Tresors terrestres et sous marins

  • Published on
    13-Mar-2016

  • View
    221

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Aux Amriques comme en Grce ou en Egype, nombreux sont les trsors ensevelis de civilisations disparues soudainement ou mystrieusement, et tout aussi nombreux sont ceux qui les cherchent, sur terre comme aux fonds des mers.

Transcript

  • Terrestres & sous-marins

    Ces fabuleux trsors et leur chasse effrne

    erick surcouf

    Prix France : 39 ISBN : 978-2-0812-4339-2

    11-X

    P

    C

    rat

    ion

    Stu

    dio

    Fla

    mm

    ario

    n

    u gr des soubresauts de lHistoire, les civilisations disparaissent, parfois mystrieusement, et leurs trsors ensevelis excitent la fascination et la convoitise des aventuriers. Combien dhommes sont partis sur les traces des fabuleux trsors incas et de lEldorado ? Combien

    furent-ils, avant Carter, rechercher la tombe de Toutankhamon ? Et le fameux trsor des Templiers existe-il vraiment ?Les prcieuses cargaisons de navires abms en mer reprsentent un autre sujet de passions et despoirs enflamms. Le plus grand muse du monde gt dans les profondeurs des ocans. Des dizaines de milliers de bateaux dorment au fond des mers, gardant dans leurs flancs des trsors insouponns : doublons dor espagnols, ducats vnitiens, lingots des mines du Prou, fines porcelaines chinoises...

    Erick Surcouf retrace lhistoire de ces richesses fabuleuses, qui conduisent le lecteur du royaume des Incas Troie, ainsi que sur les mers du monde entier. Le voile quil soulve sur ces trsors entours de secrets et de superstitions veillera peut-tre chez le lecteur la mme passion que celle qui lhabite depuis des annes, et qui anime tous ceux qui se lancent la recherche de ces fortunes perdues et de leurs splendeurs passes.

    Erick Surcouf, descendant du clbre Robert Surcouf, roi des corsaires , est lui-mme chercheur de trsors. Il quitte 32 ans une carrire russie de publicitaire. Pour connatre lvasion et les grands espaces, il dcide, du jour au lendemain, de partir laventure, prenant le risque de devenir, temps plein, le premier chercheur franais de trsors archologiques sous-marins. Il a organis de nombreuses expditions et trouv une dizaine dpaves de toutes sortes. Il est membre de lExplorers Club de New York, de la Nautical Archaeology Society de Londres, de la Commission franaise dhistoire maritime de Paris et de lAssociation des descendants de capitaines corsaires de Saint-Malo.

    ArthAud

    ArthAud

    SOS

    erick surcouf

    SOSTerrestres & sous-marins

    ArthAud

    Terrestres & sous-marinsA

  • trsors terrestres 10 Le trsor de Troie 16 Le trsor des Wisigoths 20 Le trsor des Templiers 34 Le trsor des Incas 46 Le trsor de Rennes-le-Chteau 52 Le trsor de Toutankhamon 62 Les trsors bnfiques et malfiques 68 Le trsor des tsars 74 Le trsor nazi

    trsors sous-marins 84 Les galions espagnols 86 La Girona 92 Le Nuestra Seora de Atocha 97 Le Nuestra Seora de la Concepcin 107 Le Nuestra Seora de las Maravillas 112 La baie de Vigo 120 Le San Jos

    124 Les caraques portugaises 126 Le Flor do Mar 129 La Cinque Chagas

    134 Les fltes hollandaises 136 Le Geldermalsen

    140 Les vaisseaux anglais 142 Le Grosvenor

    148 Les vaisseaux franais 150 Le Soleil dOrient

    154 Les jonques chinoises 156 Le Vung Tao 159 Le Tek Sing

    162 Les navires amricains 164 Le Central America

    170 Les navires modernes 172 Le Laurentic 176 LEgypt 179 Le Niagara 183 LEdinburgh

    Tek Sing

    Geldermalsen

    Vung Tao

    Flor do Mar

    Soleil dOrient

    Cinque Chagas

    Egypt

    Laurentic

    La Girona

    Niagara

    San Jos

    Trsor des tsars

    Trsor nazi

    Les TempliersRennes-le-Chteau

    Les Wisigoths

    Troie

    Toutankhamon

    Les Incas

    Edinburgh

    NS de la Concepcin

    NS de Atocha

    Grosvenor

    NS de las Maravillas

    Central America

    Sommaire

    Baie de Vigo

  • Au xixe sicle, le monde savant considre depuis longtemps que les rcits de lIliade du pote grec Homre sont de pures inventions et des visions potiques. Un homme, cependant, va sacharner dmontrer le contraire et prouver que lancienne cit de Troie (1 300 av. J.-C.) a bien exist. Il sappelle Heinrich Schliemann. Vritable aventurier autodidacte ayant touch mille mtiers, il va favoriser la naissance dun mythe, celui du chercheur de trsors lesprit pionnier, du hros romantique accomplissant sa vocation darchologue malgr lhostilit de la communaut scientifique.

    (vers 1300 av. J.-C.)

    TROI

    E

    LE TRSOR

    DE

    Pages prcdentes : Adorateurs gravissant les marches du temple de Pachacamac (Prou).

    Ci-dessus : Carte du monde tablie vers 1000 av. J.-C., daprs les textes dHomre.

    gauche : Cassandre prdit la ruine de Troie, devant Priam et Pris enfant (peinture murale, Pompi).

