Baromètre de la microfinance Acted

  • Published on
    19-Jan-2015

  • View
    1.737

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

<ul><li> 1. BAROMTRE Soutenu par : 1 re E d i t i o nLA MICROFINANCE 2010DEditorialFrdric RousselFondateur dACTED 58% des Franais dclarent nepas connatre la microfinance, etseuls 7% savent prcisment dequoi il sagit. Pourtant, ils sont 72% souhaiter que le microcrdit sedveloppe en France, et prs de20% pourraient prter un orga-nisme de microcrdit. Ces chiffres,extraits du sondage exclusif effec-tu pour ce baromtre, confirmentque, aprs un dveloppement spec-taculaire ces 15 dernires annes,la microfinance, consacre par unprix Nobel au Professeur Yunus en2006, devient populaire en France,mais y reste encore mal comprise. Il nous a donc sembl utile, loccasion du 3me forum Conver-gences 2015, de prparer un pre-mier baromtre de la microfinance,avec un triple objectif : dabord,apporter une contribution au chif-frage de leffort franais dans lamicrofinance, aussi bien dans les Gwenn Dubourthoumieupays du Sud quen France ; faire unpoint sur son image dans lopinionpublique ; enfin, clairer certainsde ses aspects les plus significatifs. Le premier objectif est donc deconsolider la contribution des ac-teurs franais la microfinance.Les chiffres montrent que les fi-nancements pour le Sud, aprs unecroissance rapide, plafonnent en dfinition de la microfinance L2009 270 M, un total modeste lchelle mondiale. En France parcontre, le microcrdit acclre sa a microfinance est leOr un nombre considrable dentre aussi dinstruments dpargne, de ser-certaine mesure des chocs extrieurs.croissance, puisque le total des moyen de mettre deseux nont toujours pas accs desvices de transfert de fonds et dassu-La microfinance permet aux mnagesmicrocrdits professionnels extra- systmes financiers au services financiers de base (...).rances (...). pauvres de ne plus avoir lutter aubancaires et personnels a presqueservice des pauvres Les pauvres ont besoin de toute La microfinance est un instru- quotidien pour simplement survivretripl en 3 ans, atteignant 63 M en nayant pas accs auxune gamme de services financiersment puissant de lutte contre lamais de faire des plans pour lave-2009.institutions financiresclas-et non pas seulement de prts (...).pauvret. Laccs des services fi-nir et dinvestir afin damliorer leur Limage dune microfinance quisiques. Les pauvres constituent la Selon la situation dans laquelle ils se nanciers viables permet aux pauvres nutrition, leurs conditions de vie, etdevient populaire, mais reste en-vaste majorit de la population dans trouvent, les pauvres peuvent avoir daccrotre leurs revenus, de se doterla sant et lducation de leurscore mal comprise, se reflte dans la plupart des pays en dveloppement.besoin non seulement de crdits, mais dactifs et de se protger dans une enfants (...).les sentiments quelle inspire. 70%Extraits de : Principes cls de la microfinance, CGAP, 2007des personnes interroges pensentque le microcrdit aide ses clientset pourtant 47% pensent quelle aun impact limit, 33% quelle peutmme tre dangereuse. Une ambi-git qui est au fond le reflet de la EntretienSondage Ipsosdualit de la microfinance, entreperformance sociale et financire. Nous avons donc fait appel des experts et praticiens pourclairer ltat de la microfinanceMaria Nowakaujourdhui, avec son potentiel,Prsidente de lAdieses succs mais aussi ses risques.Des contributions qui sont autantde directions vers lesquelles aller PRoPos RecueiLLis PaR Romain JolyadRieN de TRicoRNoT,et favoriser une ncessaire conver- Le MoNde ecoNoMiegence des initiatives et des res-sources. Nous remercions chaleureuse-Yannick Derennesment les membres du comit depilotage du baromtre, et sommesreconnaissants aux acteurs fran-ais de la microfinance qui ont ac- Les besoins non couvertscept de participer cette enqute.En esprant que cette publicationrestent, pour le crdit apportera un clairage utile sur lamicrofinance franaise et suscitera la cration notamment,Que pensent les Franaisimmenses. de la microfinance ?des vocations, nous vous souhai-tons une bonne lecture et vous don-nons rendez-vous dans un an pourla deuxime dition. vvvlire page 12 vvvlire page 2 et 3 La microfinance et la lutte contre la pauvretvp. 