Logement durable-MENAWATT Algérie DZ

  • Published on
    17-Jan-2015

  • View
    977

  • Download
    8

DESCRIPTION

Logement durable-MENAWATT Algrie DZ

Transcript

<ul><li> 1. Logement vert, logementdurable? Enjeux et perspectivesThink Tank europen Pour la SolidaritLes Cahiers de la Solidarit n 26</li></ul><p> 2. Logement vert, logement durable ? Enjeux et perspectivesCline Brandeleer sous la direction de Denis Stokkink 3. Asbl Pour la Solidarit, mars 2011 ISBN : 978-2-930530-13-0 Dpt lgal : D/2011/11.262/2 4. Think Tank europen Pour la SolidaritLe Think Tank europen Pour la Solidarit (asbl) association au service de la cohsion sociale et dun modle conomique europen solidaire travaille la promotion de la solidarit, des valeurs thiques et dmocratiques sous toutes leurs formes et nouer des alliances durables entre les reprsentants europens des cinq familles dacteurs socio-conomiques.Parmi ses activits actuelles, Pour la Solidarit initie et assure le suivi dune srie de projets europens et belges ; dveloppe des rseaux de comptences, suscite et assure la ralisation et la diffusion dtudes socioconomiques ; cre des observatoires organise des colloques, ; des sminaires et des rencontres thmatiques ; labore des recommandations auprs des dcideurs conomiques, sociaux et politiques. travers des projets concrets, il sagit de mettre en relation les chercheurs universitaires et les mouvements associatifs avec les pouvoirs publics, les entreprises et les acteurs sociaux afin de relever les nombreux dfis mergents et contribuer la construction dune Europe solidaire et porteuse de cohsion sociale.Pour la Solidarit organise ses activits autour de diffrents ples de recherche, dtudes et dactions : la citoyennet et la dmocratie participative, le dveloppement durable et territorial, la responsabilit socitale des entreprises et la diversit, et la cohsion sociale et conomique, notamment lconomie sociale.Rue Coenraets, 66 1060 Bruxelles Tl. : +32.2.535.06.88 Fax : +32.2.539.13.04 info@pourlasolidarite.eu www.pourlasolidarite.eu 5. Les Cahiers de la Solidarit Collection dirige par Denis StokkinkPublications rcentes : Tiphaine Delhommeau, Agir pour une sant durable : Priorits et perspectives en Europe. Cahier de la Solidarit, 2010. La lutte contre la pauvret en Europe et en France, Cahier de la Solidarit, 2010. Concilier la vie au travail et hors travail, Cahier de la Solidarit hors-srie, 2010. Responsabilit socitale des entreprises : la spcificit des socits mutuelles dans un contexte europen, Srie Cohsion sociale et conomie sociale, n 23, 2010. Faut-il payer pour le non-marchand ? Analyse, enjeux et perspectives, Srie Cohsion sociale et conomie sociale, n 22, 2009. Mobilit durable. Enjeux et pratiques en Europe, Srie dvelop-pement durable et territorial, n 21, 2009. Tiphaine Delhommeau, Alimentation : circuits courts, circuits de proximit, Srie dveloppement durable et territorial, n 20, 2009. Charlotte Creiser, Lconomie sociale, actrice de la lutte contre la prcarit nergtique, Srie dveloppement durable et territorial, n 19, 2009. Europe et risques climatiques, participation de la Fondation MAIF la recherche dans ce domaine, Srie dveloppement durable et territorial, n 18, 2009. Thomas Bouvier, Construire des villes europennes durables, tomes I et II, Srie dveloppement durable et territorial, n 16 et 17, 2009.5 6. Europe, nergie et conomie sociale, Srie dveloppement durable et territorial, n 15, 2008.La diversit dans tous ses tats, Srie Cohsion sociale et conomie sociale, n 10, 2007.Dcrochage scolaire, comprendre pour agir, Srie Cohsion sociale et conomie sociale, n 14, 2007.Francesca Petrella et Julien Harquel, Libralisation des services et du secteur associatif, Srie Cohsion sociale et conomie sociale, n 9, 2007.Sverine Karko, Femmes et Villes: que fait lEurope ? Bilan et perspectives, Srie Dveloppement durable territorial et politique de la ville, n 12 (n 13 en version nerlandaise), 2007. Sophie Heine, Modle social europen, de lquilibre aux dsquilibres, Srie Cohsion sociale et conomie sociale, n 11, 2007.Retrouvez toutes nos publications sur www.pourlasolidarite.eu/-publications-6 7. Table des matiresPrface. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 Le logement durable: un concept dynamique port par linnovation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 1. Le logement durable, quest-ce que cest? . . . . . . . . . . . . . . .19 2. Les enjeux dun logement plus durable . . . . . . . . . . . . . . . . .23 3. Linnovation comme cl de russite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .25 4. Quel rle pour les acteurs publics? Perspectives nationales et europennes. . . . . . . . . . . . . . . . .27 Economie et emploi: potentiel de croissance et mergence des Green jobs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .33 Trois questions Denis Stokkink, Prsident du Think Tank Pour la Solidarit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .35 1. Cration demplois et volution des mtiers de la construction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37 1. 