Voile et retransmission vidéo

  • Published on
    20-Oct-2014

  • View
    1.744

  • Download
    4

DESCRIPTION

 

Transcript

Voile et retransmission vido

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

1

Mmoire de fin dtudes

Hugues DE SAINT VINCENT

Voile et retransmission vido

Professeur rfrent : Christopher Hautbois

Promotion 2012 Spcialit Marketing et Management du Sport

Session de septembre

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

2

Sommaire

SOMMAIRE 2SYNTHESE 3INTRODUCTION 5DEVELOPPEMENT 91. SPORTETTELEVISION 91.1. HISTORIQUE 91.2. FONCTIONNEMENT 152. LAVOILE:UNPRODUITSPORTIFPARTICULIER 222.1. UNSPORTCOMPLEXE 222.2. DESATOUTSPOURSEDIFFERENCIER 272.3. LANECESSITEDEPROFESSIONNALISERLAPPROCHEMARKETINGDESEVENEMENTS 303. VOILEETRETRANSMISSIONVIDEO 323.1. LADIFFUSIONDELAVOILE:UNOUTILSTRATEGIQUE 333.2. CHOIXDESMEDIADEDIFFUSION 363.3. LAPRODUCTIONDECONTENUVIDEO 40CONCLUSION 44BIBLIOGRAPHIE 46ANNEXES 491. ENTRETIENS 492. DOCUMENTS 50

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

3

Synthse

Comme le suggre le titre de ce travail, il allie deux domaines, la voile et la retransmission

vido, dont les actualits respectives sont trs riches. Lactualit, et notamment les

problmatiques que pose la relation entre ces deux domaines, est aussi riche et invite donc

se pencher sur les caractristiques de la relation entre le sport complexe quest la voile et le

march en pleine mutation quest celui de la retransmission vido.

Lactualit de la voile et notamment le travail novateur effectu par les organisateurs de deux

des vnements de voile les plus mdiatiques que sont la Coupe de lAmerica et la Volvo

Ocean Race interpellent sur le rle que doit jouer la retransmission vido dans la voile.

Cette relation entre voile et vido est trs jeune car elle tait impossible auparavant cause

des cots de production dimages beaucoup trop levs et la notorit trop faible de la voile

pour prtendre tre prsente sur les crans de tlvision.

Afin de comprendre les mcanismes qui rgissent et qui rgiront cette relation, il faudra donc

dans un premier temps se pencher sur la thorie et lhistoire des relations entre le sport et la

tlvision. Ce premier travail sera trs instructif mais le dcalage entre la notorit des sports

pouvant se targuer dtre diffuss sur les chaines de tlvision et la voile tant trop grand il

faudra le complter. Il sera complt par lactualit de la relation entre les sports, notamment

ceux tant mdiatiquement secondaires, et le march de la retransmission vido avec la

multiplication des chanes de tlvision et larrive dinternet offrant de nouvelles plateformes

de diffusion pour les institutions sportives et des nouveaux contenus pour les fans de sports.

Seront notamment tudis les facteurs cls de succs permettant un spectacle sportif de

constituer un bon spectacle vido.

La voile en tant que sport complexe mais possdant des atouts certains et diffrenciant sera

ensuite tudie. Ces diffrentes caractristiques de la voile seront ensuite mises en perspective

avec les facteurs cls de succs dtaills dans un premier temps. Cette mise en perspective

permettra de comprendre les atouts de la voile dans loptique dune mise en image des

diffrents spectacles sportifs que propose la voile.

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

4

A ce stade de la rflexion il apparatra que la voile, pour des raisons de complexit, dhistoire

et de manque de gouvernance mondiale, ne fait que proposer un spectacle. Dans sa grande

majorit elle ne sadapte donc pas une demande qui est actuelle mais elle reproduit ce qui a

fonctionn dans le pass. La voile est donc une industrie de loffre. Cependant si elle souhaite,

et cest ce que certains de ces acteurs dsirent, adapter ses produits, cest--dire les

vnements de voile, leurs dtenteurs doivent tre en mesure doffrir des vnements

rpondant aux attentes quauront les spectateurs de demain.

Ainsi, il faut se placer du cot de loffre dans la rflexion que lon va mener en posant la

problmatique suivante : comment les organisateurs dvnements de voile professionnelle

peuvent-ils utiliser la retransmission vido ?

A ce stade du raisonnement, les mcanismes de la ralisation dun bon spectacle vido et les

atouts de la voile sur ce point seront connus. Il faudra donc dterminer le rle de la vido dans

lorganisation et la russite des vnements de voile en sappuyant sur les rflexions de

Sophie Luther de la Volvo Ocean Race et dAntoine Robin du Vende Globe. Ces entretiens

ainsi que celui de Sbastien Vandame, spcialiste du marketing sportif et responsable

sponsoring chez Groupama, permettront de comprendre de manire globale les enjeux actuels

de la voile et les coulisses de lorganisation des courses. De ces changes et des arguments

qui seront exposs dcoulera un constat : la ncessit de dvelopper une approche marketing

des vnements de voile.