  • Le 18 mars 1314, Jacques de Molay, g de soixante et onze ans, Grand-Matre de lordre des Templiers, et les dignitaires Hugues de Pairaud, visi-teur gnral de lOrdre, Geoffroy de Charnay, prcepteur de Normandie et Geoffroy de Gonneville, commandeur dAquitaine, sont amens de leur cachot jusque sur le parvis de Notre-Dame de Paris pour entendre le verdict de leur procs. Ils sont condamns la prison vie. En entendant cette sentence, quils jugent inique, car le roi leur avait promis la libert contre leurs aveux, Jacques de Molay dabord, puis Geoffroy de Charnay, se mettent haranguer la foule pour protester de leur innocence et de celle de leur Ordre, affirmant que leurs aveux leur ont t soutirs par la torture et crient la machination. Ils sont aussitt dclars relaps et un bcher est dress sur lle aux Juifs, lextrmit occidentale de lle de la Cit aujourdhui square du Vert-Galant , o ils sont conduits vers la fin de la journe. Le roi a prvu de faire brler les deux Templiers petit feu . Pour ce faire, on installe seulement un stre de bois pour chacun des condamns, ces deux derniers tant garrotts par une chane deux grosses poutres de chne imbi-bes deau, prleves aux estacades damarrage de la Seine.

    Mais le pouvoir et la richesse des Templiers contribuent les rendre impopu-laires, et de terribles rumeurs commencent circuler sur leurs murs : on les accuse de renier le Christ, dadorer une idole lucifrienne barbue, appele Baphomet, de cracher, duriner sur le crucifix et de le profaner, de pratiquer la sodomie, de recevoir, lors de leur initiation, un baiser sur la bouche, sur leur postrieur nu, sur le nombril et sur leur sexe

    Le roi Philippe le Bel et Guillaume de Nogaret, chancelier du royaume, d crtent larrestation des Templiers Maubuisson, le 14 septembre 1307 : tous les sn-chaux et baillis du royaume reoivent lordre crit de se tenir prts et en armes pour intervenir. laube du vendredi 13 octobre 1307 (do la superstition lie au nfaste vendredi 13), plus de deux mille Templiers sont arrts en France et dans toute lEurope. Le Grand Inquisiteur de France livre immdiatement cent trente-huit Templiers la torture de lInquisition. La plupart reconnaissent les charges pesant contre eux, mais beaucoup rsistent et meurent dans dhor-ribles souffrances. En mai 1310, cinquante-quatre Templiers sont brls vifs, Paris, et cinquante-neuf des cent trente-huit Templiers torturs montent sur le bcher. Les autres sont remis en libert.

    Ci-contre : Une page de texte affrente au procs des Templiers.

    Ci-dessous : Jacques de Molay (1243-1314) dans son cachot.

    En bas : Excution de Jacques de Molay et de Geoffroy de Charnay, in Chronique dite de Baudouin dAvesnes (xve sicle).

    Ci-dessous : Convoqu par le pape Clment V, le concile de Vienne (octobre 1311-mai 1312) souhaite mettre fin lordre des Templiers. Peinture de Giovanni Battista Speranza (xviie sicle)

    27les trsors terrestres26 Le trsor des Templiers

  • Neuf ans scoulent et les amis retournent la fosse avec, cette fois, des finances et de la main-duvre. Ils trouvent encore des plateformes de rondins douze, quinze et dix-huit mtres. Cette dernire plateforme est scelle avec de la fibre de noix de coco et du mastic. vingt et un mtres, ils dcouvrent une plateforme en chne suivie dune autre, vingt-quatre mtres, scelle comme celle davant. vingt-sept mtres, ils aperoivent une dalle paisse en pierre qui, visiblement, nest pas du pays et qui porte une inscription grave indchiffrable. Plus tard, linscription est traduite : quarante pieds dessous, deux millions de livres sont enterrs. Quand la pierre est enleve, les ouvriers dvoilent une dixime couche de bois plus paisse que les autres et qui couvre toute la surface du puits. Convaincus que le trsor est juste en dessous, ils continuent de creuser mais, une fois la nuit tombe, ils sarrtent. De plus, trangement, la fosse commence se remplir deau. Quand les ouvriers reviennent le lundi matin, ils sont surpris de dcouvrir la fosse inonde jusqu dix mtres de la surface. Toutes leurs tentatives pour pomper leau restent vaines ; le niveau de leau reste inchang. Aprs avoir essay plusieurs fois de trouver un moyen daccder au trsor, ils aban-donnent, souponnant le puits dtre reli la mer par un tunnel.

    Les Templiers disposent de trs anciennes cartes appartenant lordre de Cala-trava, qui a accueilli un grand nombre dentre eux aprs leur dissolution. Il est prouv que Christophe Colomb a consult ces cartes dans la Tesouraria, biblio-thque secrte du roi du Portugal. Une copie a t retrouve, en 1929, au muse de Topkapi, Istanbul. Elle a appartenu lamiral turc Piri Ibu Haji Mehmed, surnomm Piri Res (Res signifiant amiral), qui commandait la flotte ottomane en 1550 et qui a reconnu avoir obtenu ces relevs en combinant plusieurs cartes trs anciennes de la bibliothque de Constantinople. Cette carte se rvle tout fait extraordinaire car, en plus dindiquer les contours prcis de lAfrique occidentale et des Amriques centrale et du Sud, elle fait apparatre des terres inconnues au xvie sicle, comme lAntarctique qui na t dcouvert quen 1818 ! Le Groenland est reprsent comme assis sur trois les distinctes, ce qui a t confirm par des sondages effectus par Paul-mile Victor ! Cette carte serait la seule part