Zeneca diagnostics devient AstraZeneca diagnostics

  • Published on
    03-Jul-2016

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>ne nouvelle fusion est intervenue dans le domaine de Iindustrie </p><p>pharmaceutique et du diagnostic in vitro : celle du laboratoire </p><p>britannique Zeneca (53,5 % des parts) et des faboratoire suedois </p><p>Astra (46,5 o/o), officialike le ler juin 1999. Le nouveau groupe ainsi </p><p>tree se retrouve au 3e rang de Iindustrie pharmaceutique mondiale. </p><p>Avec /accord anglo-suedois, Zeneca Diagnostics devient done Astra- </p><p>Zeneca Diagnostics, dont la filiale et le recrutement francais sont en </p><p>tours de constitution. </p><p>Zeneca Diagnostics a developpe une technologie de diagnostic origi- </p><p>nal, /a gamme de tests Elucigene p&amp;s-a-analyser, bases sur /a </p><p>methode ultrasensible de /ARMS (amplification refractory mutation </p><p>system : systeme de mutation refractaire par amplification), pour detec- tion de mutations ponctuelles ou de petites mutations. Les r&amp;u/tats </p><p>sont visualises en gel dagarose. Materiels necessaires : un thermocy- cleur, une microcentrifugeuse et un systeme defectrophorese en gel. </p><p>Zeneca Diagnostics a annonce en fevrier 1999 Iagrement de IAgence </p><p>du medicament (AFSSAPS) du test Nucigene de diagnostic genetique </p><p>des mutations responsables de /a mucoviscidose (Elucigene CF 12). </p><p>La gamme Nucigene offre en outre actuellement un test de carence </p><p>en alpha- 1 -antitrypsine et un test de detection de la mutation K-ras. </p><p>(314-l) </p><p>uant est un spectrophotometre combinant les possibilite de </p><p>W//visible a celle dun lecteur de microplaques. II effectue des </p><p>balayages de spectre de 200 a 999 nm sur des microplaques de 24, </p><p>48, 96 et 384 puits et cuves. II est fourni avec un logiciel de </p><p>33 programmes ouverts et de 27 tests pre-programmes. </p><p>Le Powerwave-X est un spectrophotometre UV/visible a double </p><p>faisceaux effectuant des balayages de spectre de 200 a 999 nm, et </p><p>associe Iui aussi les avantages dun spectrophotometre UV/visible a </p><p>ceux dun lecteur de microplaques traditionnel sans avoir recours aux </p><p>plaques quartz. II peut etre connecte a un automate pour une plus </p><p>grande autonomie. </p><p>(314-2) </p><p>e test Quanta LiterM Transglutaminase de tissu /NOVA est une </p><p>technique ELISA qui permet le dosage serique in vitro des anti- </p><p>corps anti-transglutaminase de fissu. Cet antigene tres recemment </p><p>identifie est celui reconnu par /a technique classique dimmunofluores- </p><p>cence de detection des anticorps anti-endomysium sur coupe dceso- </p><p>phage de singe, marqueur fe plus specifique de /a maladie caeliaque. </p><p>Ce test, associe a /a recherche des anticorps anti-gliadine /gA et /gG </p><p>a /aide des QUANTA LiterM Gliadine fgA et QUANTA LiterM Gfiadine </p><p>IgG /NOVA, vous permet un diagnostic dexclusion de /intolerance au </p><p>gluten en cas de negativite et un diagnostic de confirmation en cas de </p><p>positivite de Iun de ces trois marqueurs. </p><p>La maladie coefiaque touche environ 0,3 % de /a population et, de ce </p><p>fait, est un probfeme de Sante publique. </p><p>Chez /ad&amp;e, par exemple, cette maladie sexprimant de maniere frus- </p><p>te, egare longtemps le diagnostic et evolue dans 70 % des cas vers le </p><p>cancer du grele. </p><p>Le test serologique est, se/on diverses