Les Self Help Groups Indiens PréSentation

  • Published on
    05-Jul-2015

  • View
    399

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<p>SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUD</p> <p>SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUD</p> <p>Adrien Pujol 01/12/081Dfinitions et commentaires</p> <p>Qualits et motivations</p> <p>Le SHG et son environnement</p> <p>Etude de cas: observations sur le terrain</p> <p>Annexes: Les SHG compars aux groupes de solidarit de type Graamen </p> <p>Sources et bibliographies</p> <p>22/11/20082SOMMAIRESELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUD2SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDGroupes dune vingtaine dpargnants et demprunteurs, principalement des femmes vivant en milieu rural.</p> <p>Ces groupes sont crs pour permettre laccs des outils financiers institutionnels: pargne et crdit. Ils ont pour objectif de donner des ressources financires mais aussi plus de pouvoirs (empowerment).</p> <p>22/11/20083 PlanDfinitions et commentairesDfinitionsSelf-Help GroupMicrofinanceQualits et motivationsLes chiffres </p> <p>Dfinition :</p> <p>Les SHGs sont des groupes dpargnants et demprunteurs de moins de 20 personnes. La Reserve Bank of India (RBI) autorise les transactions financires informelles dans des groupes ne dpassant pas 20 personnes ; au-del, lenregistrement des activits est obligatoire. Ces groupes sont bass sur un fonctionnement informel, une forme dAssociation Rotative dEpargne et de Crdit (AREC), de chit-fund, chiti, bisi ou tontine, mais avec un lien bancaire. Souvent mono castes, les SHGs ne peuvent prtendre des crdits du secteur bancaire quaprs une priode dpargne denviron 6 mois. Durant cette priode, ces groupes doivent faire preuve entres autres de leur capacit pargner rgulirement (Gurin et Palier, 2004).</p> <p>3SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDElledsigne les dispositifs permettant doffrir de trs petits crdits ( microcrdit ) des familles trs pauvres pour les aider conduire des activits productives ou gnratrices de revenus leur permettant ainsi de dvelopper leurs trs petites entreprises.Source: Portail Microfinance, www.lamicrofinance.org </p> <p>Le SHG est lune des incarnations de la microfinance. De plus, il est apparu rapidement que ce type de microfinance paraissait particulirement bien adapte lInde.</p> <p>22/11/20084 PlanDfinitions et commentairesDfinitionsSelf-Help GroupMicrofinanceQualits et motivationsLes chiffres </p> <p>4SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDLes experts reconnaissent que la plupart des SHGS ne sont pas correctement grs.</p> <p>Pour ceux qui le sont, il est aussi reconnu que les impacts sur les bnficiaires sont trs positifs, mme sils peuvent tre trs diffrents dun SHG lautre. Les SHGS correctement grs simposeront rapidement comme modle de rfrence pour le dveloppement de tous es autres SHGS.</p> <p>Le succs du SHG aujourdhui est de russir toucher trs rapidement un large public et contribuer amliorer leur niveau de vie.</p> <p> En ralit, les motivations et qualits des SHGS peuvent tre trs diffrentes en fonction de ceux qui en sont lorigine. Cest pourquoi les impacts peuvent varis en nature et en intensit dun SHG lautre.22/11/20085 PlanDfinitions et commentairesDfinitionsQualits et motivationsLes chiffres </p> <p>Les crateurs des SHG ne poursuivent pas tous les mmes objectifs. Pour certains, le SHG est un moyen de dvelopper une activit ou de participer des amliorations sociales un moment t. Le SHG nest alors quun vnement ponctuel qui est abandonn lorsque les objectifs poursuivis sont atteints. Pour dautres, le SHG est un outil permettant de poursuivre des objectifs sinscrivant dans un contexte damlioration durable dune situation. Pour ces derniers, il est alors important que le SHG soit viable, rentable, afin que les conditions du dveloppement soient possibles.Enfin, il existe galement des SHGS dont la seule raison dtre est de rcolter des fonds. Ces personnes profitent du systme qui a t mis en place pour financer leurs projets personnels.