  • M. Matignon et al. / Transfusion Clinique et Biologique 18 (2011) 7078 71

    tolerance-gaining effect of transfusions are still misunderstood, but the recent discovery of immunomodulatory effects of the apoptotic cells presentin cellular products could enlighten our comprehension of pretransplant transfusions benefits and could help to develop specific tolerance inductionstrategies in solid organ transplantation. 2011 Else

    Keywords: Tr

    1 Introduc

    Au coursionnelle asujet de ccette pratiqtre ainsiutilise polanmie pniques canlimit dudes premieEntre 1972nanmoinsfons rnausang avantOpelz et Tetats ont code 1978 latique de de facontiques en pexprimentdulateur acles mcaniAu milieudu sang asieurs raisodu fait depresseurs cde la transHLA, et leLa stagnatans, la to(cancers, inanmoinsimmunomovis--vis dpratique traspcifiqueavances rimpliqusimmunomopartie lisituation apoptotique. Ces donnes rcentes pourraient sus-citer dans un avenir proche la mise en place de stratgiestransfusionnelles dans un conditionnement spcifique dans lebut dinduire une tolrance spcifique des alloantignes dugreffon.

    toriqlant

    tre pnspl

    971erte

    quntefisanaire5, etantirn

    nsplLe niontientnis

    ensetionet

    aigusprins t

    tudetant% cla tra196serve deochs nsion

    sus dbritafet-dt conanna tra

    2.2. 19771986 : ge dor de la transfusion

    la fin des annes 1970 et au dbut des annes 1980, denombreuses publications cliniques et exprimentales de diff-vier Masson SAS. All rights reserved.

    ansplantation; Blood transfusion; Tolerance

    tion

    s des quarante dernires annes, la pratique transfu-vant une transplantation dorgane a t un importantontroverses et rsume elle seule lhistoire deue. Quatre grandes priodes historiques peuvent

    individualises. Jusquen 1971, elle fut largementur des raisons pratiques, relatives en particulier rsente chez les patients insuffisants rnaux chro-didats une greffe mais son dveloppement futfait de la mise en vidence de leffet dltrers anticorps anti-HLA induits par la transfusion.et 1977, les premires tudes observationnelles ontrapport une amlioration de la survie des gref-

    x lors dune transfusion de produits drivs dula transplantation. Cet effet dcouvert en 1972 parrasaki fut appel effet transfusionnel . Ces rsul-nsidrablement modifi les pratiques et partirplupart des quipes ont alors adopt une poli-protocoles transfusionnels consistant raliser

    dlibre une ou plusieurs transfusions systma-rparation la transplantation rnale. Des travauxaux ont confirm la ralit dun effet immunomo-tif des transfusions, sans cependant en identifier

    smes : phnomnes non spcifiques et spcifiques.des annes 1980, la transfusion de produits drivsvant transplantation a t abandonne pour plu-ns : un moindre bnfice sur la survie des greffonslintroduction de nouveaux agents immunosup-

    omme la cyclosporine, lapparition du risque viralfusion, limmunisation secondaire dans le systmedveloppement de lrythropotine recombinante.

    ion de la survie des greffons rnaux depuis dixxicit chronique des agents immunosuppresseursnfections, maladies cardiovasculaires) renforcentaujourdhui la ncessit de dvelopper des approchesdulatrices visant induire une tolrance relative

    e lorgane greff. Cela a conduit reconsidrer lansfusionnelle et notamment la transfusion donneur-avant une transplantation par donneur vivant. Descentes dans notre comprhension des mcanismesdans la tolrance immune, suggrent que leffetdulateur des transfusions pourrait tre en grande

    un effet tolrogne des cellules transfuses en

    2. Histransp

    Quaune tra

    2.1. 1dcouv

    Jusen attelinsufsecondde 196que lesgreffonune tra[1,2].plantatdes patats-Ulle, ldiminu 50 %rejetsfacteurgreffonUne rapporde 20avantdepuisest obnombrde 20 ppatienttransfutats, istudesans efgemenfin desavant lue de la transfusion sanguine avantation

    hases historiques de pratique transfusionnelle avantantation peuvent tre identifies.

    1977 : interdiction des transfusions et lade leffet transfusionnel par G Opelz

    la fin des annes 1960, les patients hmodialyssdune transplantation ont t largement transfuss,ce rnale chronique ayant comme principal effetune anmie par carence en rythropotine. partirplus spcifiquement partir de 1971, il est reconnucorps anti-HLA prforms ont un effet ngatif sur leal et que la principale source dimmunisation avantantation est la transfusion de produits drivs du sangombre de transfusions administres avant la trans-a donc considrablement diminu et en 1977, 40 %s en liste dattente dune transplantation rnale auxnavaient pas t transfuss [3]. Mais de facon paral-mble des quipes de transplantation ont observ unede la survie un an des greffons rnaux de 90 %

    la cause principale de perte des greffons tait dessvres rsistants toute thrapeutique [46]. Le

    cipal incrimin dans cette diminution de survie desait larrt des transfusions avant la transplantation.clinique de registre a confirm cette hypothse enune survie des greffons rnaux un an suprieurehez les patients ayant bnfici dune transfusionnsplantation [7]. Chez le rat, cet effet tait connu

    8 [8]. Lamlioration de la survie des greffons rnauxe ds la premire transfusion, augmente avec le

    transfusions avec un maximum obtenu pour pluses administres et est dautant plus marque que lesont pas dvelopp danticorps anti-HLA aprs cess (patients dits non-rpondeurs ) [7,9]. Ces rsul-es registres nord-amricains ont t confirms par unennique en 1976 incluant 502 patients mais cette foisose [10]. Par la suite, leffet transfusionnel a t lar-firm et reconnu de manire universelle [6,11]. laes 1970, commence donc lge dor des transfusions

    nsplantation.

