Guide débattre-autrement-animafac-2012

  • Published on
    31-May-2015

  • View
    126

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Grce quelques conseils de base, des outils simples ou plus labors pour animer la discussion, ce guide pratique propos par le rseau Animafac (membre du Cnajep) peut nous fournir des lments prcieux pour laborer et conduire nos dbats autrement !

Transcript

  • 1. dbattre autrement les guides pratiques danimafac

2. Casaflora4/flickr.com 3. DBATRE AUTREMENT Directrice de publication : Brnice Jond Rdaction : Gabriel Juge Conception graphique : www.passemoilesel.com PAO et iconographie : Jrmy Felkowski Photo de couverture : crdits Jonathan Brunet SOMMAIRE Introduction............................................................................................P.3 le paradoxe du dbat organis...........................................................P.4 conseils gnraux.................................................................................P. 6 introduire le dbat...............................................................................P.14 des outils simples d'animation.........................................................P.18 des outils plus complexes.................................................................P.24 aprsledbat........................................................................................P.42 ressources............................................................................................P.43 4. Racontenous/flickr.com 5. 3 introduction Dbattre. Un bien grand mot, pourtant personne ne niera que cest lune des constantes de lactivit associative. Le dbat est mme partie prenante de lacte dassociation, puisque ce dernier implique de partager un ou plusieurs points de vue semblables. Mme lorsquon est daccord sur lessentiel, il arrive frquemment que la discussion soit le seul et unique moyen de rsoudre les conflits, de mettre en uvre les projets, de faire merger de nouvelles ides. Cest donc une activit fondamentale quil ne faut pas ngliger. videmment, tout le monde na pas besoin, ou envie, dorganiser le dbat. Il peut suffire, au sein dune association, de considrer le dbat comme un outil naturel et normal de son activit associative, ou de la prise de dcision. Cependant, on peut aussi souhaiter ne pas en rester aux discussions libres, qui, si elles favori- sent dune certaine manire la spontanit, peuvent galement limiter celle-ci, voire contraindre la polmique ou restreindre louverture du dbat des publics habitus. Il peut alors tre intressant de parler de mthode du dbat, ou de mise en place de dbat mthodique. Sous ce terme se cache un vritable ventail de manires et de moyens, signi- fiant la volont dorganiser le dbat et plus prcisment lchange dides entre plusieurs personnes, afin doptimiser le rsultat de cet change et de parvenir une qualit des changes suprieure celle dune discussion non organise. Le but de ce guide est doffrir une palette de mthodes existantes, prouves par des associations de jeunes, afin quelles servent au plus grand nombre en fonction des besoins spcifiques que peuvent rencontrer les associations dans la mise en uvre de leur objet social. Il faut noter enfin que si certaines associations se spcialisent dans lorganisa- tion de dbats de toute sorte, et sorientent vers lapprofondissement de lapproche constructive de la discussion, les mthodes prsentes ici peuvent servir tout types dchanges organiss au sein de structures collectives, aussi bien dans le fonctionne- ment interne de celles-ci que lorsquelles dcident de souvrir vers lextrieur. introduction // DBATTRE AUTREMENT 6. FranckTorralbaPhotography racontenous/flickr.com LE PARADOXE DU DBAT ORGANIS 7. 5 Comme nous le remarquons en intro- duction, la recherche dune mthode de dbat nest pas un impratif, et il peut sembler parfois paradoxal de vouloir organiser la discussion entre plusieurs personnes ou points de vue. On peut effectivement considrer que la volont dappliquer une mthode contraint toujours les individus - quelle que soit la mthode employe - res- ter dans un cadre donn lavance, et par ce biais limite certaines formes dexpression, ou altre la capacit de chacun se saisir librement dune question pose ou dune envie de sex- primer. Nanmoins, on peut aisment re- gretter que les dbats libres sidentifient dternels recommen- cements, puisque sur chaque sujet, le dbat est lanc partir de posi- tions uniques, exprimes par des in- dividus toujours socialement dter- mins. Ainsi, comment engager un dbat non pas partir de points de vue ponctuels et toujours partiels, mais en exposant lavance les opi- nions couramment admises ainsi que les rsultats les plus complets des rflexions humaines sur le sujet abord, afin de ne pas rinventer la poudre? Comment viter les redites et les hors-sujets? Comment viter quune ou plusieurs personnes ne monopolisent la parole ? Ce sont quelques unes des questions que nous allons tudier ici. LE PARADOXE DU DBAT ORGANIS // DBATTRE AUTREMENT 8. Ludo29880/flickr.com CONSEILS GNRAUX 9. 