</p> <p>5SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUD</p> <p>Source: NABARD, National Bank for Agriculture and Rural Development22/11/20086 PlanDfinitions et commentairesDfinitionsQualit et motivationLes chiffres High lightsDocument officiel</p> <p>6SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDLe nombre dinstitutions financires fournissant des prts aux SHGs est pass de 120 en 1997 560 pour lanne financire 2003-2004. Sur ces 560 institutions, 48 sont des banques commerciales (27 publiques et 21 prives), 196 des Regional Rural Banks (RRBs) et 316 des banques coopratives (Dasgupta, 2001 ; Nabard, 2003).</p> <p>Rpartition des SHGs par types de banques en Inde:</p> <p>22/11/20087 PlanDfinitions et commentairesDfinitionsQualit et motivationLes chiffres High lightsDocument officiel</p> <p>7Le nombre dONGs travaillant avec des SHGs a atteint le chiffre de 3024 en 2004 alors quil ntait que de 718 en 2000 et 220 en 1997. </p> <p>Le montant des prts bancaires octroys ces groupes est pass de 118 millions de roupies en 1997, plus de 110 milliards pour lanne financire 2005-2006.</p> <p>Rpartition des prtspar types de banquesen Inde:</p> <p>Source des graphiques: Nabard, Status of Microfinance In India 2006-2007</p> <p>22/11/20088PlanDfinitions et commentairesDfinitionsQualit et motivationLes chiffres High lightsDocument officiel</p> <p>8SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDNous remarquons une prdominance des femmes et des banques coopratives. Suivi trs prcis du gouvernement.Source: NABARD, National Bank for Agriculture and Rural Development</p> <p>22/11/20089 PlanDfinitions et commentairesDfinitionsQualit et motivationLes chiffres High lightsDocument officiel</p> <p>9SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUD1947: lancement dune politique daide au secteur dit prioritaire objectif: leur donner accs au crdit</p> <p>1969: premire vague de nationalisation des principales banques du pays</p> <p>1980: 2e phase de nationalisation des principales banques du pays</p> <p>1982: cration de la NABARD (National Bank for Agriculture and Rural Development)</p> <p>1992: 1er projet men par la NABARD et la Reserve Bank of India (RBI) pour relier 500 SHGS des banques commerciales, avec le soutien des ONGs. 22/11/200810PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGLhistoire de la politique de crdits aux pauvres en Inde en quelques datesCration dun SHGCadre de vie du SHGGestion10SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDDs le lancement du programme en 1992 consistant lier les SHGs aux banques commerciales, la NABARD a fournies aux SHGs, ONG et banques des Guidelines pour donner un cadre au projet.</p> <p>Le document est trs dtaill: Il comprend un tableau de notation des SHGs afin daider les banques savoir si un groupe est fiable ou non.</p> <p>Il tablie les taux dintrts qui doivent tre pratiqus entre chacun des acteurs. </p> <p>Il suggre le nombre de leaders idal dans la groupe et de quel manire ils doivent exercer leurs responsabilits, sous quel format et avec quelle frquence le travail de reporting doit tre ralis</p> <p>Ce rapport donne une vritable gouvernance au projet SHG. Mis jour, il est disponible sur le site de la NABARD.</p> <p>Toutefois, les banques, SHGs ou ONGs sont libres de suivre ou non les indications de la NABARD.