Mobilité, rupture ou continuité dans la communication électronique publique ?

  • Published on
    27-Jan-2015

  • View
    2.764

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Si l'on parle encore de nouvelles technologies de linformation de la communication (NTIC), c'est que l'innovation en matire de dispositifs de communication lectronique a connu trois phnomnes majeurs qui se sont conjugus. En premier lieu, les terminaux informatiques se sont miniaturiss tout en augmentant sans cesse leur puissance de calcul. Ensuite, les canaux de tlcommunication continuent de connatre une convergence de tous les formats de donnes pour aboutir aux solutions triple play (audio-vido, tlphonie, donnes textuelles). Enfin la diminution des cots de production des produits de tlcommunication a permis la massification des usages, en faisant exploser la consommation des services de communication. Aujourd'hui, ce processus continu d'innovation semble atteindre un seuil critique que l'on rsume gnralement sous le terme de mobilit, tape la plus rcente de la socit de linformation.

Transcript

  • 1. Htel de ville de PAU 15 mars 2007
  • 2.
    • Applications et enjeux
    • pour les collectivits territoriales
    • Amar LAKEL
    • Enseignant-chercheur luniversit de Bordeaux III
    • Spcialiste de le.gouvernement et des services publics
    • Membre de lObservatoire national des territoires numriques
  • 3.
    • Amar LAKEL
    • Enseignant-chercheur
    • L I nstitut des S ciences de l I nformation et de la C ommunication
    • Universit Michel de Montaigne - Bordeaux 3
    • Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • http://isic.u-bordeaux3.fr (amar.lakel@u-bordeaux3.fr)
  • 4. Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • Si l'on parle encore de nouvelles technologies de linformation de la communication (NTIC) , c'est que l'innovation en matire de dispositifs de communication lectronique a connu trois phnomnes majeurs qui se sont conjugus.
    • En premier lieu, les terminaux informatiques se sont miniaturiss tout en augmentant sans cesse leur puissance de calcul .
    • Ensuite, les canaux de tlcommunication continuent de connatre une convergence de tous les formats de donnes pour aboutir aux solutions triple play (audio-vido, tlphonie, donnes textuelles).
    • Enfin la diminution des cots de production des produits de tlcommunication a permis la massification des usages , en faisant exploser la consommation des services de communication.
    • Aujourd'hui, ce processus continu d'innovation semble atteindre un seuil critique que l'on rsume gnralement sous le terme de mobilit, tape la plus rcente de la socit de linformation.
  • 5. Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • La mobilit, rupture technologique ou continuit de la communication lectronique?
    • Derrire lapparente continuit des innovations techniques(de l'ordinateur central au Smartphone, en passant par le PC familial et l'ordinateur portable de l'tudiant), on voit se multiplier les innovations sociotechniques , semblant rpondre largement aux contraintes indpassables qui avaient fond les proccupations de la fracture numrique.
    • Nous tenterons donc de montrer
    • En quoi les technologies de la mobilit s'intgrent pleinement dans la continuit d'une politique publique de communication lectronique lie aux grandes thmatiques de l'administration lectronique
    • mais galement, en quoi les multiples initiatives innovantes (golocalisation, coordination de rseaux sociaux, intermdiation sociale) font immerger des possibilits qui jusque-l taient trs difficilement ralisables.
    • Un phnomne de seuil, par la rduction des cots, par l'augmentation des puissances de calcul et par la convergence continue des donnes, semble dessiner une nouvelle conomie de services informationnels .
  • 6. Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • I - De la communication lectronique ladministration lectronique : dix ans dengagement des collectivits territoriales.
    • La communication lectronique sinscrit dans une longue mutation des services publics , qui ont de plus en plus intgr linformation et la communication comme donnes essentielles dans leffectuation de leur mission. 3 missions ont t attribues une communication publique (lectronique efficiente)
    • Une mission dinformation qui a pris, avec le temps, une vise stratgique : la bonne information au bon acteur, au moment o il en a besoin
    • Une mission daccompagnement au changement organisationnel et socital (ringnierie de ladministration) et socital (participation la protection du lien social)
