Un nouveau titre pour un nouveau concept

  • Published on
    04-Jan-2017

  • View
    216

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

  • Imagerie de la Femme 2005;15:121-122 ditorial 121 Masson, Paris, 2005

    ditorial

    Un nouveau titre pour un nouveau concept

    CorinneBalleyguier 1, KarenKinkel 2 et toute lquipe de rdac-tion1. Service de Radiodiagnostic, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France.2. Clinique des Grangettes, Chne-Bougerie, Suisse.

    Aujourdhui, la revue Le Sein devient Imagerie de laFemme !

    Pourquoi changer la politique ditoriale dune revuequi a port trs haut limage de la snologie franaise,pionnire sil en fut ? Limagerie de la femme existe-t-elle ? Ne sagirait-il pas plutt de deux spcialitsdiffrentes ? Lune, la snologie, ne suscite-t-elle pas unetelle collaboration entre spcialistes que lon a parfois dumal savoir qui est le mdecin, le radiologue, sans parlerde loncologue, du radiothrapeute et du chirurgien ?Lautre, nest-elle pas un lieu ou chaque spcialit trouvenaturellement sa place, le mdecin, le chirurgien, le radio-logue, en sachant que lchographiste et le spcialiste delIRM ne sont pas forcment les mmes ?

    Malgr ces apparentes diffrences, il est vident quilexiste un lien logique entre ces centres dintrt.

    Les malades dabordQuelle est la femme qui ne souhaiterait tre prise en

    charge par une quipe comptente pour les divers inci-dents et accidents de sa vie : la pathologie mammaire bni-gne et pelvienne qui atteignent si fortement la qualit devie ? chaque ge ses plaisirs ? chaque ge aussi ses pr-occupations. La crainte du cancer du sein ou des cancersgyncologiques, dont la frquence inquite logiquementplus dune femme, sans parler des problmes de toutesnatures, de lorganique au psychologique, font quunefemme, comme tout patient, aime trouver chez sonmdecin une personne capable de la considrer dans sonintgralit plutt que comme un tre morcel.

    Ce journal tentera dtre une des rponses pour tous ceux qui prennent en charge la femme

    dans toutes ses diversits

    Les mdecins ensuite : en pratique quotidienne, beau-coup de gyncologues prennent en charge les problmes

    du sein et du pelvis. Napprcieraient-ils pas davoircomme interlocuteur un spcialiste dimagerie uniquecomptent dans les domaines qui font sa vie quotidienne ?

    Les spcialistes de limagerie aussi : la snologie abeaucoup volu, sest structure, standardise, a promuun langage commun, dvelopp ses arguments pour deve-nir une proccupation de sant publique. Limagerie dupelvis traite de sujets difficiles, dans lesquels la prventionle dispute la thrapeutique. La sant publique ny est pastrangre.

    Certains dentre nous ont t des pionniers ; avant lesuns et plus fortement que les autres. Avec la conviction quia fait quon les entendent, ils ont proclam limportance delimagerie de la femme. Leur trace ne sefface pas, et cestpourquoi le comit de rdaction de la revue est honor queplusieurs aient accept de cautionner ce projet. Nous yreviendrons.

    Un projet au service des lecteursTous ceux qui au quotidien assument ces diverses

    tches savent combien elles sont difficiles. Le combat de lacomptence est quotidien, le risque professionnel plane enpermanence. Comment stonner quils recherchent laformation de qualit laquelle ils ont droit, eux et leursmalades.

    Ce journal proposera des rponses tous ceux quiprennent en charge la femme dans toutes ses diversits.

    Il veillera en prsenter lensemble des aspects (sein,pelvis, mnopause, obsttrique) dans une proportionrefltant leur exercice quotidien et leurs proccupationsmajeures.

    Vers limagerie de la femme dans sa polydisciplinarit

    Les investigations radiologiques du corps fmininont volu de lge de pierre au XXIe sicle avec toutela complexit et la diversit des techniques dinvestigation

  • 122 Un nouveau titre pour un nouveau concept

    propre la radiologie. Limagerie de la femme suit,accompagne et anticipe parfois le progrs thrapeutiquedes pathologies gyncologiques. En devenant plus com-plexe, elle ne fait que renforcer la ncessit de maintenir lapolyvalence autant que possible et le dialogue toujours entre les divers acteurs. Une mission fonda-mentale est de ne pas laisser se construire la Tour de Babeldans laquelle chacun parlerait son langage, trs clair pourses pairs, mais obscurs pour ceux qui pourtant partagent laprise en charge de cet tre humain.