</p> <p>(Disponible ici: http://www.nabard.org/microfinance/assessmentmethods.asp#top )22/11/200811 PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGLhistoire de la politique de crdits aux pauvres en Inde en quelques datesCration dun SHGCadre de vie du SHGGestion</p> <p>1122/11/200812 PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGLhistoire de la politique de crdits aux pauvres en Inde en quelques datesCration dun SHGDocument officiel dvaluation des SHGsCadre de vie du SHGGestion</p> <p>SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDCi-dessus un document fourni par la NABARD aux banques pour les aider valuer la sant et lefficacit des SHGs. Durant notre enqute, nous navions pas entendu parler dun tel document mais cependant, nous retrouvons les mmes critres cits par les ONG et les responsables des SHGs concernant leur valuation.</p> <p>12SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUD22/11/200813 PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGLhistoire de la politique de crdits aux pauvres en Inde en quelques datesCration dun SHGCadre de vie du SHG Gestion</p> <p>13SELF-HELP GROUPS EN INDE DU SUDCritres de cration et de gestion dun SHGNormes quun SHG doit respecter Les membres du groupe doivent rsider dans la mme zone et doivent avoir des affinits. Cette homognit peut se faire en termes de castes/situation conomique comparable (critique). </p> <p> Economiser dabord, accorder des crdits ensuite.</p> <p> Les SHGs devront tenir des runions rgulirement.</p> <p> Les SHGs devront tenir jour toutes les informations financires et comptables.</p> <p> Ils devront mettre en place un systme de normes pour se structurer (pour incorporer de nouveaux membres, tenir les runions)</p> <p> Les leaders/responsables des groupes devront tre lus par les membres et changs rgulirement.</p> <p> La transparence et la partipation aux dcisions du groupes sont primordiales. </p> <p>Les taux de retour sur intrts des prts fait aux membres devront tre dcids par le groupe.</p> <p>La fiabilit du groupe doit permettre de remplacer les acteurs collateraux traditionnels.</p> <p> Processus de recrutement des membres, </p> <p> Runions rgulires</p> <p> Economie - Pourentage de largent conomiser, priodicit, taux dintrts</p> <p>Crdit Procdure en cas de sanction, montants plafonns, objectifs, charges pratiqus sur les taux dintrts, priode de remboursement etc.</p> <p> Amendes en cas dabsences une runion, de non respect des rgles de remboursement ou dconomies (argent mis de ct). Le groupe devra galement mettre en place des amendes en cas de comportement dviant, etc.</p> <p>Leadership lection des leaders, rotations rgulires des responsables</p> <p> Amlioration personnelle/sociale: niveau dalphabtisation minimum, travail social devant tre raliss, etc.</p> <p>Source: traduction de langlais au franais du document originalhttp://www.nabard.org/microfinance/assessmentmethods.asp#top 22/11/200814 PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGLhistoire de la politique de crdits aux pauvres en Inde en quelques datesCration dun SHGCadre de vie du SHGGestion: exemple de critres de cration et gestion dun SHG slectionns par la NABARD</p> <p>1422/11/200815 Annexes</p> <p>(synthse de larticle du BIM n24 datant du 09 juillet 2002)</p> <p>Prsentation de 2 groupes de solidarits:</p> <p>Groupe Grameen lanc par la Grameen Bank en 1976</p> <p>Self Help Group lanc en 1980 par lONG de promotion sociale MYRADA en partenariat avec la NADARD22/11/200816PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGAnnexeLes SHGS compars aux groupes de types GrameenLes groupes de type GrameenLes SHGSDiffrences et limites respectivesSELF-HELP GROUPS EN INDE5-7 personnes</p> <p>Epargne sur la base dun calendrier fix par linstitution de microfinance (IMF) partenaire et bnficie en contrepartie de prts directement octroy par lIMF.</p> <p>Chacun des membres disposent dun compte dpargne et dun contrat de prt individuel</p> <p>Le groupe sengage sur un principe de caution solidaire</p> <p>Les prts bonifis ou les subventions reprsentent quelque 20%22/11/200817PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGAnnexeLes SHGS compars aux groupes de types GrameenLes groupes de type GrameenLes SHGSDiffrences et limites respectivesSELF-HELP GROUPS EN INDELes agents de lIMF travaillent aux cts des groupes en animant et formant les membres, ils collectent les remboursements, les octroient.