    • Une mission du dveloppement des rseaux dacteurs pour favoriser le partage de savoirs, de comptences et dvelopper des synergies dactions.
    • Larchitecture des processus dinformation et de communication est aujourdhui comprise comme linfrastructure du dveloppement organisationnel et social dune action publique plus efficiente.
  • 7. Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • I.1 De la mise disposition des donnes linformation continue : une mission de service public
    • L'accs l'information publique est un droit fondamental de tous les citoyens et un devoir de toute institution publique que le lgislateur a affirm avec les divers rgimes de publicit attachs aux procdures administratives. En matire de communication lectronique, cela a entran 3 principes daction publique.
    • Le principe damlioration continue de laccessibilit des donnes publiques , par tous les moyens de traitement modernes (sites web, moteurs de recherche, portails fdrateurs, ) dans une relle perspective de gestion de la relation citoyenne.
    • Principe de valorisation du patrimoine public . La mise disposition des informations publiques est productrice de richesses, directement ou indirectement, pour la collectivit qui reste le principal producteur de connaissances des territoires.
    • Principe dutilit de linformation publique . L'ensemble du capital informationnel dune institution publique ne devient pertinent que lorsquil rencontre un usage du public (particuliers, entreprises ou associations).
    • Cest donc une mission dintermdiation entre les usagers des services publics territoriaux, qui vise une amlioration constante dans la dimension stratgique du patrimoine informationnel (accessibilit, utilit, pertinence et scurit) : ex. communication de crise.
  • 8. Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • II.2 le dveloppement du service lectronique : amliorer lefficience des administrations
    • Les NTIC comme base de la communication lectronique ont surtout relanc les formidables potentialits d amlioration de la chane de traitement de linformation , essence dune conomie des services aux personnes. Cette amlioration continue passe par trois tapes de dveloppement.
    • Une plus grande disponibilit de laccueil et de laccompagnement des usagers dans les dmarches administratives. On a vu se dvelopper une centralisation de laccueil et un dveloppement de la multi-canalit des accs.
    • Une tl-procduralisation des services , qui ont su coupl une dmatrialisation des procdures la tlcommunication des changes, qui terme, pourra se faire dans des conditions totalement scurises, permettant lidentification sre de lusager.
    • Une gestion partage des dossiers usagers permettra, terme, une meilleure coordination des acteurs publics au service des usagers, qui resteront matres de leur consentement au partage des donnes
    • Les NTIC sont avant tout un moyen dindustrialisation des processus de traitement et de transport de linformation dans un environnement social et organisationnel, qui exige plus dadaptabilit des organisations publiques en levant les contraintes de temps et despace.
  • 9. Mobilit, rupture ou continuit dans la communication lectronique publique?
    • I.3 Dvelopper le lien social : participer la mise en rseau des citoyens
    • Mais bien au-del de la tlcommunication, les NTIC ont permis lmergence de vritables espaces publics collaboratifs . Tout un dispositif de communication lectronique asynchrone (mails, forums) o synchrone (tlphones, chats) a permis de favoriser le dveloppement de communauts des savoirs et dintrts , amliorant non seulement les performances collectives mais lintgration des rseaux dacteurs.
    • La fonction dannuaires (de personnes, de comptences, de services, dinformations) est une des modifications majeures de la mise en rseaux des ressources. La recherche et linterconnexion des acteurs sont grandement facilites par lmergence dannuaires qualifis et valids .
    • La fonction de partage des ressources (des donnes, des agendas, des expriences) a grandement amlior la vitesse dacquisition des savoirs en ouvrant trs largement laccs aux savoirs sociaux souvent rests tacites ou informels.
    • La fonction de validation et de qualification des meilleures informations ou pratiques a apport un nouveau mode de connaissance, plus horizontal, plus proche de laction et des acteurs amliorant grandement la circulation des informations pertinentes.
    • En offrant aux acteurs la possibilit de construire leurs propres rseaux sociaux, en fonction de leurs besoins personnels et spcifiques, les espaces collaboratifs ont permis d