1 Les green jobs: une opportunit saisir au croisement dune crise conomique et environnementale.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37 7 8. 1.2 La ncessaire volution des mtiers de la construction.39 1.3 Quel potentiel demplois et sous quelles conditions?. .44 1.4 La formation comme atout. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .47 1.5 Les emplois verts, vecteur dinsertion? . . . . . . . . . . . . .52 2. Acteurs publics et privs: quelles stratgies dans le secteur vert?. . . . . . . . . . . . . . . . .55 2.1 Organisation des acteurs face au tournant vert du secteur. . . . . . . . . . . . . . . . . . .56 2.2 Un partenariat troit pour anticiper les besoins du secteur. . . . . . . . . . . . . . .59 3. Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .63 Lnergie au cur du logement durable. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .87 1. Energie: consommer moins et mieux..... . . . . . . . . . . . . . . . .89 1.1 La Performance Energtique des Btiments (PEB). . . . . .89 1.2 Vers des btiments conomes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .93 2 ... mais aussi produire son nergie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .99 2.1 Le soleil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 2.2 La biomasse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 2.3 La gothermie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 3. Les matriaux en question . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 3.1 A la recherche de lnergie grise. . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 3.2 Pour des matriaux plus cologiques . . . . . . . . . . . . . . 110 3.3 Une vision densemble: le mot dordre en matire de construction durable . . . . . . . . . . . . . . . 113 4. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 8 9. Remettre le logement dans son contexte socital et urbain. . . . . 133 Trois questions Eric ROSSIAUD, prsident de la CODHA . . . 135 1. Des conomies dnergie mais pas nimporte quel prix . . 139 1.1 De la prcarit nergtique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 1.2 Changer ses habitudes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147 2. Des co-quartiers aux habitats groups: une autre faon de se loger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 2.1 Les co-quartiers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152 2.2 Habitat group et habitat solidaire . . . . . . . . . . . . . . . . 156 2.3 Indpendance et adaptabilit. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 3. Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163 En Pratique: comment financer son projet?. . . . . . . . . . . . . . . . . 189 1. Mcanisme du tiers investisseur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191 2. Prts verts publics. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195 3. Les solutions bancaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197 4. Fonds publics vertement sociaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199 5. Primes et autres subsides. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201 Glossaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2059 10. PrfaceLa seconde moiti du XXe sicle a offert aux pays conomie industrialise la fois croissance conomique et prosprit. Le monde a connu un dveloppement dabord linaire, et puis, grce aux progrs techniques, croissance dmultiplie. Plus ne pouvait dboucher que sur mieux. Grce leur insertion dans lconomie mondiale, de nouvelles nations ont russi sortir une grande partie de leur population de la prcarit et sont devenues le nouveau moteur de la croissance. Tant la globalisation que lvolution dmographique ont pouss la plante aux limites de ses ressources et de ses capacits. On prend conscience aujourdhui cest luvre de la dcennie coule quil ny aura de dveloppement durable que si lon concilie notre qute de prosprit matrielle avec les limites de la biosphre. Cette donne nouvelle change du tout au tout nos critres de valeur et nos repres. Non plus seulement du progrs conomique mais aussi de notre rapport lenvironnement dpendra le progrs social. Cet effort de conscientisation nen est cependant qu ses dbuts. Il reste encore accomplir une tche considrable de sensibilisation de lensemble des acteurs de nos socits pour inverser le cours des choses et faire comprendre que le bien-tre futur passe par un changement des comportements aujourdhui. Loin daffaiblir ou de freiner notre capacit crer de la richesse conomique, le dfi cologique pourra se rvler une formidable opportunit pour les entreprises et le monde du travail. Les entreprises qui demain seront leaders dans leur secteur dactivits seront celles11 11. Prfacequi feront leffort danticiper ces contraintes et y verront un terrain dinnovation et de diffrenciation. Ces