Grands Lacs, Grands Crimes, Grandes Injustices

  • View
    394

  • Download
    4

Embed Size (px)

Transcript

  • Grands lacs, grands crimes, grandes injusticesFederacin de Comits de Solidaridad con frica Negrahttp://www.umoya.org

  • Une de plus grandes guerres de lhistoire se livre encore au CONGO, dans la rgion des Grands Lacs, qui comprend plusieurs pays africainsComment est-ce possible drober lopinion publique, dans les temps actuels, dans ce village global dont on parle, le massacre de millions dinnocents? LINTERNATIONAL RESCUE COMMITTEE est parvenu comptabiliser plus de 5,4 millions, partir surtout de linvasion du Congo par les armes de Ruanda, Uganda y Burundi.

  • LA PLUPART DES VICTIMES SONT LE RSULTAT: de MASSACRES SISTMATIQUES, planifis pour liminer de grands groupes des gens, de la FAMINE des MALADIES causes par les fuites massives de populations terrorises. Il ny a pas eu, depuis la deuxime guerre mondiale, rien de pareil. Cest inoui le silence autour de cette affaire. IL EST AUSSI INOUI LE TRAITEMENT DIFFRENT QUONT REU LES RESPONSABLES DES CRIMES:

  • dautres, non moins coupables dans cette tragdie, comme le lider du FPR (Arme patriotique rwandaise) et actuel Prsident du Rwanda, Paul Kagame, reoivent la protection et appui des grandes puissances et des multinationales et sont prsents comme chefs dtat modles et dmocratiques. Tandis que les responsables du gnocide de 1994 contre des rwandais tutsis et hutus modrs sont jugs et condamns par des tribunaux spciaux (les GACACA),

  • Des documents des Nations Unies tmoignent des attaques spcialment cruelles contre la population civile et constatent que dans quelques rgions le 73% des enfants de moins de deux ans taient morts et que le 33% de la population congolaise avait un besoin urgent daliments. Un exemple de cette situation paradoxale se produit en 1998, quand le Rwanda, lOuganda et le Burundi commencent linvasion du Congo.

  • Lobjectif de cette guerre ntait autre que de mettre la main sur les inmenses richesses minires du Congo (or, diamants, coltan, casitrite, cuivre, cobalte) Mais lONU, malgr ce rapport, laissa passer 8 mois sans intervenir, ce qui permit aux groupes arms extremistes tutsis continuer de massacrer la population civile congolaise et les rfugis rwandais un rythme de plusieurs dizaines de milliers de personnes par jour.

  • CES MORTS SONT LE RSULTAT DIRECT DE LOCCUPATION DU CONGO PAR LE RWANDA ET LOUGANDA disaient les rapports de lONU, qui, paradoxalement na fait le moindre geste pour que les responsables de ces atrocits soient jugs par de tribunaux indpendants.

  • Mais il y avait 9 espagnols (cooprants et missionnaires) parmi les millions dassassins qui probablement furent tus parce quils en savaient trop et quils devenaient des tmoins trop encombrants. En 2005 LE FORUM INTERNATIONAL POUR LA VRIT ET LA JUSTICE DANS LAFRIQUE DES GRANDS LACS, prsid par Juan Carrero Saralegui introduit dans la AUDIENCIA NACIONAL espagnole, une querelle criminelle contre les responsables de ces assassinats. La fondation SOLIVAR, prside galement par Juan Carrero, fait partie, videmment, de ce Forum. Frres maristes: Servando, Julio, Miguel Angel y Fernando

  • Aprs trois ans de recherches, le Juge de lAUDIENCIA NACIONAL, D. Fernando Andreu Merelles, met, contre 40 militaires haut-grads du FPR, des ordres de capture international. Comme consquence de cela, quelques membres de la coupole militaire et politique du Rwanda, commencent avoir des difficults quand ils sortent du pays. Paul Kagame, lui, jouit de linmunit comme Prsident de la Rpublique

  • Devant cette situation lONU sen prend la Fondation SOLIVAR, de quelle manire?Un groupe dexperts des Nations Unies a exig des bailleurs de fonds de lOrganisation quils prsentent toute la documentation sur les subventions quelle a reu les dernires annes, dans le but denquter sur sa posible implication dans la financiation de groupes arms. Mais les comptes de la Fondation sont claires et transparentes: elles nont servi qu financer des actions lgales drives de la querelle criminelle et organiser des actions de dialogue entre rwandais.

  • Ce qui est aussi transparent que les comptes plus haut mentionnes cest que laction entame par lONU vise semer le doute sur la bonne volont de la Fondation et la noyer conomiquement parlant. Quand les experts de lONU auront termin leurs enqutes et que lon dcouvrira que les accusations taient fausses, le mal peut dj avoir fait sa destruction. Prez EsquibelEmma BoninoJuan Carrero

  • Des organisations internationales telles, PAX CHRISTI, WAR CHILD et OXFAM mettent srieusement en question la Mission de Paix ralise par les Nations Unies au Congo. Serait-il possible que les Nations Unies, au lieu de travailler pour la justice et la rconciliation, aient dcid de se mettre au service des assassins? Les Nations Unies ont-ils ainsi abandonn leur mission?

  • Pourquoi un organisme aussi important comme les Nations Unies se rabaisse-t-il attaquer une petite organisation de lle de Majorque? Parce que cette petite fondation, avec ses actions lgales met-elle en question les vrits officielles? Ou, ce qui est plus grave, en se souciant des vies des millions de personnes insignifiantes, SOlivar dnonce-t-elle les intrts des multinationales qui exploitent de manire illgale les richesses naturelles du Congo?

  • Bien quils soient peu nombreux et quils aient peu de moyens, Juan Carrero et les membres de SOlivar savent quils ont de leur ct la force de la vrit. Une vrit qui contredit les vrits officielles et drange les puissants.

  • Si grce a cette petite organisation, un jour pourrions-nous voir sur le banc des accuss les responsables et bnficiaires de cette guerre, lune de pires de lhistoireon ferait justice des millions de victimes innocentes.

  • Has escuchado una percusin africana: South Africas finest (Freedom mix)