publications, une alternative non </p><p>invasive et moins inconfortable que /es biopsies gastriques sous endo- </p><p>scopie, ceci tant pour le diagnostic que pour le suivi des patients sou- </p><p>mis au regime strict sans gluten, celui-ci etant present dans certaines </p><p>cereales. (314-3) </p><p>70 </p><p>ux termes dun accord entre Microgenics Corporation (Etats- </p><p>Unis) et Olympus Europe (Hambourg), ce dernier devient distri- </p><p>buteur en Europe, y compris en France, des tests CEDIA. I/ sagit </p><p>dune gamme de 28 tests dimmuno-analyse pour le depistage des </p><p>drogues, la surveillance therapeutique des medicaments et le </p><p>diagnostic thyrordien bases sur le brevet CEDlA permettant un dosa- </p><p>ge immuno-enzymatique en phase homogene faisant appel a /a tech- </p><p>nologie de /A DN recombinant. </p><p>Les tests CEDlA sont utilisables sur /es automates Olympus ou sur </p><p>/es automates Hitachi. Cet accord rend /a technologie CEDlA </p><p>(marque deposee Roche Diagnostic) accessible a un plus grand </p><p>nombre de laboratoires en Europe. </p><p>(314-4) </p><p>e test Quantikine ARNm est une nouvelle methode permettant de </p><p>quantifier IARN messager specifique dune cytokine a faible </p><p>concentration, sensible, specifique et precise. Cest une methode de </p><p>microtitrage colorimetrique realisable en moins de 5 h avec la meme </p><p>sensibilite que le Northern Blot. </p><p>Le kit comporte deux parties : un kit de base, contenant la quantite necessaire de </p><p>reactifs (diluants, </p><p>conjugue, substrat, </p><p>pla-que de capture, </p><p>plaque dhybrida- </p><p>tion) pour la reali- </p><p>sation de 96 tests, </p><p>et un kit cytokine- </p><p>specifique permet- </p><p>tant de realiser </p><p>100 tests (calibra- . _. </p><p>teurs, sondes cytokines-specifiques). </p><p>Le resultat quantitatif est Iu en densite optique sur lecteur de micro- </p><p>plaques classique a 490 nm en 30 min. Les kits disponibles actuelle- </p><p>ment : IL-lp, IL-2, IL-6 ; A venir : GAPDH, IFNy, 11-10, TNFa (hornme), IFNy, IL-1 8, 11-2, TNFa (souris). Des echantillons specifiques de diffe- </p><p>rentes cytokines peuvent etre testes sur la meme microplaque (image </p><p>ci-contre). </p><p>(314-5) </p><p>e CombiPrep Gilson a/lie /es performances des preparateurs </p><p>dechantillons et des collecteurs de fractions a la flexibilite des </p><p>systemes en HPLC. /I permet Ianafyse a haute cadence de grandes </p><p>series de produits de synthese en HPLC ou LCIMS et peut atteindre </p><p>une capacite de 12 microplaques standard ou a puits profond, soit un </p><p>total de 7 152 puits. Systeme adapte aux applications en chimie </p><p>combinatoire, pour une tracabilite optima/e, analyse et purification </p><p>sont pilotees par un logiciel unique : UniPoint, qui permet un suivi graphique. Pour injecter un echantillon, il suffit de selectionner un </p><p>puits sur /&amp;ran. </p><p>Le logiciel 735 sous Windows 95 et NT4 est un systeme </p><p>informatique multitaches concu pour automatiser /es preparateurs </p><p>Gilson serie XL, preparations simples ou complexes, injections </p><p>dechantillons, extraction so/ide//iquide. Facile a mettre en oeuvre </p><p>avec flexibilite graphique et visualisation de taches pre-enregistree </p><p>sous forme dicones. </p><p>(314-6) </p><p>Pour de plus amp/es renseignements : dcrire li la Revue en rappelant la dftkence. </p><p>Revue Franpise des Laboratoms, juin 1998, No 314 </p></li></ul>