Compte-tenu des volutions du march de la retransmission vido voques avec Alain

Astarita de France 3 et Rmi Leclancher de Dailymotion, il apparaitra que le spectacle vido

que pourra proposer la voile sera un outil efficace pour les organisateurs condition quils

aient la volont de comprendre le fonctionnement et les outils proposs par les acteurs du

march de la diffusion vido.

Enfin, ce sont les dtails de la dernire partie du raisonnement qui permettront au lecteur de

comprendre lapproche que doivent avoir les organisateurs dvnements de voile vis--vis

des objectifs, de la production et de la diffusion de leurs spectacles vido.

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

5

Introduction Lors de la grand messe des acteurs du Sport Business, le Global Sport Forum Barcelona,

organis du 7 au 9 mars 2012, le thme principal tait Sport : whats next ? et une table

ronde sur la voile1 reprenait ce thme selon la formule Sailing : whats next ? . La question

introductive pose Russel Coutts tait la suivante : avec votre exprience, que pensez vous

quil soit ncessaire de faire pour que la voile reste un sport si particulier tout en le faisant

entrer dans une nouvelle re ? . Russel Coutts rpondit naturellement en expliquant la

manire dont la voile tait retransmise en vido, que ce format ne pouvait plus fonctionner si

lon voulait dvelopper ce sport et quil fallait donc repenser la voile travers le prisme de la

retransmission vido.

Le constat sous jacent de cette rponse est que sport et tl sont invitablement lis. Cette

relation a volu en fonction des sports et des innovations, cette relation a permis de passer du

sport spectacle au sport business. Ainsi cest cette relation vieille de plus de 60 ans quil faut

essayer danalyser et de comprendre travers dautres sports que la voile afin dtre en

mesure dapprhender cette relation dans la voile.

Outre le fait de comprendre la relation entre des sports et la retransmission vido, il faut

ncessairement connatre la voile, ce sport intrinsquement si particulier, pour pouvoir

envisager son futur. Il ne sagit pas l denvisager ce que sera la voile dans 10 ou 15 ans mais

de connaitre lhistoire de la voile, les diffrentes courses et leurs formats afin denvisager les

possibilits dune entre de la voile dans le sport business par la vido.

Enfin, la question de lutilisation de la vido dans la voile se pose de manire raliste

aujourdhui pour deux raisons quil faudra tudier. La premire est la possibilit de produire

des images grce lvolution des technologies, aux innovations et la baisse de leurs cots.

La seconde est la possibilit de diffuser ces images grce des canaux de diffusion nouveaux.

Ce sont donc ces trois lments, le sport et la tlvision, la voile, et lactualit des moyens de

diffusion quil sera ncessaire de mieux connatre et qui serviront de cadre thorique ce

mmoire. Enfin, et pour viter que ce mmoire ne soit trop thorique et donc ait peu de

chance dtre utile, les organisateurs dvnements de voile seront au cur de la

1 Global Sports Forum Barcelona. (2012, mars 9). GSFB 2012 - Sailing: what's next ? Consult le mars 9, 2012, sur You Tube: http://www.youtube.com/watch?v=CP-FYSYlasA&list=UUa4M9jjn2wVCjyXaFC0-01w&index=2&feature=plcp

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

6

problmatique. Ce choix de se placer du cot de loffre semble cohrent dans la mesure o les

organisateurs dvnements sont ceux qui connaissent et dcident des formats de course,

prennent les risques financiers dorganiser les vnements et qui ont par consquent cur de

dvelopper leurs vnements pour quils attirent de nouveaux acteurs (actionnaires, meilleurs

athltes, sponsors, public, mdias). A limage de Russel Coutts, les organisateurs se posent

aujourdhui la question suivante : quel rle peut et doit jouer la retransmission vido sur mon

vnement ? Comment est-il possible dutiliser la vido sur mon vnement ? quel prix et

pour quelles retombes conomiques et mdiatiques ?

Ce choix de se placer du cot de loffre, ces questions actuelles ainsi que ma position au sein

de lorganisation des Extreme Sailing Series ont dtermin la problmatique de ce mmoire.

La voici : comment les organisateurs dvnements de voile professionnelle peuvent-ils

utiliser la retransmission vido ?

Afin de rpondre cette problmatique, 3 hypothses successives seront formules et la

mthodologie choisie pour valider ou infirmer ces hypothses sera prsente.

