Dossier de presse Collège 2016

  • View
    53.560

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

  • MIEUX APPRENDRE POUR MIEUX RUSSIR

    Aprs des annes qui ont vu sa place et son rle mis en cause mesure que ses moyens samoindrissaient et que sa performance se dgradait, lcole est enga-ge dans une refondation globale qui est au cur du redressement de notre pays voulu par le Prsident de la Rpublique. L'enjeu de cette refondation tient dans ce double dfi de rtablir la performance du systme ducatif, en assurant la russite du plus grand nombre et en luttant contre le dterminisme social, et de rendre lcole sa mission de transmettre et de faire partager les valeurs de la Rpublique.

    La loi du 9 juillet 2013 a dj permis dengager des volutions positives, concentres sur le premier degr, l o se forment les premires ingalits dapprentis-sage. Aujourdhui, nous devons prolonger la refondation en imaginant une nouvelle organisation du collge, op-rationnelle ds la rentre 2016.

    Les valuations nationales et internationales sont sans appel : le collge aggrave la difficult scolaire, particulirement dans les disciplines fondamentales. Sans mettre en cause la comptence et l'engagement des enseignants, force est aujourdhui de reconnatre lucidement que le collge cristallise les dfauts de notre systme ducatif. Il est profondment inga-litaire, triant les lves davantage quil ne les ac-compagne dans la russite. Il est monolithique dans son approche disciplinaire, suscitant parfois len-nui, voire la perte du got pour le travail et leffort. Il est inadapt au dveloppement des comptences indis-pensables la future insertion des collgiens et peu efficace sur lorientation et la lutte contre le dcrochage. En dfinitive, le collge actuel est souvent peu mo-tivant pour les lves, anxiogne pour les parents et frustrant pour les professeurs, auxquels il ne laisse que peu dautonomie.

    Pour sortir de limpasse actuelle, qui annihile la pro- messe rpublicaine dgalit de lcole, et redonner sa pertinence, 40 ans aprs sa cration, lambition rpublicaine du collge unique, jai engag une dmarche pragmatique et globale.

    Pragmatique, parce que je veux dabord partir de ce qui marche dj sur le terrain, librer les capaci-ts dinitiatives des enseignants et leur traduire cette confiance et ce soutien dans une nouvelle organisation plus responsabilisante et collective.

    Globale, parce que nous devons repenser en mme temps les contenus, les pratiques d'ensei-gnement et lorganisation pdagogique pour r-pondre aux enjeux du collge de 2016, qui devra mieux enseigner les savoirs fondamentaux, former d'autres comptences et assouplir le fonctionnement quotidien pour sortir de luniformit et sadapter la diversit des besoins des lves.

    Cest cette rforme que vous prsente le dossier suivant. Une rforme porteuse dun impratif qui est

    plus quune ambition : assurer un mme niveau dexi-gence pour que tous les lves acquirent le socle commun de connaissances, de comptences et de culture, par une priorit centrale donne la matrise des savoirs fondamentaux.

    Cest cet impratif qui guide la refonte de lensemble des programmes engage en cohrence avec le nou-veau socle commun. Des programmes plus clairs pour des comptences et des savoirs fondamentaux mieux identifis et mieux enseigns, cest lintrt partag des professeurs et des lves.

    Cest ce mme impratif qui doit nous conduire am-liorer la faon de transmettre pour les professeurs et dapprendre pour les lves, en donnant aux quipes une marge de manuvre de 20 % du temps denseignement, dans le respect des horaires disciplinaires. Ce temps ddi un apprentissage diffrent des savoirs fon-damentaux, par le travail en petits groupes, des enseignements pratiques interdisciplinaires ou un accompagnement individuel particulirement renfor-c en 6e, est au cur de la nouvelle organisation du collge. Il rpond aux dfis pdagogiques du collge de demain, qui ncessitent des apprentissages en rapport avec les formes simples et coopra-tives daccs aux savoirs de notre socit. Dans le mme esprit, le dveloppement du numrique dans toutes ses dimensions, lapprentissage dune premire langue vivante ds le CP puis dune se-conde langue vivante ds la 5e correspondent leur importance dcisive dans la vie sociale et le monde du travail contemporains. Avec cette rforme qui pour la premire fois concerne simultanment les programmes et les mthodes dap-prentissage, je veux que le collge permette tous les lves de mieux apprendre pour mieux russir , en matrisant les savoirs fondamentaux et en dveloppant les comptences du monde actuel. Quil permette ga-lement de mieux apprendre avec plus de confiance dans les enseignants, plus dautonomie pdagogique, plus de capacit dadaptation aux besoins divers des lves. Quil soit enfin un collge de lpanouissement et de la citoyennet, qui cre du commun et fasse vivre les valeurs de la Rpublique.

    La consultation qui souvre doit permettre de rassembler et de mobiliser lensemble de la communaut ducative vers ce collge de 2016, plus performant pour la matrise des savoirs fondamentaux, plus stimulant pour les lves sur la manire dapprendre, plus confiant dans lautonomie renforce des quipes ducatives, plus adapt aux n- cessits du monde de demain, plus soutenant pour tous les lves afin daccompagner la russite du plus grand nombre.

