Rapport de Responsabilité Sociétale 2012 du groupe Up

  • Published on
    16-Jul-2015

  • View
    230

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>RAPPORT DE RESPONSABILIT </p><p>SOCITALE 2012</p><p>NOTRE DMARCHE NOUS ENGAGE</p></li><li><p>prface</p><p>Le premier rapport RSE 2012 du Groupe Chque Djeuner a pour objectif de vous faire connatre la ralit de nos engagements aujourdhui et de vous prsenter nos objectifs venir.</p><p>Depuis fin 2010, nous avons entam avec dtermination un diagnostic RSE en ladossant la norme ISO 26 000, et pris le par(t)i audacieux dune concertation approfondie de nos parties prenantes, toutes catgories confondues. Volontairement, nous avons fait le choix de raliser ce diagnostic RSE sur le primtre du Ple Titres France, mme si certaines pratiques responsables du Groupe manent dautres ples et dpassent les frontires nationales.</p><p>Durant toute lanne 2012, en collaboration avec les diffrentes entits du Groupe, nous avons men ce projet, tape par tape, pour finalement russir de faon trs satisfaisante notre valuation ISO 26 000 et devenir ainsi, en 2012, le premier acteur de notre secteur tre valu sur notre responsabilit socitale.</p><p>Cette labellisation CAP 26 000 marque linnovation socitale du Groupe. Sur le pilier social, le Groupe a poursuivi en 2012 ses projets porteurs de sens et destins prparer lavenir : projet GPEC pour accompagner le Groupe dans sa croissance et sa mutation technologique et projet Culture Groupe pour affirmer les valeurs qui laniment.</p><p>Enfin, sur le volet environnemental, le Groupe a rpondu aux attentes de ses clients et bnficiaires intresss par lorigine des matires premires composant ses produits. Aprs un travail de proximit avec ses partenaires impliqus au plus prs dans sa chane de valeur, le Groupe a obtenu la labellisation de ses fibres bois selon le rfrentiel PEFC, apportant ses parties prenantes la garantie dune origine responsable de ses matires premires.</p><p>Entre contraintes conomiques, sociales et environnementales, la communication est indispensable pour expliquer les dcisions et les arbitrages consentis. Il nest pas question de se justifier mais bien dexpliquer en toute transparence les leviers activs quils soient financiers, sociaux ou environnementaux. </p><p>Le premier rapport RSE 2012 du Groupe Chque Djeuner sinscrit dans ce besoin interne et externe de prsenter ses engagements cls, qui sarticulent autour de cinq grands axes, chacun correspondant un chapitre.</p><p>Avec la cration de la Direction RSE, rattache la prsidence du Groupe, et ce premier rapport, le Groupe montre ds aujourdhui sa volont de mettre en uvre une communication transparente et rgulire. Les annes venir tendront intgrer lensemble des filiales du Groupe dans la dmarche, en largissant notamment le primtre vers linternational.</p><p>Bonne lecture.</p><p>Avec ce premier rapport, le Groupe dmontre </p><p>sa volont de mettre en uvre une communication transparente et rgulire.</p><p>Catherine CandellaDirectrice de la Responsabilit Socitale du Groupe Chque Djeuner</p></li><li><p>sommaire</p><p>Partager les responsabilits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Promouvoir la RSE au cur de la gouvernance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14</p><p>Instaurer un nouveau mode de dialogue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Associer ses parties prenantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Du dialogue avec les parties prenantes </p><p>au dialogue entre les parties prenantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20</p><p>Entretenir des pratiques loyales avec ses partenaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Faire voluer ses pratiques dachats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Fiabiliser la chane de valeur de la fort jusquau client . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28</p><p>voluer durablement avec ses clients . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Sadapter la transition technologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Moderniser la gestion de laction sociale en France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Privilgier une approche partenariale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35</p><p>Proposer des conditions de travail propices lpanouissement professionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Dvelopper le potentiel humain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38</p><p>Sengager en faveur des droits de lHomme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Poursuivre la formation la diversit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Faire accepter le handicap . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Garantir lgalit professionnelle hommes/femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43</p><p>Poursuivre lengagement en faveur de lenvironnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Ancrer sa politique environnementale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 tablir son 2e Bilan Carbone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Participer la biodiversit urbaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49</p><p>Approfondir son engagement citoyen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Agir pour une conomie solidaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Sinvestir pour des grandes causes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Une fondation Groupe qui se mobilise pour agir contre l'exclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Un engagement socital partag l'international . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56</p><p>LA GOUVERNANCE</p><p>LA RESPONSABILIT CONOMIQUE</p><p>LA RESPONSABILIT SOCIALE</p><p>LA RESPONSABILIT ENVIRONNEMENTALE</p><p>LA RESPONSABILIT SOCITALE</p><p> Entretien avec Jacques Landriot, Prsident Directeur Gnral . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Le Groupe en quelques chiffres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Le Groupe dans le monde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10</p><p>LES INDICATEURS RSE DU GROUPE CHEQUE DJEUNER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58</p><p>LE GROUPE CHEQUE DJEUNER</p></li><li><p>4ENTRETIEN</p><p>JACQUESLANDRIOT</p><p>PrsidentDirecteurGnral</p><p>duGroupeChqueDjeuner</p></li><li><p>5Renforcerlesfondations du Groupe pour prparer son avenir</p><p>treinnovantestundfipermanentpourdisposerduneoffrede produits et services rpondant aux attentesdumarch.CommentleGroupeya-t-ilrponduen2012?</p><p>Linnovation en 2012, cest aussi la sortie des applications mobiles. En Italie, avec son offre Day Tronic, notre filiale est le seul metteur sur le march italien proposer ses clients le paiement des titres repas via le tlphone mobile. En France, sur le march de linformatisation de laction sociale, Apologic a lanc loffre Servadomicile, application adapte aux besoins des clients de struc-tures de services la personne. Nous sommes galement passs lre du QR code sur le Chque Djeuner en France. Cette solution de proximit permet de rapprocher lutilisateur final et notre rseau de restaura-teurs affilis.</p><p>Ces diffrentes applications inno-vantes permettent ainsi dlargir la palette de services proposs nos clients, nos utilisateurs et nos rseaux daffilis.</p><p>Lacroissanceconomiquedurableestunenjeumajeurpourle Groupe. Quelles ont t vos actions emblmatiques en2012?Quelbilandressez-vous?</p><p>Notre vocation est de faciliter la ges-tion des politiques conomiques et sociales de nos clients - entreprises ou collectivits - et amliorer ainsi la qualit de vie des utilisateurs de nos produits et services.</p><p>Dans un environnement europen rcessif, notre modle conomique a montr sa rsilience. Nous avons su conforter la croissance de nos marques et tenir nos objectifs. Nous avons ralis un chiffre daffaires cumul en augmentation de 5,9 % par rapport lanne 2011. Nos rsul-tats confirment notre dynamisme commercial. Ils sont la meilleure preuve de lintrt que nous portent </p><p>nos clients et rcompensent notre volont de les satisfaire.</p><p>Par ailleurs, nous travaillons sur la mise en uvre dun nouveau plan stratgique baptis Up 2018 . Nous menons des rflexions sur notre organisation, notre dvelop-pement gographique, nos parte-nariats financiers ainsi que sur le passage aux solutions dmatriali-ses qui engendreront des impacts importants sur le plan technique, financier et humain.</p><p>En 2012, nous avons renforc les fondations du Groupe pour prparer son avenir.</p><p>Pour russir, nous devons tre attentifs aux changements soci-taux, en France comme l'tranger, et anticiper les nouveaux modes de consommation. Cette dmarche nous pousse faire voluer continuelle-ment notre offre et nous adapter aux mutations technologiques et aux nouveaux comportements de nos marchs. Linnovation est bien au cur de la stratgie du Groupe.</p><p> titre dexemple, le Ple Titres France propose dj des produits dmatria-liss et poursuit sa rflexion globale sur la prparation de la dmatriali-sation du titre restaurant en France.</p><p>Cet accompagnement se fait avec le projet Move Up qui permettra terme le passage massif des offres dmatrialises dans tous les pays o nous sommes prsents ainsi que dans nos futures implantations.</p></li><li><p>6Signataire de la Charte de la Diversit en 2006, le Groupe Chque Djeuner exprime son engagement dans la di-versit par le respect de lgalit des chances. Initi en 2011, un program-me de sensibilisation la diversit sest poursuivi en 2012 auprs des reprsentants du personnel, de la Direction des Ressources Humaines, des reprsentants RH des filiales et du Comit de Direction.</p><p>En 2012, estimant que notre engage-ment tait insuffisant sur le handicap, nous avons particip en France des actions pdagogiques, des salons </p><p>Nos collaborateurs sont les acteurs de notre performance, nous souhai-tons construire avec chacun deux une relation durable. Nous sommes dsireux de proposer un environ-nement et des conditions de tra-vail leur permettant de spanouir professionnellement aujourdhui et demain et dacqurir de nouvelles comptences adaptes lvolution de nos mtiers.</p><p>La priorit donne en 2012 au dve-loppement du potentiel humain et la qualit de vie au sein des diff-rentes entits du Groupe sest amor-ce par une rflexion globale sur la gestion des emplois et des comp-tences au niveau de la Direction des Ressources Humaines Groupe.</p><p>Laccent a t particulirement mis sur llaboration de nouveaux par- cours de formation, sur le processus de mobilit interne et sur la politi- </p><p>que de rmunration. Sur ce dernier point, la commission rmunra-tion sest constitue en septembre 2011. Ses travaux vont aboutir la construction dune nouvelle classi-fication des emplois du Groupe qui favorisera une meilleure quit des salaires en interne et en externe au regard du march du travail.</p><p>Enfin pour amliorer la complmen-tarit entre les diffrentes filiales du Groupe en France et linterna-tional et dvelopper des synergies, nous menons depuis 2011, un projet culture Groupe .</p><p>Beaucoup de changements sont en cours. Ils sollicitent limplication des parties prenantes, ils favorisent une organisation de travail en trans-verse, ils sinscrivent dans notre en-gagement responsable. Du chemin reste parcourir, nous y travaillons au quotidien.</p><p>LedveloppementdescollaborateursduGroupea toujourstunedespriorits.Quena-t-ilten2012?</p><p>La diversit est un sujet hardu pour les en...</p></li></ul>