2 Quelles limites la drive de la microfinance ?vp. 3 Enqute : les investissements dans les pays en dveloppement (PED)vp. 4 Taux dintrt, une question dethnocentrisme ?vp. 5 Enqute : les oprateurs et acteurs intermdiaires franais dans les PEDvp. 6 La microfinance face aux conflits et aux catastrophes naturellesvp. 7 Enqute : la microfinance en France en quelques chiffresvp. 8 Les nouvelles ambitions de lpargne solidairevp. 8 Quand le web sempare du microcrdit !vp. 10 Aller plus loinvp. 10</li></ul><p> 2. 2. 3.Soutenu par : Soutenu par : BAROMTRE DE MICROFINANCE 2010 LA BAROMTRE DE MICROFINANCE 2010LASondage IpsosQue pensent les Franais de la microfinance ?La notorit de la microfinance et du microcrdit Est-ce que la microfinance est une solution pour lutter Les Franais veulent que le microcrditen France contre la pauvret et lexclusion ? Comment ? Prts sengager ? se dveloppe davantage en France...Personnellement, avez- Personnellement, Plus prcisment, daprs ce que vous en savez, diriez-vous que pour lutter contre la dans les 12 prochains mois, envisageriez-vous de donner ou pr- Pensez-vous que le systme du microcrditvous dj entendu parler avez-vous dj entendu pauvret et lexclusion dans le monde, la microfinance apparat comme une solution ?ter de largent un organisme qui octroie des microcrdits des devrait se dvelopper aussi destinationde la microfinance ? parler du microcrdit ?(cit au total, deux rponses possibles)personnes aux revenus modestes qui nont pas accs au circuit des personnes pauvres ou exclues sociale-financier classique ? ment ou sans emploi vivant en France etInnovante n Invits qualifier la microfinance qui souhaitent crer et/ou dvelopper une41% activit? 7% au regard de ses objectifs de lutteSduisanteS/T rponsescontre la pauvret et lexclusion dans2% 22%32% le monde, les Franais mentionnent positives n Un Franais sur cinq (18%) 29%au total davantage de rponses posi-Efficace72% 16%serait prt donner ou prter 34%tives (72%) que ngatives (65%). Cest 30% de largent un organisme oc- 9% 58% 35%notamment une solution juge inno- troyant des microcrdits, une 19%Limite47%vante (41%), sduisante (34%) et effi- proportion qui slve 29% par-cace (32%). Toutefois, prs dun Fran-S/T Oui 20%49%mi ceux qui connaissent ce sys-ais sur deux indique galement quilDangereuse 33% S/T rponses sagit dune solution limite (47%),18%tme. Les personnes de plus de S/T Oui ngatives 52% 45 ans ainsi que les catgoriesvoire dangereuse (33%). Cependant, sociales aises sont galement 72%Sans impact 12% 65% parmi les plus familiers avec le mi-S/T Non52% un peu plus nombreuses envi-crocrdit, les rponses positives sl-82%sager une telle action.S/T Non Sous Total (S/T) Oui S/T Oui vent 83%, alors quil ny a que 54% de28%Total suprieur 100, deux rponses possiblesrponses ngatives. 