    Najat Vallaud-Belkacem,Ministre de l'ducation nationale, de l'Enseignement suprieur et de la Recherche

    DItO

  • MIEUX APPRENDRE POUR MIEUX RUSSIR

    1LE cOLLGE EN 2016 : fAIRE RUSSIR tOUS LES LVES

    cONStAt 1 Aujourdhui, le collge ne gArAntit pAs LAcqUISItION DES cONNAISSANcES DE BASE

    RENfORcER LAcqUISItION DES SAVOIRS fONDAMENtAUX EN cOMBINANt DES APPRENtISSAGES thoriques et prAtiques1.1 Un nouveau socle et des programmes penss pour garantir la matrise du franais,

    des mathmatiques et de lhistoire1.2 Une nouvelle pratique pdagogique pour que les lves s'approprient mieux

    les connaissances : les enseignements pratiques interdisciplinaires

    cONStAt 2 Aujourdhui, le collge est trop uniForMe. IL NESt PAS ADAPt LA DIVERSIt DES LVES

    tenir coMpte des spciFicits de chAque lvePOUR PERMEttRE LA RUSSItE DE tOUS 2.1 Crer des temps daccompagnement personnalis pour tous les lves2.2 Dvelopper les temps d'apprentissage en petits effectifs DONNER DE NOUVELLES MARGES D'INItIAtIVE AUX ENSEIGNANtS : 20 % DU tEMPS cONSAcR AUX NOUVELLES MODALItS D'ENSEIGNEMENt

    cONStAt 3 Aujourdhui, le collge est inAdApt LVOLUtION DES LVES Et DE LA SOcIt

    DONNER AUX cOLLGIENS DE NOUVELLES cOMPtENcES ADAPtES AU MONDE ActUEL3.1 Apprendre le travail en quipe et lexpression orale 3.2 Matriser deux langues vivantes : la LV1 enseigne ds le CP, la LV2 ds la 5e

    3.3 Dvelopper les comptences numriques

    fAIRE DU cOLLGE UN LIEU DPANOUISSEMENt Et DE cONStRUctION DE LA cItOyENNEt4.1 Construire l'emploi du temps autour des lves : 1 h 30 de pause mridienne4.2 Systmatiser des moments forts dans ltablissement4.3 Renforcer la dmocratie scolaire4.4 Mieux associer les parents4.5 Amliorer le climat scolaire

    Mettre Fin lA ghettosAtion des collges

    ANNEXE le cAlendrier prvisionnel

    ANNEXES le collgien et l'enseignAnt deMAin

    2

    3

    4

    1 page 5

    page 11

    page 18

    page 15

    page 21

    page 22

    page 23

  • MIEUX APPRENDRE POUR MIEUX RUSSIR

    51 RENfORcER LAcqUISItION DES SAVOIRS fONDAMENtAUX EN cOMBINANt des ApprentissAges thoriques Et PRAtIqUES

  • MIEUX APPRENDRE POUR MIEUX RUSSIR

    6

    * Les lves du groupe 0 ne sont capables que de rponses ponctuelles et disperses ; ils ont trs peu de connais-sances disciplinaires ; les lves du groupe 1 ont des connaissances trs fragmentaires et restreintes.

    cONStAt 1 Aujourdhui, le collge ne gArAntit pAs LAcqUISItION DES cONNAISSANcES DE BASE

    en histoire-gogrAphie

    CEDRE 2006 CEDRE 2012

    74%

    76%

    78%

    80%

    82%

    84%

    86%

    FRANCEvolution entre 2006 et 2012

    -6,4points

    85%

    78,6%

    (Source CEDRE, nombre dlves au niveau de comptences >1*)

    en MAthMAtiques

    PISA 2003 PISA 2012

    74%

    76%

    78%

    80%

    82%

    84% FRANCEvolution entre 2003 et 2012

    -5,7points

    OCDEvolution entre 2003 et 2012

    -0,7points

    83,4%

    77,8%

    77,6%78,5%

    (Source OCDE / PISA, nombre dlves au-dessus du niveau 2 de comptences - niveau jug satisfaisant)

    en coMprhension crite

    PISA 2000 PISA 2012

    78%

    79%

    80%

    81%

    82%

    83%

    84%

    85%

    86%

    FRANCEvolution entre 2000 et 2012

    -3,7points

    OCDEvolution entre 2000 et 2012

    +1,6points

    84,8%

    81,1%

    82,3%

    80,7%

    (Source OCDE / PISA, nombre dlves au-dessus du niveau 2 de comptences - niveau jug satisfaisant)

    En 10 ans, les lves ont rgress en franais, en maths, en histoire.

    La proportion d'lves ne matrisant pas les comptences de base en franais est de 12 % en CM2 et de 25 % en 3e.

    La proportion d'lves ne matrisant pas les comptences de base en mathmatiques est de 9 % en CM2 et de 13 % en 3e.

  • 71.1 UN NOUVEAU SOcLE Et DES PROGRAMMES PENSS POUR GARANtIR lA MAtrise du FrAnAis, des MAthMAtiques et de lhistoireLe nouveau socle commun de connaissances et de comptences et les nouveaux programmes qui en dcouleront et entreront en application la rentre 2016 ont t entirement repenss.

    Pour la premire fois, les 800 000 enseignants ont contribu llaboration de ce nouveau socle et de ces nouveaux programmes.

    Ils sont penss pour lensemble de la scolarit obligatoire, ils sont donc plus progressifs et plus cohrents.

    Ils sont plus simples et plus lisibles.

    Ils mettent les acquis des lves au cur de la pratique (dsormais, le programme, ce nest plus ce que lenseignant doit faire avec les lves mais ce que les lves doivent savoir).

    Ils sont moins prescrip