La premire hypothse est que le format de la comptition est au cur de la problmatique de

la cration puis de la diffusion dimage. Autrement dit, le format dune comptition sportive

et en particulier de voile dtermine lintrt dun sport pour le public, pour les mdias et donc

pour les diffuseurs.

La seconde hypothse est que le format de diffusion des images (live, reportage, vacation

vido) est intiment li aux formats des courses, aux contenus que ceux-ci peuvent produire et

quils se dterminent mutuellement, rciproquement. Ainsi le choix dun format de course par

un organisateur impliquerait la production dimage dune certaine nature et rciproquement.

La troisime hypothse est que la relation dcrite dans la seconde hypothse est amene

voluer du fait de lapparition de nouveaux mdia de diffusion. Ainsi les organisateurs de

courses ont de nouveaux diffuseurs potentiels pour leur comptition et peuvent mme

envisager dtre leur propre diffuseur.

Afin de rpondre la premire hypothse, il semble ncessaire de connatre, comme expliqu

prcdemment, en premier lieu la voile et son histoire grce des recherches documentaires

ainsi que les vnements actuels par les interviews des organisateurs afin de comprendre leur

objectifs et contraintes.

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

7

Pour tenter de mieux comprendre les attentes des diffuseurs, il faudra sintresser lhistoire

de la relation entre sport et tlvision ainsi quaux contraintes et objectifs en gnral et en

particulier pour la voile.

Ces deux premires analyses sont censes permettre une meilleure comprhension de la

relation entre format de comptition et format de diffusion.

Il faut bien avoir conscience que lordre de traitement des deux premires hypothses nest

pas primordial dans le sens ou le but est de dterminer les caractristiques de la relation entre

formats de course et formats de diffusion pour la voile. Ainsi, les recherches documentaires

permettant de rpondre aux deux premires hypothses seront effectues dans un premier

temps suivi des entretiens quelles auront permis de prparer.

Lock Peyron, lors de la confrence cite plus tt, expliquait quactuellement, la voile

professionnelle, et il en est lexemple, se divisait en deux, les courses proches des cotes entre

des boues et les courses au large telles que le Vende Globe, les tours du monde ou la Volvo

Ocan Race. Il affirmait dailleurs que selon lui le futur de la voile serait donc les courses trs

prs des cotes, pour attirer du public et tre tlvis ou / et les courses au large qui sont une

autre dimension de la voile que lon ne doit pas oublier. Ainsi, afin de mieux comprendre ces

deux dimensions de la voile, leurs histoires et les formats de course je souhaite interroger les

organisateurs dvnements la fois de rgates inshore telles que lAmericas Cup ou les

Extreme Sailing Series et Offshore telle que le Vende Globe, la route du Rhum ou le

Figaro ou encore la Volvo Ocean Race qui allie ces deux formats de course. Ces interviews

permettront de mieux comprendre les contraintes des formats de courses, budgtaires ou

dautre parties prenantes lvnement dans loptique de la retransmission vido de ces

vnements. A noter que ces problmatiques sont trs actuelles car tous ces vnements ont

actuellement lieu, auront lieu dans moins dun an ou ont eu lieu en 2012. Aussi la

problmatique de la tlvision dans la voile a t mise sur la table par les organisateurs de

lAmericas Cup, qui aura lieu lanne prochaine San Francisco mais dont les entrainements

ont dj commenc, qui ont mis en place un dispositif de production dimage jamais vu

auparavant dans la voile.

Dans un second temps je souhaite interroger les diffuseurs dvnements sportifs pour

comprendre les contraintes passes et actuelles de leur entreprise dans la diffusion de tel ou

tel sport, ainsi que leur opinions sur lvolution du march sur lequel ils sont acteurs. Ainsi je

souhaite complter les tudes que jaurai menes sur la relation entre sport et tlvision et

pouvoir mieux envisager les dtails de la relation entre voile et tlvision et de rpondre la

ISC Paris School of Management

Hugues DE SAINT VINCENT Mmoire de fin dtudes

8

troisime hypothse. Les diffuseurs que je souhaiterais interroger sont des acteurs historiques

du secteur tels que Canal +, Eurosport ou France Tlvision mais aussi des nouveaux entrants

sur le march telle que You Tube, la future chaine diffuse sur la TNT lEquipe TV voir BeIn

Sport.

Afin denvisager la troisime hypothse, cest dire lvolution de la relation entre

organisateurs de courses et diffuseurs du fait de lapparition de nouveaux acteurs et de

nouveaux moyens de diffusion, une synthse des entretiens des organisateurs et des diffuseurs

sera ralise. A cette synthse, il semble utile dajouter linterview de sponsors de la voile car

la multiplication des possibilits de diffusion pourrait entrainer la multiplication des offres

pour le fan qui sont la cible des sp...