7 1. Faonner une ambiance propice lchange Il faut se rendre lvidence: si le cadre physique dun dbat ne condi- tionne pas entirement la russite de celui-ci, il y participe tout de mme fortement. Or, ce cadre est un lment sur lequel on peut agir relativement aisment. Il suffit g- nralement de quelques rgles de base pour favoriser la bonne tenue dun dbat. Ainsi, il est clair, comme laffirment les membres de lUniversit Popu- laire de Bordeaux, que la forme est (presque) plus importante que le fond. Il faut donc dans la mesure du possible travailler lambiance de son dbat, afin que les participants se sentent laise et quils aient une envie irrpressible de contribuer aux changes. Quelques rgles simples respecter, selon vos envies : supprimer toute estrade, ou toute structure qui place vos intervenants dans un rle su- prieur, dtach du public, per- met de faire prendre conscience aux participants quils sont tout aussi l- gitimes dans leurs interventions que les intervenants officiels. Cela met de ct une hirarchie spatiale quon a tendance retrouver partout en tout temps, et qui instaure ds le dbut une distance prjudiciable entre ceux qui coutent dun ct et ceux qui par- lent de lautre. Il en va de mme avec les micros. Ceux-ci peuvent videmment tre dune utilit vidente dans le cas dune salle trop grande pour pouvoir simplement scouter, mais en ralit, ils participent toujours de la distancia- tion entre diffrents groupes au sein- mme du dbat. Ils sont gnralement trs intimidants pour la plupart des personnes peu habitues prendre la parole en public. Mieux vaut donc dpasser son dsir de faire comme les grands ou de voir les choses en grand, pour adopter une scnographie propice la discussion sans amplifica- tion. Cela implique gnralement des ambitions modestes quant au nombre de participants attendus, la taille du lieu daccueil, etc. Tout dpend, l en- core, du type de dbat que vous sou- haitez organiser. De manire gnrale, vous devez galement penser que plus vous formaliserez la prise de parole et CONSEILS GNRAUX // DBATTRE AUTREMENT 10. 8 lintroduction du dbat en particu- lier, ainsi que la prsentation du ou des intervenants, moins vous ob- tiendrez de spontanit dans les changes. Il peut tre utile de pr- ciser en introduction les rgles de la prise de parole, et de ne pas faire lconomie de rappeler que tout le monde peut s'exprimer, et que cest mme l le but premier de votre d- bat. Les choses qui vous paraissent peut-tre les plus simples ou sous- entendues naturellement sont en ralit exactement ce quil faut rap- peler en introduction, sous peine de voir votre dbat seffriter rapidement et devenir une confrence des plus classiques. Pensez galement mettre dispo- sition de tous des boissons fraches (ou chaudes, selon la saison). Cela peut paratre anodin mais cest en ralit un lment essentiel de las- pect convivial de la discussion! Enfin, le choix du lieu de votre d- bat savre videmment primordial. Nhsitez pas sortir des cadres ta- blis: si vous organisez un dbat dans un amphithtre duniversit, par exemple, il y a de grandes chances pour que ce dernier ressemble une confrence ou un cours magistral, car lorganisation de lespace est pense en elle-mme pour porter la voix dun unique orateur plac en position centrale. Il faudra souvent prfrer la convivialit dun caf ou ladaptabilit dune salle associative ou dun centre social laustrit revendique de lamphithtre, afin dorganiser au mieux votre espace. Pensez au fait que chaque place dis- ponible de la salle choisie doit tre pense comme un endroit do lon prendra la parole, faites donc en sorte que tout le monde puisse se voir et sentendre aisment. Vous lavez compris, il est presque aussi important de dfinir prcis- ment tous les dtails qui entourent le dbat, que de rflchir au sujet du dbat lui-mme. Plus vous aurez conscience des questions qui se po- sent dans lorganisation de la prise de parole et dans la scnographie du lieu, plus votre dbat aura une lon- gueur davance. Ayez tout de mme lesprit quil ny a pas de recette miracle, et que tout doit partir de vos envies, de votre vo- lont et de la manire avec laquelle vous comptez faire intervenir une CONSEILS GNRAUX // DBATTRE AUTREMENT 11. 9 ou plusieurs personnes. Il est bon de noter galement que si vous souhaitez mobiliser des interve- nants, il est toujours essentiel de les informer lavance des amna- gements que vous allez mettre en place, de faon ce que ceux-ci ne dcouvrent pas au dernier moment le cadre du dbat, dautant plus si celui-ci est original et inattendu pour eux. 2. Fixer des rgles la prise de parole? Comme nous l'abordions dans le pa- ragraphe prcdent sur le paradoxe du dbat organis, il y a plusieurs coles au sujet des rgles de prise de parole. Certains pensent quil y a un prsuppos impossible contre- dire: plus on est nombreux, plus la prise de parole est complexe et donc plus on a besoin de rgles. Dautres sen remettent la libert et la capacit de chacun dcouter les autres et de prendre la parole sa guise. Dautre part, il va de soi que cela dpend du contexte, du lieu, du public, des enjeux, etc. La seule v- rit ce sujet est quune forme dor- ganisation ne conviendra jamais tout le monde, mais quil vaut mieux connatre diffrentes possibilits afin de pouvoir choisir et piocher une ou des mt