nouveaux dbouchs notre porte sont eux-mmes annonciateurs de nouveaux et importants gisements demplois. Sil est un domaine qui prsente dnormes potentialits pour notre pays, cest celui de lefficacit nergtique. Une tude a montr que lefficacit nergtique en Belgique est actuellement lune des plus faibles dEurope1. La consommation totale dnergie primaire est principalement le fait de trois secteurs: les btiments, le transport routier et lindustrie. Cest clairement le secteur des btiments qui prsente le potentiel dconomies dnergie le plus important. Ceci est tout particulirement vrai pour notre pays en raison du retard quaccuse lefficacit nergtique des btiments rsidentiels belges par rapport au reste de lEurope. La consommation nergtique rsidentielle moyenne en Belgique (348 kwh par m par an) est suprieure de plus de 70% celle enregistre dans lEurope des 25 (203 kwh). Plusieurs facteurs expliquent cet tat de fait comme la part plus leve de lhabitat individuel par rapport lhabitat group, mais aussi lge lev du parc de logements. Cest dire le vritable dfi qui est pos aux constructeurs dans notre pays. La performance nergtique des btiments est rgie par des rgles europennes quil appartient aux Etats membres de transposer dans leur droit national. Une rcente directive a fortement accentu les exigences nergtiques lhorizon 2020. A cette date, les nouveaux btiments devront pour ainsi dire tre neutres du point de vue nergtique. En outre, le seuil dapplication des critres de performance nergtique pour les rnovations a t substantiellement rabaiss. Cest de la rnovation du parc bti existant que proviendra lessentiel des gains de consommation dnergie escompts. Si lon retient comme instrument de mesure le niveau E, cest--dire la consommation dnergie annuelle dune habitation, les nouvelles exigences de performance nergtique impliquent que venant de E80, lon atteigne en 2020 de E10 E5! Pour passer de E100 E80, il a 1. Vers une efficacit nergtique de niveau mondial en Belgique, Mc Kinsey &amp; Company en collaboration avec la FEB, 2009. 12 12. Prfacesuffi dapporter aux modes constructifs existants une srie damliorations. Pour atteindre E60, il simposera dappliquer des techniques nouvelles peu implmentes ce jour. Sous E60, il sagira de repenser en profondeur la conception dun btiment. Tout cela dans un dlai extrmement court. Cest donc bien une rvolution qui sannonce pour les professionnels de lart de construire, les producteurs de matriaux, les prescripteurs que sont les architectes et bureaux dtudes et bien sr les entrepreneurs, appuys par leurs centres de recherche. Une cl de la russite sera laccessibilit financire ces nouveaux modes constructifs, dont le cot natteindra des proportions raisonnables pour le matre de louvrage qu compter de leur diffusion large sur le march. Une autre cl essentielle sera le degr de prparation des mtiers de la construction aux nouvelles exigences la fois nergtiques et environnementales. Les objectifs ne pourront tre atteints que moyennant une intense collaboration entre le secteur et les coles ainsi que les oprateurs de formation continue. Plus qu de nouveaux profils de formation, cest une ractualisation des profils existants que le secteur se prpare pour intgrer les nouvelles exigences. La construction est confronte un taux important demplois vacants. En raison de linsuffisance du niveau de formation mais aussi sans doute par dfiance pour des mtiers perus comme lourds et astreignants. Lvolution des mtiers afin de tendre vers une construction rconcilie avec lenvironnement offre notre secteur de formidables dbouchs, mais aussi laidera reconqurir une place perdue dans le cur de trop nombreux postulants un emploi. Il sagit de faire en sorte quils nous disent: Ce nouveau mtier, cest le mien!. Lensemble des enjeux que prsente la construction durable a t magistralement expos par les auteurs et initiateurs du cahier qui est entre vos mains et quils mont fait lhonneur de prfacer. En dcidant la publication de ce cahier, ils ont doublement fait uvre utile. Il aidera parmi dautres initiatives sensibiliser les diffrents acteurs lurgence quil y a intgrer les nouvelles exigences environnementales dans chaque nouveau projet de construction ou de 13 13. Prfacernovation. Il contribuera galement parfaire linformation des candidats-btisseurs, car une chose est de se laisser convaincre, une autre est de pouvoir accder une information pertinente, complte, actualise et clairement rdige. Robert de MUELENAERE Administrateur dlgu Confdration Construction14 14. IntroductionLe verdissement du logement: un potentiel de dveloppement pour tous Par Denis Stokkink, Prsident de Pour la SolidaritLe logement touche le dveloppement durable dans ses trois dimensions: conomique, sociale, environnementale, mais implique galement une dimension transversale de la durabilit, celle de la citoyennet. Cest pourquoi le logement prend progressive...</p>

Recommended

View more >