</p> <p>LIMF garde ainsi le contrle total du processus bancaire quelle endosse et scurise. </p> <p>De fait, lIMF considre les membres des groupes comme ses clients, les membres tant considrs individuellement.22/11/200818PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGAnnexeLes SHGS compars aux groupes de types GrameenLes groupes de type GrameenLes SHGSDiffrences et limites respectives</p> <p>SELF-HELP GROUPS EN INDERappel des caractristiques du SHG:</p> <p>Une 20aine de membresIl peut tre aid par une ONG ou tre indpendantLes membres ouvrent un compte sous le nom du SHG pour recevoir un prt de la banqueLe SHG devient alors une microbanque appliquant ses propres rgles dattribution et de redistribution de largent.</p> <p>Pour les ONG et les banques, les membres sont considrs collectivement: le client est le SHG.22/11/200819PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGAnnexeLes SHGS compars aux groupes de types GrameenLes groupes de type GrameenLes SHGSDiffrences et limites respectives</p> <p>SELF-HELP GROUPS EN INDELes SHG sont majoritairement prsent en Inde alors que les groupes de type Graamen dominent au Bengladesh.</p> <p>En 2007, on compte 1 168 840 groupes pour 7 411 299 membres (sources: http://www.grameen-info.org/index.php?option=com_content&amp;task=view&amp;id=178&amp;Itemid=432 )</p> <p>SHG: en 2006, on compte plus de 2 223 000 groupes, et donc 20 fois plus de membres.</p> <p>22/11/200820PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGAnnexeLes SHGS compars aux groupes de types GrameenLes groupes de type GrameenLes SHGSDiffrences et limites respectivesSELF-HELP GROUPS EN INDESELF-HELP GROUPS EN INDE22/11/200821 PlanDfinitions et commentairesNaissance et vie dun SHGAnnexeLes SHGS compars aux groupes de types GrameenLes groupes de type GrameenLes SHGSDiffrences et limites respectives</p> <p>Grameen GroupSelf Help Groups. Bengladesh: Une dmocratie moins assise quen Inde explique peut tre le besoin dun cadre plus structurant</p> <p> la proximit du suivi des groupes impliquent un terrain daction plus peupl quen Inde</p> <p>Ce systme semble plus coteux car mme si laccompagnement est moins technique il est plus long et ncessite plus de personnes</p> <p>+ Les Groupes Graamen semblent plus durable que les SHG et moins discriminant, les IMF tant seules juges de qui peut tre membres ou non du groupe.</p> <p>- Les groupes Graamen, une fois constitus, sont entirement dpendant de leur IMF.. Inde: les ONG dveloppe des objectifs sociaux et libraux</p> <p>+ Les banques commerciales, soutenues par le gouvernement, ont mis en place depuis longtemps une politique de lutte contre la pauvret</p> <p>+ Le SHG requiert un accompagnement plus pointu (en management, comptabilit, ) mais moins long et ncessitant moins de personnelle</p> <p> Les SHG groupes sont plus discriminants: les pauvres excluent de leurs groupes les plus pauvres dentre eux </p> <p> Les SHG sont plus vulnrables une fois que lONG qui les soutient cesse son appuie.SELF-HELP GROUPS EN INDEBIBLIOGRAPHIE</p> <p> NABARD, Assesments methods, http://www.nabard.org/microfinance/assessmentmethods.asp#top NABARD, Status of Micro Finance in India 2006-2007, http://www.nabard.org/microfinance/shglinkageprogress.asp I.GUERIN, IRD-IFP, J.PALIER, Les Self-Help Groups en Inde du Sud en tant qu'espaces de discussions et d'actions collectives permettent-ils un accs plus de "pouvoirs" (empowerment) ?, Communication prsente aux XXmes journes ATM-CREDES Droits et dveloppement, Nancy 25-26-27 mai 2004 K.BARLET, Les Self-Help Groups sont-ils viables ?, BIM n - 29 janvier 2008, ABES Cyril Fouillet, La microfinance en Inde : donnes chiffres etzoom sur les Self-Help Groups, BIM 06 Dcembre 2005, ABES</p> <p>22/11/200822</p>