Les petites phrases, une histoire en accélération constante

  • Published on
    22-Apr-2015

  • View
    2.298

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/grandeur-et-decadence-des-petites-65117

Transcript

<ul><li> 1. Du Franais, je vous ai compris du gnral de Gaulle Alger, en 1958, au Casse-toi pov' con de Nicolas Sarkozy, un demi-sicle plus tard, on pourrait penser que le niveau a baiss. Si cette hypothse n'est pas carter, il faut aussi prendre en compte le fait que la parole politique, moins rare, est devenue beaucoup plus risque Les petites phrases, une histoire en acclration constante... </li> <li> 2. Le gnral de Gaulle est sans doute l'homme politique franais qui a le plus riche catalogue de petites phrases, certains bons mots, comme la chienlit de Mai 68, tant mme passs dans le vocabulaire courant. Le propre du Gnral est toutefois d'avoir toujours contrl ses drapages. Prenant des leons avec un acteur de la Comdie franaise, il prparait chacun de ses discours, et faisait semblant d'improviser ses saillies. Le Vive le Qubec libre du 24 juillet 1967, murmur dans le micro du balcon de l'htel de Ville de Montral, fut en fait longuement mdit. Ds son dpart pour le Canada, De Gaulle avait prvu de faire un coup . Avec quatre mots chuchots, il a contribu relancer le mouvement indpendantiste qubcois. De Gaulle, drapages controls </li> <li> 3. Avec l'irruption de la tlvision et du direct, il devient de plus en plus dur aux politiques de contrler leur parole publique. Le premier dbat tlvis de l'lection prsidentielle, en 1974, en a donn le premier exemple. Arriv en tte au premier tour, le candidat socialiste, Franois Mitterrand, est compltement pass ct de cette confrontation. Son adversaire, Valry Giscard d'Estaing, a su porter l'estocade en contestant Mitterrand son monopole du cur . Une petite phrase dont les sondages de l'poque ont dit qu'elle avait permis Giscard d'assurer sa victoire. Finis les discours prpars et prononcs au stade Charlty, Mitterrand allait devoir apprendre l'art de la petite phrase en direct. La tlvision et le dbut des problmes </li> <li> 4. En 1974, Valry Giscard d'Estaing avait accus Franois Mitterrand d'tre l'homme du pass . Sept ans plus, tard, pour sa revanche, le candidat Mitterrand allait retourner l'argument au prsident sortant, l' homme du passif . Un contre-pied dont on voit sur les images qu'il a dstabilis Valry Giscard d'Estaing. Les hommes publics, dj contraints surveiller leur parole en direct, vont dsormais tre suivis par leurs propos publics pendant des annes, voire toute leur carrire. Petits mots, grands effets </li> <li> 5. Jusqu'aux annes 1980, les petites phrases, si elles ont parfois de grands effets, ne collent pas forcment la peau de ceux qui les prononcent. C'est partir de cette poque que des hommes politiques vont, pour quelques paroles maladroites, compromettre durablement leur parcours. Ainsi de Raymond Barre qui, lors de l'attentat de la synagogue de la rue Copernic, en 1980, qualifie de Franais innocents les passants tus par l'explosion, laissant penser qu'il considrait les Juifs qui se trouvaient l'intrieur comme coupables, et pas Franais. De mme, les propos de Jacques Chirac en 1991 sur le bruit et l'odeur qu'il prtait aux personnes immigres lui seront longtemps reprochs, tout comme l'assimilation par Valry Giscard d'Estaing, la mme anne, de l'immigration en France une invasion. Thmes tabous </li> <li> 6. C'est galement partir des annes 1980-1990 que les propos publics des politiciens vont commencer tre tronqus, pour leur faire dire parfois le contraire de ce qu'ils voulaient dire au dpart. L'exemple le plus clbre est la dclaration en 1990 de Michel Rocard , alors Premier ministre, sur la France qui ne peut pas accueillir toute la misre du monde . Les opposants l'immigration, surtout de droite, s'en sont souvent servi pour dire que, mme gauche, on partageait leur avis. En fait, ils avaient pris soin d'ter la deuxime partie de la phrase: mais elle doit en prendre fidlement sa part . l'inverse, la gauche insistera surtout sur cette deuxime partie, occultant la premire. Au final, c'est le message d'ensemble de Michel Rocard, beaucoup plus quilibr, qui sera oubli par chacune des deux parties. Cette anne, ce sont les propos quivoques de Nicolas Sarkozy sur le Premier ministre espagnol Jose Luis Zapatero qui ont t interprts dans le mauvais sens, et donn lieu un incident diplomatique... Drapages ou dtournements ? </li> <li> 7. Si certaines phrases peuvent ternir la rputation d'une personnalit, d'autres peuvent carrment les liminer. C'est ainsi que Georgina Dufoix, implique dans le scandale du sang contamin en tant que ministre de Franois Mitterrand, a sans doute mis fin sa carrire nationale en disant sur TF1 qu'elle tait responsable, mais pas coupable . Plus rcemment, le prfet Girot de Langlade (photo), accus d'avoir dclar qu' on se croirait en Afrique devant le personnel noir de l'aroport d'Orly, a t mis la retraite d'office par le ministre de l'Intrieur, Brice Hortefeux. Mots liminatoires </li> <li> 8. L'avnement d'Internet rend chaque parole prononce par un homme politique, mme en priv, potentiellement dsastreuse. En juin 2007, Patrick Devedjian qualifie avec humour Anne-Marie Comparini (MoDem) de salope . La vido, au dpart diffuse par Tl Lyon Mtropole, ne dclenche pas de toll. C'est la publication de cette vido sur DailyMotion qui provoque le scandale, contraignant Patrick Devedjian prsenter ses excuses publiques. Le prsident de la Rpublique, Nicolas Sarkozy, l'a appris ses dpends en rpondant Casse-toi, pov' con un visiteur du Salon de l'agriculture qui disait ne pas vouloir se salir en lui serrant la main. La sortie de Sarkozy confirmait la tendance l'nervement public du chef de l'tat qui, alors qu'il tait ministre de l'Intrieur, parlait de nettoyer une cit au krcher ou dbarraser la banlieue de la racaille , suscitant dj la polmique. Les crits restent les paroles aussi avec Internet </li> <li> 9. Chat chaud craint l'eau froide, dit la sagesse populaire. Lorsque les hommes politiques en auront assez de dclencher rgulirement des polmiques nationales pour des propos malheureux, ne risquent-ils pas de s'auto-censurer en permanence, de pratiquer la langue de bois , non seulement lorsqu'ils se sauront films, mais ds qu'ils sortiront de chez eux? En donnant des phrases sorties de leur contexte une importance dmesure, les mdias, Internet en tte, peuvent contribuer une vritable aseptisation de la parole publique, dpourvue de tout esprit critique. Vers une aseptisation de la parole publique? </li> <li> 10. Grandeur et dcadence des petites phrases Encore plus de petites phrases ? Quelques recherches misent en avant dans un texte vous donnerons dautres exemples de petites phrases travers lhistoire des politiques et industriels. Comment sont-elles penses, orientes et diffuses par les journalistes et leur auteurs? Texte sur la Grandeur et dcadence des petites phrases </li> </ul>