    Le sein apprendra au pelvis la culture de la qualit, de la rigueur, de la sant publique. Le pelvis apprendra au sein le polymorphisme,

    les nouvelles techniques dimagerie morphologique et fonctionnelle

    Le dveloppement de limagerie de la femme enFrance, en Europe et dans le monde reste une ide neuve.Cest dans ce contexte, quil est devenu indispensable pourle radiologue et le gyncologue-obsttricien dapprofondirleurs connaissances sur loutil le mieux adapt la questionclinique pose, dappliquer correctement la bonne techni-que et dadapter son compte rendu aux nouvelles exigencesthrapeutiques. Lutilisation accrue de limagerie en cou-pes par scanner ou IRM saccompagne dun besoin perma-nent dapprendre interprter plus finement les imagesafin que le rsultat facilite les dcisions thrapeutiques.

    Le sein apprendra au pelvis la culture de la qualit, dela rigueur, de la sant publique. Le pelvis apprendra ausein le polymorphisme, les nouvelles techniques dimage-rie morphologique et fonctionnelle. Cette revue, qui lesrunira, en sera le vecteur.

    Son but est donc doffrir une formation complte danstous les secteurs dimagerie de la femme, que ce soit pourla partie radiologique traditionnellement la plus dvelop-pe, la snologie, ou la gyncologie, lobsttrique et lesautres explorations de la mnopause telle que lostodensi-tomtrie.

    Instruisons-nous et crons une rubrique que nous inti-tulerons Passerelle clinique . Cette rubrique a pourambition dtre un vritable lieu dchanges entre les clini-ciens et les radiologues, tant pour informer les radiologuesdune nouvelle technique thrapeutique que pour leur pr-ciser quelles sont les attentes des cliniciens vis--vis dunenouvelle technique dimagerie.

    Limagerie du pelvis fminin et du sein se rclame delavance technologique et des mthodes diverses autantque concurrentes ou complmentaires. Retenons cetenseignement pour en proposer une rubrique Mise aupoint qui aidera se familiariser avec les exigences impo-ses par les nouvelles technologies.

    lheure de la mdecine base sur la preuve (EvidenceBased Medicine) sur laquelle on ne peut plus aujourdhuifaire limpasse, lutilisation accrue de nouvelles technolo-gies requiert une qualit et une validation irrprochables,alimentant la production de standards de qualit de portefranaise ou europenne.

    De nouvelles rubriques pour de nouveaux enjeuxCest dans cet esprit dutilit clinique, dexigence tech-

    nique et dinterprtation que nous proposons daccompa-gner nos lecteurs dans leur aventure fascinante quest lapratique de limagerie de la femme.

    Des rubriques volontairement pratiques, telles que Cas clinique , Quel est votre diagnostic ? , Corrlation anatomo-radiologique ou Actualittechnique , seront rgulirement proposes. Une placeimportante sera donne une revue bibliographiqueactualise et commente, car limagerie de la femme vo-lue de plus en plus vite.

    Une nouvelle quipe pour de nouveaux dfisNous avons voulu que le Comit de rdaction inclut

    des radiologues et des gyncologues dhorizons et de pra-tiques varis, provenant dHpitaux Universitaires ou non,de Centres de Lutte Contre le Cancer, des Hpitaux Mili-taires et du Secteur Libral. Chacun apportera sa visionoriginale de limagerie de la femme. La nouvelle quipescientifique et ditoriale sest volontairement, lheure delEurope, tourne vers les pays francophones, en incluantdes radiologues, gyncologues et spcialistes de Suisse, deBelgique, du Qubec, ou du pourtour mditerranen.Enfin, une place particulire de Conseillers de la Rdac-tion a t rserve des spcialistes reconnus en Francedepuis longtemps pour leur action pour le dveloppementde limagerie de la femme. Un nouveau look , plusmoderne, plus color, accompagne cette nouvelle formulede revue ; trois pictogrammes reprsentant chacun unvolet de limagerie de la femme (Sein, Pelvis, Obsttrique)seront placs en tte de chaque article, ce qui permettra unreprage facile pour le lecteur. Si certains se laisseront gui-der par leur domaine de prdilection, nous aurons russinotre pari si nous donnons le got de nombreux lecteursde sintresser lensemble du contenu rdactionnel.

    Un pari sur lavenirLa revue Le Sein volue. Elle senrichit. Sans renier son

    histoire, elle accompagne aujourdhui la naissance dunjournal plus polyvalent qui portera le plus haut possible lescouleurs de limagerie de la femme, comme elle a su lefaire avec la snologie.

Recommended

View more >