42%71%Ce constat se retrouve dans lesOui, certainement Non, probablement pasPour chacune des propositions suivantes, dites-moi si elle correspond tout fait,jugements dtaills lgard du mi-Oui, probablement Non, certainement pascrocrdit : les principes fondateursOui, tout fait Non, plutt pasplutt, plutt pas ou pas du tout ce que vous pensez ?Oui, et vous savez prcisment de quoi il sagitsont largement approuvs, mais lesOui, pluttNon, pas du toutarguments contre cette solution neOui, mais vous ne savez prcisment de quoi il sagit Le microcrdit responsabilise ses bnficiairessont pas pour autant vincs. Ainsi,Qui doit financer ?Nonen leur donnant les moyens de subvenir24% 46% 20% 9% 1% 70% des Franais considrent que leeux-mmes leurs besoinsmicrocrdit responsabilise ses bnfi-a votre avis, qui doit financer la microfinance ? n Prs de trois Franais sur quatre (72%) pensent que le mi-Le microcrdit permet aux personnes les plusciaires en leur donnant les moyens de crocrdit devrait se dvelopper galement en France, dontn Le terme microcrdit bnficie dune notorit nettement plus leve que16%46%24% 14% subvenir eux-mmes leurs besoins20% qui en sont tout fait convaincus. Les personnesque le terme microfinance, et dans lesprit de nombreuses personnes, lesdmunies de sortir de la pauvret Le grand publicet 62% indiquent quil permet aux per-ayant entendu parler de ce systme sont encore plus nom-deux notions se confondent. Ainsi, lorsquon demande aux Franais silsont dj entendu parler de microfinance, moins dun Franais sur deux r- Le microcrdit est une solution dangereusesonnes les plus dmunies de sortir de 22% breuses souhaiter son dveloppement en France (80%).car cela consiste prter de largent des22%28%29% 21% la pauvret. Mais dans le mme temps,n A limage du modle de micro- Loctroi de microcrdits est peru comme dautant pluspond par laffirmative (42%) et 7% savent prcisment de quoi il sagit. En re- ils sont assez partags sur certains crdit en France, les Franais ncessaire que deux Franais sur trois (64%) estiment quilpersonnes qui ne sont pas solvables Le secteur privvanche, lorsquon leur demande sils ont dj entendu parler de microcrdit,effets de ce systme, 50% estimant jugent que la microfinance doitleur serait difficile dobtenir un crdit pour dvelopper oules rponses sont plus tranches : cest le cas de 71% des interviews, dontque cest une solution dangereuse car43% tre fond sur un partenariatcrer une activit en France. Cest encore plus le cas desLe microcrdit applique des taux dintrt22% qui indiquent savoir prcisment de quoi il sagit. trop levs 17% 29% 40% 14%1% elle consiste prter de largent des entre le secteur public et le sec- employs (69%), des ouvriers (71%). Ces chiffres montrentpersonnes non solvables et 46% indi-Le secteur publicteur priv. quel point laccs au crdit parat difficile aux Franais Fiche technique : Sondage effectu par Ipsos pour ACTED auprs de 1 049 personnes,quant que ce type de crdit appliquedans leur ensemble, alors mme quils ne sont pas tous dansconstituant un chantillon national reprsentatif de la population franaise ge de16 ans et plus. Enqute ralise par internet entre le 9 et le 13 avril 2010. Tout faitPluttPlutt pasPas du tout Nr des taux dintrt trop levs. 58% Total suprieur 100, plusieurs rponses possibles des situations de grande prcarit.GlossaireLa microfinance : un outil efficace comment concilier n Accompagnantsde lutte contre la pauvret ? rentabilit et impact social ? Personnes qui font un accompagnement professionnel des micro-entrepreneurs dans une ou dans plusieurs tapes du crdit (crationdentreprise, analyse budgtaire, etc.). En France, laccompagnement estune composante importante du microcrdit ; il peut sagir dune actionbnvole ou dune activit professionnelle.lautonomie des femmes. Des tudes rponse la question du dveloppe- gnral sur des activits de survietionnels. Ainsi, la dfinition de tellesEn une trentaine dannes seulement,sur les IMF BRAC au Bangladesh oument. Cette question est en effet tri-(petit commerce, activit de trans-Les institutions de limites ne doit en aucun cas faire fuir n Bnficiaires ou clientsla microfinance a atteint une chelle remarquable : FOCCAS en Ouganda en tmoignent. butaire aussi des politiques publiques, formation sommaire) offrant peu de microfinance (IMF)les capitaux privs.Les