  • 72 M. Matignon et al. / Transfusion Clinique et Biologique 18 (2011) 7078

    rentes quipes ont unanimement relev leffet bnfique destransfusions avant la transplantation sur la survie des greffonsrnaux [12duits drivdonneur [1tait alorsdimmunosdomaine desur la surviet lischmrandomiseont alors adconsistantfusions sysLa survie d[16] et endattente dPlusieurs psecondaireHLA [18,1

    Le dvetournant hices protoco

    2.3. 1986transfusion

    Au mililarsenal dser la prisedes greffonaient ou notion et quecadavriquattnuationla transplanpar cyclospbnfique ate en 1987confirmant

    Paralllou non du dtransfussrisque a tque limmugreffons avdes vnemde contamipar la transcette mmets rnauxrapportesgrce dfincet abandole dveloppqui a perminsuffisanc

    guine [33,34]. Tous ces arguments seront dailleurs renforcspar un rapport de lUCLA en 1991 qui dcrit clairement une

    tiona tra

    990

    dbaors dransgreffpatipl

    hez]. C

    des ane m

    e dotran

    dlquesourdn deduit

    ur cacour

    mue lapnt laie dffonestelantasieurquesne teseux rnes

    as toeulesontt une do

    a traran

    res aiente groois dconta tranur dtross rx m

    ients,13]. Les rsultats taient identiques que les pro-s du sang administrs soient spcifiques ou non du4]. La transfusion sanguine avant la transplantationconsidre comme partie intgrante des protocolesuppression et comme la plus grande avance dans cepuis les corticodes et lazathioprine [15]. Son effet

    e des greffons tait suprieur la compatibilit HLAie froide. Cependant, aucune tude ntait contrle,

    , prospective et multicentrique. Toutes les quipesopt une politique de protocoles transfusionnels

    raliser de facon dlibre une ou plusieurs trans-tmatiques en prparation la transplantation rnale.es greffons rnaux samliore alors progressivement1984, seulement 4 % des patients inscrits sur listeune transplantation nont pas t transfuss [17].rotocoles sont discuts afin de minimiser les effetss et principalement limmunisation dans le systme9].loppement clinique de la cyclosporine marque unstorique qui progressivement va mettre un terme les transfusionnels.

    1990 : remise en question des protocolesnels

    eu des annes 1980, larrive de la ciclosporine danses thrapeutiques immunosuppressives va boulever-en charge des patients transplants. En effet, la survies un an atteindra rapidement 90 %, que les patientsn bnfici dune transfusion avant la transplanta-les greffons proviennent de donneurs vivants ou

    es [2022]. Plusieurs auteurs rapportent ainsi uneclaire de leffet bnfique de la transfusion avanttation sur la survie des greffons des patients traitsorine [2225]. Cette remise en question de leffetpport par les transfusions est dfinitivement accep-aprs la publication de ltude rtrospective dOpelzces premires donnes [26].

    ement, la prsence danticorps anti-HLA spcifiquesonneur est rapporte chez environ 30 % des patients

    [18,27]. En cas de transfusion donneur-spcifique ceestim 10 % [28]. Or, il est dj clairement tablinisation avant transplantation diminue la survie desec un risque accru de perte de greffon secondaire ents immunologiques aigus [29,30]. Enfin, le risquenation par le virus de limmunodficience humainefusion de produits drivs du sang est dcouvert priode et des contaminations de patients transplan-ayant bnfici de protocoles transfusionnels sont[31,32]. Ce dernier vnement portera un coup deitif aux protocoles transfusionnels. Il faut noter quen total des transfusions a t grandement favoris parement de lrythropotine recombinante humaine,is de traiter efficacement lanmie des patients ene rnale chronique sans recourir la transfusion san-

    diminuavant l

    2.4. 1

    Le1990 lseule tsur lela comest combasse cble [38dbuttudesissus dtype deleffetspcifi

    Aujmissiode prodonneniquede limcomm

    majorela survdu greneur r

    transpPlu

    spcifiavant ules annpour dhomogsont plle). S2006,rapporpartir davant lpective24 heureceva

    Dans ltrois m(deuxan de lmeilletude rgreffonles deude patde la survie des greffons chez les patients transfussnsplantation lre de la ciclosporine [35].

    2010

    t sera brivement rouvert au dbut des annese la description singulire dun effet bnfique dunefusion prgreffe dun donneur HLA DR compatibleon rnal [36]. Cet effet est dautant plus marqu quebilit DR entre le receveur et le donneur de sangte [37]. De plus, lincidence du rejet aigu est plusles patients ayant recu une transfusion DR compati-et effet bnfique sera nanmoins remis en cause aunnes 2000, notamment par la publication de deuxontrant pas damlioration de la survie des greffons

    nneurs cadavriques chez les patients ayant recu cesfusion avant la transplantation et la confirmation detre de limmunisation anti-HLA par des anticorpsdu donneur [3942].hui, et malgr la disparition du risque de trans-maladies infectieuses, la transfusion allognique

    s drivs du sang avant une transplantation pardavrique nest donc plus ralise en pratique cli-ante. Son effet bnfique depuis la modernisationnosuppression ayant disparu, ses effets secondairesparition danticorps anti-HLA tant non contrlable,difficult de laccs la transplantation et diminuent

    es greffons en cas danticorps anti-HLA spcifiqu...

Recommended

View more >