clients de la microfinance sont des micro-entrepreneurs, en gnralCependant, sur ce thme, les tudesdu progrs des liberts, de lquit despossibilits dexpansion et de cra-Mais personne ne semble prt des personnes pauvres et exclues des systmes financiers classiques.plus de 150 millions de personnes exclues des sont moins unanimes : les rsultatsrgles du commerce mondial, etc.tion demplois. Sil est vrai qu court sadressent traditionnelle- prendre la responsabilit de la dfini-systmes bancaires classiques ont aujourdhui portant sur lIMF First Macro Bank Aprs deux dcennies denthou-terme, des millions de personnes ment aux personnestion de limites claires, mme indica- n Centrale des risquesaux Philippines ne parviennent pas siasme, on pointe davantage au- nont pas accs lemploi salari ettives, certainement frein par laspect Organe indpendant qui collecte et partage des informations suraccs des services financiers comme montrer, court terme, un impact si-jourdhui les limites de la microfi-trouvent auprs de la microfinance dites vulnrables car prilleux de lexercice.lhistorique des crdits et les habitudes de remboursement des individus.le microcrdit ou lpargne.gnificatif dans ces domaines.nance et de son impact sur les clients. un appui ncessaire pour survivre, issues des populations Aujourdhui, tous les acteurs de laIl sert notamment aux banques, qui vrifient ainsi la solvabilit des clientsL Au-del de limpact sur les clients,Certaines critiques soulignentla microfinance doit galement son microfinance - publics comme privs potentiels. Pour la microfinance, ce systme est trs important, maisobserve-t-on un impact plus global delutilisation de microcrdits pour deschelle contribuer au renforcement les plus pauvres- se disent convaincus de limportancerarement mis en place.es microcrdits permettentfrents continents, ont montr un im- la microfinance sur le dveloppement investissements non-productifs. Cet du tissu dentreprises formelles endun pays.de prserver linstrument de lutten Crdit pour lamlioration de lhabitat (produitPaux clients de dmarrer oupact significatif sur lamlioration de dune rgion, dun pays ? La microfi-argument nest que trs partiellement proposant des services plus adaptscontre la pauvret que peuvent trede faire prosprer leur ac- la situation conomique des clients.nance favorise la bancarisation de lavalable dans la mesure o il est sou- aux PME. les IMF. Devant un tel consensus, les de microfinance) William Danielstivit : le plus souvent ilsA titre dexemple, au Bangladesh, une population et lon estime que les IMFvent artificiel, dans les conomies en Enfin, si la microfinance nest pasourtant, les taux dintrtacteurs ne peuvent pas faire lcono- Prt individuel dun montant peu lev, long terme et taux bas, pourfinancent lavance dargent tude mene auprs dun chantillon reprsentent jusqu 5% de la collecte dveloppement, de sparer consom- un outil adapt pour les plus pauvres des microcrdits qui leurmie dun raisonnement approfondi au construire ou rnover le logement petit petit en fonction des besoins etncessaire pour acheter les marchan-de plus de 5 000 mnages a montr dpargne et 10% du crdit lco-mation et activit conomique des pauvres qui cherchent avant sont attribus sont sou- cas par cas, qui permettra dtablirdes capacits financires du client.dises de la micro-entreprise - cest-- que les clients de lIMF BRAC, plus nomie dans certains pays. Dans ces puisque les mmes biens (four, rfri- tout satisfaire des besoins vitauxvent levs : si la moyennelquilibre entre un juste niveau dedire le fonds de roulement -, parfois pauvres lorigine que les non-clients conditions, il est clair que la microfi- grateur, etc.) sont souvent utiliss et manquent du minimum de stabi-se situe aux alentours detaux factur au client et une rentabi-n...</p>